• Parce qu'il faut oser aborder les sujets de fond et ne pas craindre d'en débattre, Laurent Farina évoque ici, à travers des références philosophiques mais aussi juridiques, le passage d'un état de société à un état de nature. Il constate la déliquescence de la nation française, la perte de son unité culturelle, linguistique et même historique et va même jusqu'à souligner la disparition progressive de ce que pouvait être l'idéal démocratique.
    Diplômé de droit international public et doctorant en droit de l'urbanisme, Laurent Farina a été juriste en entreprise, en administration, chef du pôle analyse juridique des marchés publics au sein de la Métropole Nice Côte d'Azur et enseignant de droit public à l'Institut du Droit de la Paix et du Développement. C'est en fin connaisseur de la chose publique qu'il s'appuie sur des textes de loi fondateurs pour étayer son propos.

empty