• Une plongée dans l'un des lieux emblématiques des environs de Limoges et Solignac : la forteresse en ruines de Châlucet, sur son éperon barré entouré par la Briance et la Ligoure.
    De nos jours, le capitaine Léonard Vinoy et le lieutenant Mathieu enquêtent sur la mort par crucifixion de celui qui devait devenir le conservateur départemental du site de Châlucet. L'opportunité pour l'officier de police limougeaud (par ailleurs propriétaire d'un bar à vin), de multiplier les rencontres, notamment avec un chanteur de rock sataniste installé dans la campagne limousine, et de faire découvrir à son adjoint les charmes de Limoges. Chevauchées, ripailles, amours et trahisons médiévales s'immiscent dans la progression de l'enquête, créant ainsi un suspense original.
    Découvrez le premier tome d'une série de polars où se mêlent des épisodes de l'histoire du Limousin et des enquêtes policières menées aujourd'hui.
    EXTRAIT
    Celle qu'ils devinaient être Mathilde se fraya un chemin entre les deux molosses et entrouvrit le portail. Grande, belle, ronde. En robe noire, cheveux châtains ramenés sur la tête en un habile chignon. Une chaîne en or autour du cou. Des chaussures de sport sans chaussettes qui ne dénotaient pas. Quelque chose de juvénile, encore, ou plutôt d'une fausse ingénue. En la regardant, Léon songea à l'actrice britannique Gemma Arterton, qui l'avait charmé dans le film Gemma Bovary d'Anne Fontaine, où elle partageait l'affiche avec un ­Fabrice Luchini transi d'amour. Une fille qu'il n'imaginait pas dans les bras d'un rocker sataniste, mais il savait que les appa­rences sont souvent trompeuses. Mathieu descendit de la voiture tandis que les aboiements montaient en intensité et prononça le sésame habituel : « Police nationale », complété par l'habituel : « Nous souhaiterions poser quelques questions à M. Ber. » Et le regard limpide de son interlocutrice s'obscurcit. D'une voix ferme, elle ordonna aux chiens d'aller « à la niche », ce qu'ils firent instantanément - Léon pensa qu'ils les mettraient en pièces également sur ordre le cas échéant - puis elle leur dit simplement :
    - Suivez-moi.
    Ils s'éxécutèrent sans quitter des yeux son oscillante démarche, jusqu'à une grande bâtisse close par une porte coulissante qu'elle ouvrit d'un seul coup, avant de lancer :
    - La police !
    Le lieu était immense, baigné par la lumière jaune et crue des projecteurs. Un tiers environ de l'espace était occupé par une scène où se trouvaient les musiciens qui s'arrêtèrent immédiatement de jouer.
    - La police ? s'exclama celui qu'ils identifièrent immédiatement comme John Ber. Un corps massif et musclé, un ta­touage de serpent sur le bras gauche, des cheveux blonds coupés très court, une barbe carrée, un t-shirt blanc barré par l'inscription « Lucifer ». 
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1962 à Limoges, Laurent Bourdelas, ancien étudiant du Centre de recherches historiques et archéologiques médiévales de Limoges, également diplômé en tourisme, s'est spécialisé dans l'histoire culturelle et littéraire. Il est professeur d'histoire et géographie à Limoges, membre du Comité des Anciens Elèves du Lycée Gay-Lussac. Homme de radio depuis une trentaine d'années, il est aussi photographe et écrivain. Récemment, son ouvrage L'ivresse des rimes (Stock, 2012) a obtenu le Prix Jean Carmet, sa biographie d'Alan Stivell (Editions Le Télégramme, 2012) est devenue une référence et il a contribué au Dictionnaire historique de Paris (La Pochothèque). Il vit à Vicq-sur- Breuilh.

  • Alan Stivell est à l'origine d'une formidable modernisation de la musique bretonne (et celtique) qu'il a su ouvrir sur le folk, le rock, l'électro, et les musiques trad du monde entier. Chanteur, compositeur, multi-instrumentiste, concepteur de harpes, défenseur infatigable de la poésie, de la culture et de la langue bretonnes, il a su à la fois s'enraciner et s'ouvrir sur l'universel. Son succès, qui a initié dans les années 1970 une véritable «vague», est devenu planétaire. Avant et avec d'autres, il a contribué à valoriser la Bretagne et a donné envie à beaucoup de (re)découvrir son histoire et sa culture. De nombreuses anecdotes émaillent ce travail qui a bénéficié de précieuses informations communiquées par Alan Stivell et par les témoins de son parcours tout au long de sa rédaction.

    Laurent Bourdelas, né en 1962, est médiéviste de formation ; il enseigne l'histoire et la géographie. Fan d'Alan Stivell depuis l'âge de dix ans, il a eu le plaisir de voir son poème Purple Moon adapté sur l'album Amzer de ce dernier.

  • L'ivresse des rimes

    Laurent Bourdelas

    Dans cet essai très agréable à lire, l´auteur étudie les rapports entre certains poètes français du xixe siècle et du début du xxe et le vin ou l´alcool, soit qu´ils en consomment (ce qui est pratiquement toujours le cas) avec plus ou moins de retenue, soit qu´ils s´en inspirent dans certains de leurs textes - que le breuvage soit réel ou métaphorique -, soit même qu´ils en produisent, comme les poètes vignerons Lamartine et Vigny.  Au fil de pages fourmillant d´anecdotes, on découvre des portraits d´auteurs majeurs ou moins connus, le verre à la main : les romantiques (Musset, Gautier, Hugo, Lamartine, Vigny...), les poètes maudits (Nerval, Baudelaire, Villiers de l´Isle-Adam, Mallarmé, Corbière, Lautréamont, Rimbaud...), des personnalités atypiques comme Gaston Couté, Jules Laforgue ou Francis Jammes, et pour finir ceux des « nouveaux temps » issus de la Première Guerre mondiale : Apollinaire ou Cendrars.  Le livre est aussi l´occasion de brosser un tableau de Paris, capitale culturelle, littéraire et poétique, à travers ses estaminets et ses cabarets, comme le célèbre Chat noir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "Le Paris de Nestor Burma" est un livre sur la vision de l'Occupation et des " Trente Glorieuses " par l'écrivain Léo Malet, à travers les aventures de son célèbre détective, Nestor Burma. Piéton de Paris, baudelairien, Laurent Bourdelas éclaire l'oeuvre en la mettant en correspondance avec celles de nombreux écrivains, poètes, peintres, cinéastes ou chansonniers du 20e siècle. Il s'agit de suivre le parcours d'un homme, jeune libertaire au début, puis proche des surréalistes, évoluant ensuite vers une droite réactionnaire et antisémite.

empty