• Des tréfonds de la honte, celle qui consume l'âme et réduit au silence, Laurence Noëlle a toujours cru que demain était encore à écrire et que rien n'était perdu. Elle a connu le pire : maltraitance, inceste, prostitution, drogue et alcool pour tenir, le gouffre de la dépression et la mort toute proche, toujours cernée par le dégoût de soi.
    Pourtant, Laurence a puisé dans ces expériences douloureuses une force qui l'a poussée à continuer de vivre et à trouver les clefs pour avancer, coûte que coûte. Sur ce chemin de résilience, l'amour gratuit et l'accompagnement de psychothérapeutes ont été de puissants leviers pour se relever.
    Cependant, il lui fallait briser le silence qui la muselait depuis tant d'années. Laurence Noëlle a crié sa honte, bousculant les préjugés, pour transmettre ce message à ceux qui souffrent aussi de la honte, de toute honte : « Ne désespérez jamais. Les blessures cicatrisent un jour. Il est possible d'en sortir, de trouver un sens à sa vie pour vivre pleinement. » Au-delà du témoignage, elle livre ici les clés de sa renaissance.

  • Aujourd'hui, une exposition est inaugurée au centre Beaubourg. Les centaines de photos de Madeleine devant la samaritaine, prises par Papi-Lion le grand-père de Jonas, sont exposées. Pourquoi un vieux cowboy vient-il le trouver pour lui proposer de les lui acheter à prix d'or ? Jonas et sa bande d'apprentis journalistes vont se pencher sur la question. Ils vont s'interroger sur les mystérieux dessins que Madeleine a ajoutés derrière chaque photographie et se demander ce qu'ils peuvent bien cacher. Vont-ils réussir à percer ce nouveau mystère ? Pour cela, ils ne vont pas hésiter à arpenter les routes d'Espagne et finiront par découvrir un secret bien gardé : les Trésors. Si vous avez envie de savoir ce que sont ces Trésors alors, n'hésitez pas ! Suivez la petite bande de monastère en monastère !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Littérature et peinture n'ont cessé, à travers l'histoire de l'esthétique occidentale, d'entretenir un dialogue incontestablement fécond. Au coeur de cet échange, la représentation romanesque de la peinture hollandaise du Siècle d'or ressort avec un relief particulier. L'étude de Marie-Laurence NOËL porte sur le statut que les romans français et anglophones accordent au descriptif, sur l'implication du tableau dans la dynamique narrative, sur la manière dont la figure légendaire de peintres est reconduite, et sur ce qu'il est advenu aujourd'hui du roman d'artiste.

empty