• Best-seller en son temps,Le Roman d'une impératrice, dans lequel, dit l'auteur, la fiction n'a aucune part, est un ouvrage foisonnant et méticuleux, retraçant en 18 chapitres l'itinéraire prodigieux de cette petite princesse d'Anhalt-Herbst, modeste et cultivée, devenue grande-duchesse de Russie, puis impératrice en 1762, par le tour de force de la destitution de son mari Pierre III, suivie de sa mort. Se fondant largement sur les écrits de Catherine, qui se reconnaissait elle-même « graphomane », l'auteur livre un portrait très complet de cette personnalité hors du commun, à la fois figure centrale de l'Europe et, dans son pays, la « matouchka » plus russe et orthodoxe que beaucoup de ses proches. Même s'il est sous le charme de son héroïne « une femme extraordinaire et une grande souveraine », Waliszewski n'ignore pas ses parts d'ombre : cruelle, despotique, incapable de réformer. Surtout, il fait entendre la voix même de l'impératrice, joyeuse, puissante et passionnée. Le succès du livre, utilisé par tous les biographes ultérieurs de Catherine, provoqua la controverse : comment un Polonais pouvait-il consacrer un travail si considérable à une souveraine qui avait anéanti sa patrie ?

empty