• Depuis les années 2000, la santé de la reproduction semble constituer un sujet d'inquiétude en Inde. Les taux de mortalité maternelle et infantile encore élevés discréditent l'image de superpuissance que l'État aime afficher, le déséquilibre du sex-ratio continue de se creuser et, malgré une importante baisse du taux de fécondité, le pays doit faire face à une population de plus d'un milliard trois cent millions d'habitants. À partir d'une enquête de terrain d'un an et demi dans un hôpital public et dans les bidonvilles de Jaipur, Clémence Jullien analyse les conséquences, pour les femmes et leur famille, des nouveaux programmes de santé : une prime financière incite les femmes à accoucher à l'hôpital plutôt qu'avec des accoucheuses traditionnelles et, depuis 2011, les soins obstétriques à l'hôpital sont devenus entièrement gratuits. Toutefois, ces programmes, censés garantir l'accès aux soins, rendent les bénéficiaires les plus vulnérables davantage conscients des inégalités socio-économiques qu'ils subissent, renforcent les stéréotypes existants et donnent au personnel hospitalier et aux membres d'ONG un pouvoir discrétionnaire. Tensions sociales (castes, classes) et religieuses se cristallisent autour de la maternité. D'autres enjeux cruciaux - discrimination à l'égard des petites filles, faible pouvoir décisionnel des femmes, recours limité à la contraception - surgissent alors, accentuant les différences au sein de la société indienne, sous couvert de progrès et au nom de l'intérêt de la nation.

  • L'hôpital est en crise. L'hôpital est en recomposition. L'hôpital doit s'ouvrir sur le reste du système de soins, il doit resituer le patient au coeur de son modèle médical. Ces constats, entendus de Paris à New-Delhi, sont sympto­matiques d'une institution en profonde mutation depuis plusieurs décennies. Invitant au décentrement de ces enjeux, et rassemblant des chercheurs issus de différentes disciplines (anthropologie, géographie, psychologie, socio­logie), ce volume présente un panorama actualisé des transformations de l'hôpital en Asie du Sud, en prenant appui sur la pluralité des pratiques, des normes, des lieux de soins, si particulière à cette région. De la santé de la mère et de l'enfant à la psychiatrie, du secteur public au secteur privé, de l'Inde au Pakistan, ces contributions témoignent de l'émer­gence de nouvelles aspirations chez les patients comme chez le personnel soignant, d'une redéfinition des relations entre soignants et soignés, et du développement de normes et pratiques novatrices en milieu hospitalier. Par la multiplicité des terrains présentés, ces travaux ne sont-ils pas aussi l'occasion d'interroger plus largement les transformations du rôle de l'État, la persistance de tensions sociales, religieuses et inter-castes, et enfin la circulation de modèles de soins entre global et local ?

empty