• Le récit et l'analyse magistrale de la première guerre moderne, par le plus grand historien de la guerre de notre temps.La guerre de Sécession (1861-1865), la plus coûteuse en vies humaines et en pertes matérielles de toute l'histoire des États-Unis, marqua le passage de l'ère napoléonienne du combat à la " guerre totale ". Pour raconter ce conflit sans précédent, il fallait un historien d'envergure internationale. Dans la lignée de ses synthèses renommées sur les deux guerres mondiales, John Keegan retrace les grandes batailles (Bull Run, Gettysburg) et le duel des généraux (Lee contre Grant) tout en donnant une large part aux enjeux stratégiques, à l'analyse psychologique et à certains aspects trop souvent négligés comme l'approvisionnement, la géographie militaire ou le rôle des Noirs dans le conflit. Ce grand livre, déjà considéré comme un classique, permet ainsi de comprendre comment la déchirure de deux peuples fonda une nation.

  • Comment et pourquoi, de la préhistoire à nos jours, les hommes se sont fait la guerre.La guerre est-elle intrinsèquement liée à la culture humaine ? La réponse de John Keegan est sans appel : toutes les civilisations doivent leurs origines à la guerre. Et si l'on peut distinguer plusieurs traditions guerrières (orientale, musulmane et occidentale), il n'existe en dernière analyse plus qu'une seule culture militaire. Au rang des classiques sitôt parue, cette Histoire de la guerre en dresse l'évolution et les mutations, du néolithique à la fin du XXe siècle, à travers quatre grands thèmes qui sont autant d'âges : le temps de la pierre, de la chair, du fer et enfin du feu.
    " La force du travail de Keegan vient du fait qu'il ne se voit pas comme le simple chroniqueur de batailles, mais comme un historien qui étudie la condition humaine. "
    Max Hastings

  • Par John Keegan, une synthèse complète, chronologique et thématique de la Deuxième Guerre mondiale.

    L'importance de cette histoire de la Deuxième Guerre mondiale, à la fois chronologique et thématique, réside certes dans la narration des faits de guerre, mais plus encore dans la manière dont John Keegan - historien britannique de grande notoriété - embrasse et explique à la fois la préparation (ou l'impréparation), l'évolution et le dénouement du conflit à différents niveaux, tous indissociables : gouvernements, états-majors, combattants, populations, armement, économie. Chaque phase de la guerre est éclairée par une vue d'ensemble de la stratégie globale des Alliés et de l'Axe, puis une analyse détaillée des dilemnes tactiques auxquels sont confrontés, face aux réalités, les principaux belligérants, complétée par un examen approfondi de leur caractère et de leurs motivations, de leurs espoirs ou de leurs illusions. Simultanément, John Keegan s'attache particulièrement aux grandes opérations caractéristiques des nouvelles formes de guerre propres à 1939-1945 : raids des divisions blindées, bombardementrs stratégiques, opérations aéroportées, sièges de villes, batailles aéronavales, débarquements amphibies. Enfin, il étudie les activités, les moyens qui sous-tendent la guerre, le renseignement, la production d'armement, de pétrole, de fer. Et il évoque naturellement les occupations, les répressions, les résistances, la saignée monstrueuse, le bouleversement de la carte du monde. Cette synthèse d'une grande richesse, ample à la mesure de l'immense champ de bataille - de Sedan 1940 à Hiroshima 1945 -, a été publié pour la première fois en septembre 1989 à Londres où elle a été saluée comme un ouvrage de référence majeur sur la Deuxième Guerre mondiale.

  • Sa vision de l'Angleterre et de son histoire, l'éloquence incomparable de ses discours, sa pugnacité exemplaire ont permis à Winston Churchill d'élever toute une nation à la grandeur par des sacrifices sans précédent. Dans cette biographie de référence, le grand historien John Keegan brosse en deux cents pages lumineuses le portrait d'un des plus grands hommes politiques du XXe siècle, depuis ses exploits militaires de jeunesse sur la scène internationale (Indes, Égypte, Afrique du Sud) jusqu'à son rôle incontesté de grand stratège de la Seconde Guerre mondiale. Une plongée captivante dans la vie d'un homme exceptionnel.

  • Loin, comme ses prédécesseurs, de décrire la bataille telle qu'elle est jugée d'en haut, à la manière de l'état-major, Keegan, certainement le plus grand historien de la guerre au monde, la restitue par le bas, telle qu'elle est vécue par les soldats.
    Ici, trois batailles sont décortiquées, Azincourt (1415), Waterloo (1815), La Somme (1916). Elles permettent de comprendre comment la guerre est perçue et vécue par la troupe, que l'on doive résister à une pluie de flèches, tenir face à une charge de cavalerie ou vivre le cauchemar d'un pilonnage d'artillerie.
    Si, aujourd'hui, aucun historien ne songerait à penser la guerre uniquement d'un point de vue stratégique et non avant tout comme une phénomène humain, c'est grâce à ce livre pionnier et incontournable. La nouvelle traduction lui rend toute sa puissance.

  • Pour la première fois, les trois textes fondateurs du plus illustre historien de la guerre, John Keegan, sont rassemblés. L'Art du commandement, Histoire de la guerre et Anatomie de la bataille : trois textes fondateurs devenus des classiques incontournables pour tous ceux qui veulent comprendre les questions que pose la guerre, quelle que soit sa forme. Rassemblée pour la première fois en un seul volume et servie par des traductions révisées, l'oeuvre de Keegan peut ainsi se lire dans toute sa cohérence, comme le souligne Arnaud Blin dans sa substantielle présentation. Avec Anatomie de la bataille, en rupture avec ses prédécesseurs, le grand historien ne décrit plus la bataille telle qu'elle est jugée d'en haut, à la manière de l'état-major, mais la restitue par le bas, telle qu'elle est vécue par les soldats. Dans L'Art du commandement, Keegan montre qu'Alexandre, Wellington, Grant et Hitler incarnent quatre grandes familles de commandement militaire, qui illustrent autant d'âges successifs des conflits. Enfin, l'Histoire de la guerre - tout en offrant une narration chronologique exemplaire - pose une question fondamentale : la guerre est-elle intrinsèquement liée à la culture humaine ? À son terme, cette trilogie essentielle nous permet de comprendre pourquoi et comment les hommes se sont fait la guerre - et peut-être aussi pourquoi ils continuent de la faire.

empty