Sciences humaines & sociales

  • Dans la très riche collection gallo-romaine qu'il possède, le Musée de Sens conserve les éléments d'un ensemble monumental qu'on appelle depuis les premières études qui en ont été faites la « Façade des Thermes ». Cette pièce majeure a depuis juin 1985 un attrait supplémentaire pour les chercheurs comme pour les visiteurs : elle est reconstituée dans une salle du Nouveau Musée dont l'aménagement approprié autorise un remontage archéologique suggérant la structure et le décor primitifs de l'édifice. Les éléments de la Façade des Thermes sont actuellement au nombre de 36 et proviennent, comme la presque totalité des blocs gallo-romains de Sens, du rempart qui protégea la ville depuis le Bas-Empire jusqu'au XIXe siècle. Cette enceinte romaine dont le tracé ovale était tangent à la rive droite de l'Yonne se lit très bien encore dans les boulevards modernes plantés d'arbres et garde par endroits quelques vestiges protégés au titre des Monuments Historiques. Elevée vraisemblablement à la fin du IIIe s. elle reposait dans sa partie inférieure sur un soubassement de grandes pierres calcaires appareillées à joints vifs. Celles-ci provenaient des divers monuments et nécropoles de la ville romaine ; généralement retaillées, elles étaient disposées la face décorée tournée vers l'intérieur du mur, afin d'offrir à l'extérieur un parement plus régulier. Lorsqu'au cours du XIXe s. on détruisit le rempart romain, on découvrit ces blocs sculptés qui furent recueillis et conservés dans le jardin de la mairie, en attendant la création de la salle Julliot en 1891.

empty