• La lutte contre le cancer nécessite la conjugaison de tous les efforts. D´un côté ceux des milliers de médecins, dans le monde entier, qui cherchent à concentrer leurs savoirs et leurs pratiques pour traquer la maladie, de l´autre côté ceux des patients qui rassemblent leurs connaissances pour mieux affronter cette pathologie. Le cancer du sein frappe une femme sur dix, et, chaque année, plus de 40 000 nouveaux cas sont diagnostiqués : c´est dire si cette lutte pour enrayer la progression de la maladie revêt une importance capitale ; prévention, traitements et comportements adaptés des patients font partie de l´arsenal de lutte.

    En contribution de cet effort, voici un guide essentiel pour mieux vivre un cancer du sein. Simplement constitué à partir des 100 questions les plus importantes ou les plus souvent posées, 100 questions-réponses permet de donner en quelques phrases la réponse essentielle à une question souvent très complexe. Ces questions sont celles posées par nous tous ; après avoir tenté de chercher la réponse sur internet, on comprendra mieux l´importance de ce nouveau guide...

    Zora Brown, opérée d´un cancer du sein il y a 20 ans, est la présidente de nombreuses associations de dépistage, prévention et actions éducatives.
    Harold Freeman est médecin, directeur médical d´un centre anticancéreux américain, et conseiller au National Cancer Institute. Il jouit d´une reconnaissance internationale.
    Jean-Pierre Camilleri, professeur des Universités et ancien directeur médical de l´Institut Curie, a traduit et adapté ce livre.

  • Le mythe de la jeunesse éternelle est très présent dans notre inconscient collectif en ce début de troisième millénaire. Les auteurs nous conduisent sur le chemin d'une meilleure compréhension des mécanismes génétiques, cellulaires et psychosociologiques du vieillissement, des progrès fabuleux des sciences du vivant dans ce domaine, des facteurs susceptibles de nous faire basculer un jour dans la dépendance, et des mesures préventives et correctrices qui peuvent aider chacun d'entre nous à gagner le pari d'un "vieillissement réussi".

  • Répondre sans fausse pudeur ni hésitations aux 100 questions que l´on se pose sur le cancer de la prostate.


    N´ayez pas peur de savoir ! Vous avez récemment appris que vous étiez porteur d´un cancer de la prostate, ou vous avez déjà été traité pour un cancer de la prostate, ou encore vous avez un ami ou un proche dans cette situation : ce livre est pour vous.


    Le cancer de la prostate en 100 questions-réponses rassemble de façon inédite les points de vue du médecin et du patient en apportant des réponses pratiques, rédigées dans un langage compréhensible, aux questions que vous vous posez. L´ouvrage se penche résolument sur les questions brûlantes qui touchent la personne : dépistage, diagnostic, options de traitement (avec, pour chacune d´entre elles, des avantages et les possibles inconvénients), qualité de vie que l´on peut attendre après l´épreuve du traitement, conséquences sur l´intimité et la vie sociale, sources utiles à une information équilibrée, et plus encore. Ce livre a été rédigé à quatre mains par un urologue et un oncologue, Pamela Ellsworth et John A. Heaney, du Dartmouth-Medical Center de Lebanon, New Hampshire. Ils ont mis en commun leur expérience pour apporter pas à pas, dans une démarche cohérente, ce que vous devez savoir du diagnostic et du traitement du cancer de la prostate ; parallèlement, un ancien patient, Oliver Gill, alias « Cliff », donne l´éclairage du vécu sur ce que tout cela signifie pour vous, dans votre vie de tous les jours. Jean-Pierre Camilleri, ancien directeur médical de l´Institut Curie à Paris, a traduit et adapté ce livre aux spécificités françaises. Le cancer de la prostate est une maladie qui fait encore peur. Ses conséquences possibles sur l´intimité font parfois fantasmer. Il faut savoir cependant regarder la réalité en face et rester vigilant. Il faut aussi savoir que, tant qu´il reste cantonné à la glande prostatique, ce cancer est guérissable dans l´immense majorité des cas.

  • Faire des recherches fondamentales sur la radioactivité et étudier ses effets sur les organismes vivants : le but conjoint de l'Université de Paris et de l'Institut Pasteur permit au début du XXe siècle le croisement de deux itinéraires d'exception, celui de Marie Curie, la physicienne deux fois nobélisée, et de Claudius Regaud, l'histologiste devenu un spécialiste de l'action des radiations ionisantes sur les tissus. Ces deux chercheurs exceptionnels favoriseront l'émergence d'un modèle institutionnel associant la physico-chimie et le biomédical, qui suscitera plus tard un intérêt international. Habile expérimentateur, Regaud identifia clairement la radiosensibilité des cellules souches, mère de toutes les autres, et la latence des lésions cellulaires transmissibles aux descendants. Visionnaire, il eut la remarquable intuition du rôle du noyau cellulaire comme cible élective des radiations et a souligné l'importance du facteur temps dans les effets de l'irradiation.
    Son travail d'observation et son implication amenèrent le chercheur à devenir thérapeute ; il devint par là-même le héraut d'une radiothérapie anti- cancéreuse scientifique. Co-directeur, avec Marie Curie, de l'Institut du radium (qui deviendra l'Institut Curie), Claudius Regaud a manifesté toute sa vie un intérêt militant pour les aspects sociaux, tant pour la transmission des savoirs que pour l'organisation sanitaire dans la France de l'entre-deux- guerres.
    Jean-Pierre Camilleri, qui fut le directeur médical de l'Institut Curie, est anatomopathologiste, professeur des Universités et directeur honoraire de la Section Médicale de l'Intitut Curie. Jean Coursaget fut le président de l'Institut Curie ; il est médecin et physicien, professeur émérite des Universités et président honoraire de l'Institut Curie.

empty