• S'il semble malvenu de demander "Luc a-t-il un projet théologique? Est-il un théologien?", il est malgré tout utile de s'interroger sur ses intérêts : est-il plus historien que théologien? Sa théologie est-elle subordonnée à une intention historienne? Pourquoi et comment raconte-t-il Jésus de Nazareth? Le présent ouvrage répond en suivant la christologie narrative de Luc, en ses techniques et ses lignes de force, car elle est inséprable de la construction du personnage Jésus dans le IIIe Évangile et dans le livre des Actes. L'identité de Jésus se donne à lire dans l'itinéraire qui la révèle en sa vérité : le récit est précisément et idéalement le lieu où elle se présente et doit être vérifiée. Plutôt que de voir comment, d'épisode en épisode, le double récit lucanien élabore sa christologie - les dimensions du présent essai en seraient devenues démesurées - et tout en respectant la progression de la narration, Jean-Noël Aleti a préféré prélever quelques épisodes représentatifs de la christologie lucanienne, pour introduire les lecteurs au récit, les faire entrer dans sa dynamique indéfiniment riche, sans se substituer à lui.

  • Voici une étude ample et magistrale, bien menée et bien construite. Elle montre comment le thème de Jésus-Christ, avec ses nombreuses variantes, envahit et traverse l'ensemble du Nouveau Testament. Tous les textes sur Dieu, sur le salut, sur la fin des temps, sur l'Église, sur la morale, etc., reflètent en effet fortement cette imprégnation qui les structure.

    Le Nouveau Testament doit son unité à ce fait caractéristique. Ceci, en dépit de la diversité des genres et des formes d'écrits (épîtres, récits de la vie de Jésus, textes d'apocalypse, etc.) que l'auteur examine tour à tour.

    La mise en oeuvre de cette unité autour du motif "Jésus-Christ" est décrite avec rigueur. Se dégagent ainsi dans le Nouveau Testament plusieurs axes qui se rencontrent et se croisent en un réseau fourni de relations: la relation familiale (les rôles de père, de fils et de frère), les relations maître-disciples, tête-corps et époux-épouse.

    Le concours de tous ces liens et facteurs d'unité n'empêche pas la diversité dont fait montre le Nouveau Testament. C'est là une autre source de richesses pour l'interprétation.

empty