• La « politique économique », c'est l'étude de ce qui relève de l'État dans la vie économique, c'est-à-dire les actions qui ne rentrent pas dans une stricte relation de marché. Les objectifs économiques de l'État et de son partenaire privilégié qu'est la banque centrale sont essentiellement d'éviter le chômage, l'inflation et le déficit extérieur, et les outils d'analyse à leur disposition sont ceux développés par la science économique.
    Cet ouvrage montre sur quels fondements s'élabore une politique économique et comment elle résulte toujours d'un savant dosage entre instruments keynésiens et instruments classiques, entre politique budgétaire et politique monétaire.

  • Une introduction très vivante à l'économie de la part d'un des meilleurs spécialistes. La science économique, qui a vraiment commencé au XVIIIe siècle, fut d'abord française, même si au travers d'Adam Smith, l'Angleterre pointait déjà son nez. Chaque époque de crise a suscité l'émergence d'une nouvelle école enracinée dans le pays dominant. On peut alors considérer que quatre écoles se sont succédé, les territoires majeurs d'influence se déplaçant au gré de l'évolution des idées économiques. Alors qu'à la fin du XVIIIe siècle, les physiocrates voient dans la croissance par l'agriculture la réponse au problème de la dette publique, les penseurs de l'École " classique " espèrent, au début du XIXe siècle, le salut dans le libre-échange ; commence alors la domination intellectuelle anglaise. À la fin du XIXe siècle, l'École néo-classique formalise le rôle de la concurrence, le keynésianisme théorise au milieu du XXe siècle un équilibre de sous-emploi et propose l'investissement public financé par l'emprunt. Ce courant accompagne l'émergence des États-Unis et la prise du pouvoir intellectuel américaine sur les idées économiques. C'est cet enchaînement que raconte cet ouvrage de façon originale et accessible. INÉDIT

  • Chute de la croissance, augmentation du chômage, accumulation de la dette publique et perte d'influence en Europe... Depuis quarante ans, malgré des atouts réels, la France ne répond pas correctement aux crises successives - choc pétrolier, récession, déficit - et ses dirigeants semblent incapables de définir une politique économique cohérente. Quel gâchis ! Depuis 1978, la France prend solennellement des engagements envers ses partenaires européens, puis s'empresse de ne pas les respecter : elle signe le traité de Maastricht mais laisse filer son déficit public, elle adopte le pacte de stabilité et de croissance mais refuse de s'y soumettre... Il est urgent de mettre fin à ces mauvaises habitudes. Les capacités de rebond de l'économie française s'amenuisent. Les prochaines défaites électorales profiteront aux mouvements politiques extrêmes. Les relations avec nos partenaires européens se détériorent et notre crédibilité internationale disparaît. Jean-Marc Daniel, économiste réputé à l'esprit corrosif, dénonce dans cet ouvrage les quarante ans de mensonges qui à ses yeux ont conduit à un immense gâchis économique et politique. Reste l'espoir d'un sursaut d'un pays qui a tout pour réussir.

  • Le constat est sévère : la France arrive au deuxième rang des pays où la pression fiscale est la plus haute, avec un taux de 45 % du PIB ; les prélèvements augmentent plus vite en France qu'ailleurs ; le code général des impôts compte plus de 4 000 articles et il change sans arrêt. On ne sait plus à quoi servent nos impôts... Pourquoi depuis plus de soixante ans chaque gouvernement de droite comme de gauche a-t-il ajouté des impôts, aboutissant aujourd'hui à une charge insupportable et provoquant un véritable ras-le-bol fiscal ? Pourquoi notre pays est-il une exception en matière de fiscalité ? Que penser du prélèvement à la source ? Faut-il baisser l'impôt sur les sociétés ou l'impôt sur le revenu ? Pourquoi la taxation du capital semble-t-elle très (trop) élevée ? Faut-il la réduire pour relancer la croissance ? Comment diminuer l'impôt sur le revenu sans creuser le déficit ? Dans cet essai à la fois sérieux et un brin provocateur, Jean-Marc Daniel retrace, grâce à son expertise, soixante ans de « matraquage fiscal ». Voici l'histoire d'une folie bien française.

  • Emmanuel Macron est plus que jamais à un tournant de sa gouvernance. Après avoir analysé son parcours jusqu'à l'Élysée, le journaliste Jean-Marc Daniel décrypte tous les défis que le président doit encore relever... pour s'assurer une nouvelle victoire en 2022 ?
    La valse de Macron nous entraîne-t-elle dans le mur ?Les conditions de son arrivée à l'Élysée - renoncement de Hollande, défaillance de la droite - imposaient à Emmanuel Macron de légitimer rapidement son pouvoir par l'adhésion de l'opinion et des réformes concrètes et effectives. Or il affiche une nette préférence pour la " thérapie de choc " et a multiplié les chantiers, entraînant le pays dans une valse rapide qui épuise jusqu'aux députés Marcheurs.Cette politique, qui satisfait ou choque, ne répond pas aux problèmes de long terme de l'économie française car elle se révèle superficielle. Trop seul, inexpérimenté, celui qui se présentait comme un social-libéral semble désormais un opportuniste autoritaire, dont les choix pourraient coûter cher à la société française.Cet essai explique pourquoi les erreurs d'analyse d'Emmanuel Macron sur la situation économique du pays risquent de rendre difficile sa réélection et propose des pistes de réflexion pour reprendre pied...

  • L'Etat de connivence

    Jean-Marc Daniel

    Quels sont aujourd'hui les vrais obstacles aux réformes structurelles dont la France a tant besoin ? Pour Jean-Marc Daniel, la réponse tient en un mot : connivence. Connivence entre un patronat qui craint la concurrence par-dessus tout, une gauche protectionniste et un gouvernement qui affiche des tendances colbertistes. Connivence organisée autour du maintien des rentes de toutes natures, et notamment celles des nombreuses professions qui vivent des largesses de l'État providence... Connivence, donc, garantie par l'État, sorti de son rôle. Dans cet essai à la fois brillant et provocateur, Jean-Marc Daniel analyse les mécanismes modernes de la rente et dénonce le retour des rentiers. Oui, il y a montée des inégalités, mais pas comme on le croit, ni là où on le croit ! Et seule la concurrence permettra de mettre fin aux privilèges. Dès lors, on pourra repenser l'État en le recentrant sur ses missions, notamment la lutte contre la pauvreté. Toujours stimulant, Jean-Marc Daniel défend ici une société fondée sur le talent plutôt que sur la rente. Professeur d'économie à ESCP-Europe-Paris et chargé de cours à l'École des mines de Paris, Jean-Marc Daniel est un spécialiste de l'histoire de la pensée économique et des politiques économiques. Chroniqueur au Monde et sur la matinale de BFM, il a publié notamment 8 Leçons d'histoire économique (Odile Jacob, 2012). Il est reconnu en France comme l'un des meilleurs analystes de la rente. 

  • À l'approche des élections présidentielles, les socialistes sont tiraillés entre les Réformateurs aux affinités sociales-libérales, et les frondeurs défenseurs d'une ligne qualifiée « de gauche ». Pour l'auteur la gauche doit retrouver le sens de ce « socialisme de l'excellence » issu de la Révolution française. Jean-Marc Daniel conforte ses propositions en s'appuyant sur les clivages apparus à l'époque. Il identifie trois « gauches» : la première, plus ou moins extrême, est nostalgique de la grandiloquence des Montagnards qui se révèle meurtrière à l'exercice du pouvoir ; la deuxième, qui promet beaucoup et réalise peu, est l'héritière de l'impuissance des Girondins ; la troisième s'inscrit dans la logique des Feuillants, ces réformateurs de 1789 qui libèrent l'économie pour mieux libérer les citoyens. Pour Jean-Marc Daniel, Manuel Valls et à Emmanuel Macron doivent aller jusqu'au bout de leur logique et incarner le « socialisme de l'excellence » : c'est-à-dire assumer un programme feuillant.

  • Nos emplois sont-ils menacés par les machines ? Peut-on parler d'une « bonne » et d'une « mauvaise » dette ? Le capital est-il trop rémunéré par rapport au travail ? Avec le talent et la verve qu'on lui connaît, Jean-Marc Daniel fait ressurgir du passé trois grandes controverses de la pensée économique : en 1812, lord Byron prend la défense des luddites, ces tisserands qui parcouraient la campagne anglaise pour casser les métiers à tisser ; en 1938, Keynes écrit personnellement à Roosevelt pour l'adjurer de faire un second New Deal en recourant au déficit public ; en 1953, la très britannique Joan Robinson s'oppose violemment à l'Américain Samuelson sur la mesure du capital. Émaillées de situations inattendues - les luddites, défendus par Byron, sont délaissés par Marx -, ces trois querelles sont l'occasion de découvrir comment se sont forgés les concepts de la pensée économique. Et d'en tirer quelques enseignements utiles pour aujourd'hui : sur les dangers du néoluddisme actuel, sur le déficit public qui reste un outil de relance ou encore sur les limites des équations en économie... Jean-Marc Daniel Professeur d'économie à ESCP-Europe-Paris et chargé de cours à l'École des mines de Paris, Jean-Marc Daniel est un spécialiste de l'histoire de la pensée économique et des politiques économiques. Il est chroniqueur aux Échos et sur la matinale de BFM.

  • À qui profite la croissance ? Quel est le taux optimal de l'impôt ? Comment un État peut-il éviter de faire faillite ? Après le Welfare State, l'heure du Workfare State a-t-elle sonné ? Faut-il se protéger de la concurrence chinoise ? Toutes ces questions ont déjà été posées dans l'histoire économique. Voilà pourquoi il est utile d'aller y voir de plus près, comme nous le propose Jean-Marc Daniel avec ces 8 leçons. Aussi savoureuses qu'instructives, regorgeant de portraits insolites - Vauban méditant sur la fiscalité, Newton se ruinant dans la spéculation, etc. -, elles mettent en perspective les missions de la fiscalité, les mécanismes de la création monétaire, le rôle des banques centrales ou le vieux débat entre le libre-échange et l'échange loyal... À l'issue de ce voyage pédagogique, Jean-Marc Daniel livre quelques recommandations : aux banques centrales, priées de veiller autant à la qualité qu'à la quantité de monnaie ; aux gouvernements, qui doivent cesser de privilégier la consommation sur l'investissement ; à ceux qui cherchent à échapper à l'impôt en se prétendant solidaires... Roboratif et salutaire. Jean-Marc Daniel est professeur d'économie à ESCP-Europe. Il est également chargé de cours à l'École des mines de Paris et à l'ENSAE. Spécialiste d'histoire de la pensée économique et de l'étude des politiques économiques, il est l'auteur d'une Histoire vivante de la pensée économique qui fait référence. 

  • Comment s'est construite et comment a évolué la pensée économique ? De l'Antiquité aux théories économiques les plus récentes, les idées des grands économistes sont présentées ici dans leur contexte historique.
    Une série de séquences fluides et claires. Cet enregistrement se présente comme une série chronologique de séquences fluides et claires où les idées s'enrichissent mutuellement pour former un débat continu, une grande construction pleine de passerelles.
    Une introduction brillante à l'économie. Une introduction très stimulante et complète aux grandes notions économiques qui permet d'identifier et de comprendre les idées qui nourrissent les débats actuels.

  • Quatre siècles après la naissance de Colbert, cet ouvrage propose un regard nouveau sur le colbertisme tel qu'il a été pratiqué en France et dans le monde, du XVII e siècle à aujourd'hui.
    Des États-Unis de 1800 à la Chine de 2000, du secteur aéronautique à celui du champagne, des sciences aux arts, cet ouvrage met en lumière les trois principes complémentaires des politiques colbertistes : une vision à long terme, une approche intégrant l'ensemble des politiques sectorielles et une méthode pragmatique reposant sur la pratique des enquêtes sur le terrain.
    S'inspirer de Jean-Baptiste Colbert, au parcours si singulier, n'est pas le copier. Face aux enjeux du XXI e siècle, comme l'environnement, l'évolution démographique mondiale et les inégalités croissantes, le colbertisme de demain peut se décliner à de multiples niveaux, local, étatique, régional et mondial. Il est donc plus que jamais d'actualité pour les citoyens et les décideurs d'aujourd'hui.

  • Le décryptage annuel des enjeux économiques et sociaux "Nous sommes tous à la frontière" affirme d'emblée l'édition 2016 de Sociétal. À l'heure où la transformation numérique bouleverse les chaînes de valeur économiques, le travail, l'emploi,


  • Le décryptage annuel des enjeux économiques et sociaux

    Sociétal consacre le dossier spécial de son édition 2015 à l'avenir de notre Etat-providence. Face à des déficits publics abyssaux et à une dette sociale qui ne cesse de se creuser, notre

  • Le stress est une composante naturelle et essentielle à la vie, qui fait partie intégrante de la conduite automobile. Chacun doit prendre conscience de sa présence au volant ou au guidon, chacun doit pouvoir le reconnaître dans ses manifestations physiques, et mentales et chacun doit composer avec lui pour que le déplacement routier se fasse dans les meilleures conditions. Pour aider le lecteur à gérer son stress routier, voici quelques clés ou conseils "psy" et des techniques de relaxation pour évacuer les situations stressantes.

  • "La santé et la sécurité au travail sont, aujourd´hui, l´objet d´enjeux très importants en termes d´accidents du travail et de maladies professionnelles dont nous rappellerons les définitions. C´est dans un contexte réglementaire fort que ces enjeux ont conduit aux démarches de management que nous étudierons." Les auteurs Jean-Marc Gey est ingénieur-conseil en prévention des risques professionnels à la Caisse Régionale d´Assurance Maladie d´Aquitaine et président de l´Association pour le Développement du management Qualité-Sécurité-Environnement (ADQSE).
    Daniel Courdeau est ingénieur chimiste, expert en prévention des risques professionnels. Il est auditeur sécurité certifié. Il est également chargé d´enseignement à l´ENSCPB.

  • La pratique des histoires de vie en formation des adultes génère une articulation entre la recherche et la formation, entre la théorie et la pratique, entre le savoir et l'être. Comment les histoires de vie produisent-elles, par ailleurs, un effet émancipateur chez les adultes en formation ? Ce livre répond à cette question à partir des expériences de neuf auteurs en provenance de pays et de cultures différentes: la Belgique, la Suisse, la France et le Québec. Les auteurs développent les fondements théoriques et épistémologiques de cette pratique tout en illustrant son application dans le cadre de la formation d'adultes ou de l'intervention dans un milieu communautaire. Ce livre s'adresse aussi bien aux intervenants sociaux qu'aux formateurs adultes.

  • Accidents du travail et maladies professionnelles sont, aujourd'hui, l'objet d'enjeux très importants en termes de santé et sécurité au travail. En dépit d'un dispositif réglementaire très riche, on dénombre encore près de 900 000 accidents du travail par an, ce qui représente un coût économique et social très lourd. Les profondes modifications de la version 2007 de l'OHSAS 18001 ainsi que l'importance prise par le référentiel ILO-OSH 2001 ont motivé la nouvelle édition de ce titre qui avait déjà rencontré un vif succès. Cette troisième édition considérablement remaniée vous accompagne pas à pas dans la compréhension et la mise en oeuvre de ces nouveaux référentiels. Après avoir rappelé les concepts, les principes généraux et les principaux référentiels des systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail, les auteurs explicitent les exigences de la version 2007 de l'OHSAS 18001. Ils détaillent les évolutions par rapport à la version précédente de 1999 et mettent en regard, pour chacune, les particularités de l'ILO-OSH 2001. Puis les auteurs décrivent les étapes nécessaires à la mise en ouvre d'une démarche et à son intégration dans un système QSE. Ils proposent également des outils et présentent des exemples réels issus du terrain. Enfin, après un rappel sur la certification OHSAS 18001, ils font une analyse et un bilan des enseignements à tirer à partir d'études sur des entreprises certifiées OHSAS 18001 en France.

  • Avec près de 900 000 accidents du travail par an, la santé et la sécurité au travail représentent des enjeux économiques et sociaux considérables.
    Grâce à cette nouvelle édition, le lecteur dispose de tous les éléments nécessaires pour réussir la mise en place d'un système de management de la santé et de la sécurité au travail et appréhender au mieux les exigences du futur référentiel ISO 45001.
    Après avoir rappelé les concepts, les principes généraux et les principaux référentiels des systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail, les auteurs explicitent les exigences de l´OHSAS 18001. Ils décrivent ensuite les étapes nécessaires à sa mise en oeuvre et à son intégration dans un système QSE. Ils proposent également des outils pratiques et présentent des exemples concrets issus du terrain.
    Enfin, à partir d´études sur des entreprises certifiées OHSAS 18001 en France, les auteurs livrent leur analyse et tirent un bilan de l´impact de la certification.
    Cet ouvrage, rédigé par deux ingénieurs conseil de la CRAM, permettra au lecteur de disposer de tous les éléments nécessaires pour réussir la mise en place et l´intégration d´un système de management de la santé et de la sécurité au travail.

empty