• Cet ouvrage explique les grands principes de conception et d'intervention sur les pans de bois des maisons à colombage, qu'il s'agisse d'entretien, de réparations ou de modifications. Il permet d'acquérir une connaissance pointue des différents ty


  • Cet ouvrage permettra au lecteur d'acquérir une connaissance pointue du matériau bois (qualité, préparation, mise en oeuvre et entretien), des types de charpente existants, du travail du charpentier. Il constitue aussi un manuel inédit, servi par


  • Compagnon du Devoir, maître-charpentier et architecte DPLG, Jean-Louis Valentin dirige "Maison Bois", entreprise de création et de restauration de maisons à ossature bois à Troyes. Il délivre ici son savoir-faire pour l'édification de construction

  • Intitulé « Espace architecturé », le dossier de cette édition regroupe des textes signés André-Louis Paré, Nycole Paquin, Éric Valentin et Jessica Li. Il y est question, notamment, de Collective Folie, la tour gigantesque de Tadashi Kawamata au parc de la Villette à Paris, de l'univers à couper le souffle de Dale Chihuly au MBAM, de l'installation de Yam Lau à la Fonderie Darling, et du travail de Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen abordé sous l'angle de la sculpture comme subversion de l'architecture. Hors dossier, un retour sur la temporalité des oeuvres publiques, un entretien avec Laurent Gagnon et un compte-rendu de l'exposition Michel de Broin au MAC, entre autres.

  • Manuel, le narrateur, a dix ans. Il est le chef du chemin de Provence à Antibes. Traîne-champs et graine d'orties, il aime se battre, rêver, tricher et jouer au docteur avec Nicole Prima et Liliane Resnikoff, ses petites amoureuses de huit ans et demi. Il y a sa mère, une institutrice laïque, veuve de guerre de surcroît, qui l'éduque dans le plus grand délire. Il y a Slütz, le vaguemestre de la Kommandantur qui préfère Mozart à Hitler, Manuel au IIIe Reich, et les tomates au basilic à la guerre... Il y a Monsieur Rosenfeld, qui se cache sous le nom de Monsieur Chandrose : un vétérinaire qui aime se lamenter, et que Manuel veut marier de force à sa mère. Enfin, il y a un guéridon en bois qui ne tourne pas rond, et dans lequel se cache l'esprit résolument frappeur et vengeur du père de Manuel, un poilu mort des suites de la Première Guerre mondiale. L'histoire commence en 1942, dans un quartier secoué par une guerre au thym et à la farigoule... C'est celle d'un enfant pas tout à fait comme les autres, d'un enfant qui rêve d'être amiral sur un transatlantique, et d'offrir à sa mère un mari et des pays beaux comme sont les images.

  • Conçu et réalisé par des reporters photographes, cet album permet de retrouver les images d'une famille de légende mais aussi le roman vrai des Grimaldi.

  • En frappant les quatre touches du 36.15 MINITEL, on peut tout trouver : l'amour, la passion, la folie, le sexe dans tous ses états - tout peut arriver. C'est si simple et si vite fait de se laisser prendre à son jeu, de s'y ruiner. Pour débusquer ces drogués du Minitel, il a fallu à l'auteur près de six mois de pianotage sur le clavier marron, plus de huit cents coups de téléphone, une cinquantaine de rendez-vous clandestins. Jour après jour, nuit après nuit, des femmes, des hommes, des exaltés, des désaxés, des fous de solitude, des gens à la recherche d'une identité, tous ces exhibitionnistes anonymes ont distillé pour lui leurs délires, étalé leurs perversions les plus brutales, leurs fantasmes les plus extravagants, lui ont permis de traverser leurs apparences pour entrer dans la nuit de leur miroir Minitel. Ils se sont confiés comme on se jette à l'eau et comme il arrive qu'on se noie. En racontant l'inracontable.

empty