SKA

  • Too much...

    Jean-Bernard Pouy

    Quand quatre rockers punk affrontent les toros et des paras dans les rues de Mont-de-Marsan...








    EN PLUS, RIEN NE LEUR FAIT PEUR. La preuve, hier soir, dans les arènes. Ils ont joué juste derrière une bande d'angliches à crêtes et épingles à nourrice qui avait déjà foutu un beau bordel. Et comme ils sont, eux, vêtus plutôt classe, dès le premier morceau, ils ont, comme on dit, ouvert un bar. Les canettes de Kro ont atterri sur scène, accompagnées de divers objets de provenance plutôt douteuse.











    Il y a chez Pouy cette fantaisie foutraque avec souvent une mini pointe désenchantée qui, comme le sel dans les mets, rehausse le goût de ses nouvelles. Ska est heureux d´accueillir à son catalogue l´un des auteurs le plus talentueux de la « polardie » et un ami à qui l´on doit les encouragements permanents à éditer dans la bonne humeur.

empty