Entreprise, économie & droit

  • Netflix a provoqué une véritable révolution dans l'univers de l'entertainment. Présente dans cent quatre-vingt-dix pays, rassemblant des centaines de millions de clients, dont sept millions en France, pesant plus de 200 milliards de dollars, elle est devenue un monstre qui fascine autant qu'elle effraie le monde de l'audiovisuel, producteurs et chaînes confondus. Reed Hastings a d'abord fondé en 1997 une entreprise qui a un service en ligne de location et d'achat de DVD livrés à domicile. Comprenant, en avance sur tous, les conséquences de la révolution numérique, il va s'adapter à toute vitesse, rejeter toutes les règles et élaborer sa propre doctrine du changement et du management basée sur la liberté et la responsabilité. Chez Netflix, la qualité des employés a plus d'importance que celles des procédures, l'innovation prime sur l'efficacité ; il n'y a pas de limites pour les congés et les notes de frais ; on attend la sincérité absolue plutôt que l'esquive ; on est payé bien au-dessus du marché tant que la créativité et les performances sont là. Tout en racontant l'histoire de cette société hors du commun, en donnant la parole à beaucoup de ceux qui y ont participé et vécu les erreurs et les fulgurances, c'est toute la vie quotidienne, la philosophie et l'expérience d'une entreprise unique qui a su créer son propre modèle révolutionnaire. Reed Hastings a choisi de développer ses idées d'une façon très originale : un dialogue souvent contradictoire entre lui et Erin Meyer.
    Reed Hastings est le cofondateur et le P.D-G. de Netflix. Erin Meyer est professeur à l'INSEAD. Elle a été sélectionnée parmi les cinquante penseurs les plus importants du monde dans le domaine du business et de l'économie. Elle vit à Paris et parle français.
    Erin Meyer est professeur à l'INSEAD. Elle a été sélectionnée parmi les cinquante penseurs les plus importants du monde dans le domaine du business et de l'économie. Elle vit à Paris et parle français.

  • La collection  Top'Actuel  fait le point chaque année sur les informations et les techniques à connaître en  comptabilité,  fiscalité,  droit  et  commerce.
    Cet ouvrage,  à jour de la loi de finances 2020, s'intéresse à la fiscalité du patrimoine.
     
    Plan de l'ouvrageLes impôts locauxLes revenus financiersLes revenus fonciersLes plus-values des particuliersL'impôt sur le revenu des particuliersL'imposition du capitalLes droits de mutations
    L'auteur :  Gilles Meyer est agrégé d'économie et de gestion. Il enseigne en classes préparatoires au DCG à Rennes. Il est membre du jury du DCG et du DSCG.

  • La collection  Top'Actuel  fait le point chaque année sur les informations et les techniques à connaître en  comptabilité,  fiscalité,  droit  et  commerce.
    Cet ouvrage s'intéresse aux bases, aux informations et aux techniques de l'analyse financière.
     
    Plan de l'ouvrageAnalyse de l'activitéAnalyse de la structure financièreAnalyse de la rentabilitéAnalyse par les tableaux de fluxÉléments prévisionnels
    L'auteur : Gilles Meyer est agrégé d'économie et de gestion. Il enseigne en classes préparatoires au DCG à Rennes. Il est membre du jury du DCG et du DSCG.

  • DCG 6 : finance d'entreprise ; manuel et applications ; maîtriser les compétences et réussir le nouveau diplôme Nouv.

    Un cours complet
    Une approche méthodologique
    Des exemples, des définitions et des tableaux, une carte heuristique à la fin de chaque chapitre
    Des QCM et de nombreux exercices d'entraînement
    Des sujets inédits pour se mettre en situation d'examen
    Les corrigés disponibles sur Internet

  • Face à un Occident atteint d'une forme de fatigue démocratique, la Chine poursuit résolument sa marche vers la superpuissance. Ce défi chinois, aujourd'hui économique et géopolitique, sera aussi à terme idéologique et culturel. Rivalité pour la suprématie mondiale, visions politiques incompatibles, choc des cultures : les relations entre la Chine et l'Occident seront-elles dominées par l'affrontement ? Cet essai poursuit un double objectif : décrypter les ambitions planétaires de la Chine et esquisser les contours d'un dialogue sino-occidental ouvert mais exigeant, sans angélisme ni diabolisation. Hors du champ politique, il existe en effet des domaines dans lesquels un dialogue approfondi entre l'Occident et la Chine permettrait de faire émerger les valeurs communes sur lesquelles fonder des coopérations ambitieuses et rendre ainsi plus habitable ce monde instable, miné par les inégalités et menacé par la montée des nationalismes. Un ouvrage essentiel pour mieux se préparer aux profonds bouleversements entraînés par l'irruption de la Chine dans un ordre mondial qu'elle entend remodeler. Claude Meyer, conseiller au centre Asie de l'IFRI, enseigne l'économie et les relations internationales à Sciences Po. Docteur en économie, diplômé en philosophie, sociologie et études asiatiques, il a notamment publié Chine ou Japon : quel leader pour l'Asie ?, Presses de Sciences Po, 2010 et La Chine, banquier du monde, Fayard, 2014 (colauréat du prix Turgot 2015). 

  • L'économie du développement est-elle toujours légitime et nécessaire après l'émergence et le décollage de nombreux pays du tiers monde ? Les indépendances en Asie et en Afrique, les succès et les échecs des politiques de développement proposées aux trois quarts de la population mondiale ont, en leur temps, renforcé l'importance de cette discipline. Le passage au XXIe siècle, marqué par la mondialisation des économies, les changements politiques et la croissance rapide de pays du Sud, n'a pas rendu obsolète l'économie du développement. Malgré la réduction sans précédent de la pauvreté dans le monde depuis 1990 et le phénomène de rattrapage du Nord par le Sud, les inégalités tendent à s'accroître au sein des nations et près de la moitié des Africains restent pauvres. Il est donc indispensable, pour que l'économie serve au mieux les aspirations des êtres humains, de continuer à s'interroger sur les causes et les caractéristiques du sous-développement, ainsi que sur les différents modèles et théories du développement. C'est ce que propose ce livre, à jour des données les plus récentes et illustré de nombreux graphiques.

  • La Chine, banquier du monde

    Claude Meyer

    • Fayard
    • 15 Janvier 2014

    Pays émergent, la Chine est déjà le premier créancier étranger des Etats-Unis, malgré un revenu nominal par tête huit fois inférieur. La moitié de ses réserves de change suffiraient à rembourser la dette de la Grèce, du Portugal, de l´Irlande et de l´Espagne réunis ; l´autre moitié lui permettrait d´acheter tout l´or détenu par les Banques centrales de la planète, ou encore de s´offrir à la fois Google, Apple, Microsoft, IBM et tous les immeubles de Manhattan. Moins d´une décennie après son entrée à l´OMC, la Chine est le premier exportateur mondial, inondant de ses produits des milliards de consommateurs à travers le monde. Ce n´est pourtant que la partie émergée de sa montée en puissance dans l´économie mondiale. Car ce sont aussi ses capitaux qu´elle exporte à grande échelle, forte de gigantesques réserves de change représentant l´équivalent de la production annuelle de l´Allemagne. Ressources naturelles, entreprises étrangères, Bons du Trésor américain, rien ne semble échapper à la boulimie d´acquisitions qui, depuis quelques années, projette le dragon chinois aux quatre coins de la planète. A quelles sources s´alimente cette puissance financière ? Quels objectifs la Chine poursuit-elle dans ses acquisitions à l´étranger ? Le yuan va-t-il détrôner le dollar ? Après la domination commerciale, l´expansion financière chinoise est-elle la nouvelle étape d´un dessein hégémonique face à l´affaiblissement de l´Occident ? Claude Meyer s´efforce ici de répondre à ces questions sans procès d´intention, mais aussi sans concessions.

  • Partenaire du programme franco-maghrébin Langages, objets, territoires et hospitalités (LOTH), la Faculté de Béjaïa contribue, par ces travaux, à la réflexions sur les liens entre communication et développement territorial. L'ouvrage interroge la conception et la réalisation d'actions de communication couplées à des dispositifs de conservation, de réhabilitation et de mise en valeur de différents patrimoines du Maghreb en partant du point de vue des acteurs du terrain et des publics concernés.

  • Besoin de renouveler votre business model, de favoriser l'innovation dans vos équipes, d'insuffler un nouveau souffle dans votre culture d'entreprise ?
    Diateino vous offre ce premier livre blanc dédié à l'intrapreneuriat.
    Vous retrouverez un condensé des meilleures pratiques identifiées par certains de nos auteurs les plus emblématiques, comme Stéphanie Bacquere, Frank J. Barrett, Jacques Birol, Seth Godin, Guy Kawasaki, Frédéric Laloux, Ash Maurya, Navi Radjou, Jaideep Prabhu, Marie-Noéline Viguié.
    4 leviers sont explorés :
    1. Favoriser la prise de risques
    2. Autoriser l'imperfection
    3. Libérer les artistes
    4. Outiller ses collaborateurs.

  • Comment aller au-delà d'initiatives ponctuelles et ancrer durablement une culture de l'intrapreneuriat dans une entreprise ? Vous découvrirez dans ce deuxième livre blanc consacré à l'intrapreneuriat que nous vous offrons, des pistes concrètes pour favoriser cet état d'esprit.
    Florence Meyer a sélectionné pour vous les meilleures pages de nos auteurs sur le sujet et vous suggère des actions à mettre en place, tant pour vous-même que pour vos équipes.

  • Voici un point de vue unique sur le monde du service. Fondé sur des exemples concrets glanés au fil des années, ce panorama pragmatique et incisif confronte le service rendu par le personnel au vécu du client.

    Experts dans l'accompagnement des plus grand

  • En 2008, Gilbert Meyer eut à présenter au Président de la République un rapport sur les actions du développement durable portées par les collectivités territoriales. Il entreprit un travail de recherche, sous forme de thèse en droit public, sous le thème

  • La société fondée sur les savoirs constitue depuis le milieu des années 1990 le programme mobilisateur de la mondialisation, l'objectif d'un développement désormais global. On dispose aujourd'hui d'une salutaire distance critique pour apprécier la consistance de ce lien entre connaissance et développement. Ces contributions, en français et en anglais, examinent différents aspects de la relation entre les deux termes, entre les concepts qu'ils sous-tendent et les pratiques qui en découlent.

  • Erin Meyer s'appuie sur son expérience pour proposer un ouvrage pratique, illustré d'histoires vraies et souvent amusantes afin de donner toutes les chances aux professionnels de faire de la collaboration interculturelle une force.
    En décryptant les différences culturelles selon huit aspects (la communication, l'évaluation, la persuasion, la façon de diriger, la prise de décision, la confiance, la gestion du temps et l'organisation du temps), l'auteur nous permet de comprendre et dépasser d'éventuels blocages ou quiproquos entre différentes cultures afin de créer des conditions de travail harmonieuses et optimales.
    Tout professionnel, s'il garde à l'esprit l'importance de la relativité culturelle et de la souplesse nécessaires à une bonne collaboration, détient les outils pour faire de la présence de nombreuses cultures dans son équipe une richesse inestimable.

    « Diriger des équipes multiculturelles relève presque de la gageure. Car, quel dirigeant s'autorise à consacrer du temps non seulement à comprendre des personnalités individuelles, mais aussi à décrypter une large variété de styles au travail et surtout à questionner la nature humaine ? » Muriel Jasor, Les Echos

empty