• Jacques Morane, alias capitaine Tempête, jeune comédien brillant et vedette de l'écran, et Fanny, star du cinéma américain, vont jouer ensemble au théâtre de La Bonbonnière. Tandis que Jacques Morane répète déjà son rôle, voilà que débarque le frère de Fanny, Romuald, douze ans.

  • Molière est mort sans héritier mâle à qui léguer sa science et sa passion du théâtre, et ce fut son grand regret. Mais il eut un fils spirituel : Michel Baron, un jeune prodige de la scène, et ce fut sa consolation. Ce livre conte les années d'apprentissage du jeune Baron à L'ombre de Molière. Il nous montre comment Molière sut discerner chez lui, dès l'âge de treize ans, les qualités qui devaient faire de lui, au cours des années qui suivirent, l'un des plus grands, puis le plus grand acteur de son siècle. Baron, s'il eut à souffrir d'être très tôt orphelin, eut par contre la chance d'être béni des dieux quant aux qualités qu'il reçut à la naissance. Le jouvenceau qui conquit le public parisien dès qu'il parut en scène, par sa beauté et son aisance, vit, au fil des années, ces qualités, bien loin de s'affadir, se développer et s'affermir. Son intelligence, sa gaieté, son impertinence, sa joie de vivre, furent pour Molière une source de jouvence et d'optimisme. Elles ensoleillèrent son existence quotidienne comme l'eut fait près de lui la présence d'un vrai fils.

  • Imaginez : les extraterrestres sont là ! Sur Terre. À côté de chez vous... Et d'emblée se pose la question cruciale qui accompagne l'extraordinaire événement : comment leur parler ? Comment s'en faire comprendre ?

    Le langage, sans conteste au coeur de ce qui nous définit en tant qu'espèce pensante, sera d'une importance cruciale. La science-fiction, domaine réflexif par essence, l'a compris depuis ses origines et en a fait l'un de ses sujets de prédilection, tant au cinéma qu'en littérature, de Babel 17 à Premier Contact, de L'Enchâssement aux Langages de Pao.

  • Pourquoi le ciel est bleu ? Qu'est-ce qu'un mirage ? Comment comprendre la théorie de l'attraction des corps quand ce n'est pas d'amour que l'on parle ?! Ce livre est construit comme un voyage dans le temps d´abord, et surtout dans l´espace, celui de l´univers et de ses infinis, celui de l´Homme et celui de ses pensées, notamment scientifiques.

    Des premières questions des Grecs aux technologies contemporaines laser les plus avancées, progressez pas à pas et entrez dans la physique, ses phénomènes, ses lois, ses applications et les hommes qui l'ont forgée : mécanique, optique, thermodynamique, électromagnétisme, les grands domaines seront abordés ici sous un angle nouveau, celui du concret, de l'expérience, de l'application et des hommes qui l'ont faite, pour permettre à tous, néophytes ou amateurs, de s'y plonger avec plaisir.

  • "Un jour je ramènerai l'âme au bout de mon scalpel !" proclamait le maître de mon professeur d'anatomie. L'audace de ce défi qui m'arrachait au sommeil "bien-pensant" et aux tentations de l'obscurantisme me subjuguait.
    C'est ce même défi que j'ai trouvé, cette fois relevé chez Freud avec la notion d'appareil d'âme - le Seelischer Apparat - dont la représentation, sous le scalpel de la théorie, ne peut pas ne pas convaincre un esprit exigeant. Né du mariage de l'intérêt scientifique et de la passion culturelle, le concept d'appareil d'âme est si moderne qu'il n'est pas encore totalement admis dans les mentalités. La notion d'appareil, apparue là où on ne l'attendait vraiment pas, n'est pas une simple représentation de l'objet "âme" : elle rend à cet objet la réalité qui lui est propre - l'âme est le lieu où l'homme se révèle dans son irréductible "appareil".
    Cet appareil est immatériel, mais vivant. Il rayonne dans la durée, a une étendue - et "n'en sait rien", ajoutait Freud. Il a une épaisseur parce qu'il se développe par à-coups, chaque vague de sa croissance laissant des traces qui se superposent." La douleur, l'image, le processus et l'attente stratifient ces quatre essais sur la vie de l'âme et sa consistance indéniable.
    Au fil de pages inspirées, Jean-Claude Rolland retrouve cette consistance même dans la pratique de l'analyse et dans une clinique exploratrice où son invention de l'interprétation analogique entre en écho avec d'autres inventions, littéraires et picturales.

  • La liste des traitements indignes infligés aux animaux domestiques est bien longue et nous atterre : absence de soin, abandons dramatiques, conditions de vie ou de transport insupportables. Et pourtant nos compagnons nous prodiguent quotidiennement leur affection, leur fidélité, mais aussi leur enjouement et leur espièglerie. Le récit de Bambou, petit chien, est émaillé de rencontres, d'évènements inattendus vécus avec ses parents adoptifs. Ses pérégrinations le conduisent dans la vallée de la Vézère où vit une communauté ouverte d'hommes et de femmes adeptes d'un idéal et d'une éthique particuliers. Cette communauté contribuera à faire découvrir à Bambou" le petit chien qui se voulait humain" sa véritable identité....

  • Plus petite ville du pays accueillant depuis 40 ans la plus grande université de la Communauté française, Ottignies-Louvain-la-Neuve connaît depuis quelques années un développement sans précédent.
    À partir d'une analyse de l'histoire et de l'actualité de cette ville, l'auteur, qui en est le bourgmestre depuis 2001, nous livre une réflexion sur les ressorts et les enjeux de son avenir. Une approche de l'urbanisme dans une perspective de développement durable.

  • Porteuse d'une voix artistique spécifique, les Tréteaux de France ont été un des outils majeurs de l'aménagement du territoire en matière culturelle. Après plusieurs décennies de décentralisation culturelle,ce Centre dramatique national à vocation itinérante, devait être repensé. Ce fut la tâche entreprise par Marcel Maréchal et son directeur-adjoint, Jean- Luc Grandrie. Après dix années d'expériences aux côtés du metteur en scène, acteur et gérant que fut Marcel Maréchal, Jean-Luc Grandrie expose dans ce livre les moyens mis en oeuvre pour le redéploiement de cette entreprise si particulière.

  • On connaît le jeu du « cadavre exquis », qui consiste à faire un dessin, puis à plier la feuille en n'en laissant dépasser qu'un fragment, à partir duquel le joueur suivant improvise son propre dessin... Les quatre auteurs de ce livre, en reprenant le principe, l'ont adapté à la description d'une planète plausible et des diverses formes de vie susceptibles d'y apparaître et de s'y développer. Quelle espèce extraterrestre le hasard et les lois de l'évolution vont-ils produire ? Cette « exquise planète », inventée en restant autant que faire se peut dans le champ du possible par un astrophysicien, un paléontologue et un archéologue, ne ressemble guère à la Terre, si ce n'est par l'inépuisable inventivité de ses espèces, et pourtant elle aurait pu être la nôtre si le hasard en avait décidé ainsi. Et elle prend un relief bien particulier quand un écrivain de science-fiction, Pierre Bordage, prenant le relais final, vient enrichir les descriptions scientifiques et factuelles d'un souffle épique qui efface la frontière commodément tracée entre science et fiction. Pierre Bordage, auteur de science-fiction, s'intéresse à tous les genres du domaine. Spécialiste du « space opera » (Les Guerriers du silence, Abzalon, Griots célestes), il ne néglige ni le « postapocalyptique » (Le Feu de Dieu), ni la « fantasy historique » (L'Enjomineur), l'anticipation (Wang), l'uchronie (cycle de Ceux qui sauront) ou la « fantaisie » (Les Fables de l'Humpur). Jean-Paul Demoule, archéologue, professeur de protohistoire européenne à l'université Paris-I et membre de l'Institut universitaire de France, a présidé l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP). Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont On a retrouvé l'histoire de France. Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA dans le domaine de la topologie cosmique, s'est fait une spécialité de vulgariser la science à partir d'ouvrages de fiction (La Science-Fiction sous les feux de la science, D'où viennent les pouvoirs de Superman ?). Il tient la rubrique « Scientifiction » dans la revue Bifrost. Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au CNRS rattaché au Muséum national d'histoire naturelle, signe des rubriques liant la science et l'imaginaire dans les revues Pour la science et Espèces. Il est l'auteur de La Terre avant les dinosaures. 

  • Le territoire est aujourd'hui sollicité par l'analyse géographique précisément parce qu'il se situe à l'articulation entre espace et politique. Les dynamiques spatiales et leur traduction paysagère renvoient aux acteurs sociaux, à leurs objectifs, leurs stratégies, leurs contradictions. C'est à la rencontre des systèmes de pouvoir et des pulsions profondes des sociétés, mêlant confusément la passion à la raison, que se noue la relation complexe entre espace et politique. Le champ des interactions est infini, le champ de réflexion est immense. Les études de cas, consacrées à ces pays qu'on dit du « Sud », juxtaposent les situations locales aux effets de la mondialisation, les dynamiques « du haut » et celles « du bas », les situations extrêmes de guerre aux jeux ordinaires de pouvoir pour le contrôle de l'espace. Elles proposent ainsi, dans leur diversité, un panorama de problèmes auxquels sont confrontés les pays en développement, tout en soulignant la pertinence d'une approche construite sur la trilogie politique-espace-paysage.

  • La mondialisation actuelle favorise les interconnexions et affecte le sentiment identitaire dans un monde globalisé où l'individu perd ses marques et/ou les multiplie. A travers l'étude de ces dynamiques identitaires en contextes pluriels, nous nous interrogeons dans cet ouvrage sur les postures de résistance à la globalisation et à l'ouverture des frontières, les crispations et replis identitaires, ou inversement les mouvements d'adhésion à l'uniformisation culturelle en cours.

  • Cet ouvrage s'articule autour de la mise en scène de théâtre, et de son expérience accumulée pendant les deux derniers siècles. C'est autour de ce centre névralgique qu'un artiste et un médecin trouvent des outils efficients pour analyser leurs pratiques professionnelles et les enrichir mutuellement. Douze questions autour de la mise en scène leur permettent d'explorer des problématiques aussi essentielles au théâtre qu'à la médecine.

  • La ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve s'est considérablement transformée en deux décennies, au point d'être aujourd'hui un pôle urbain à part entière qui attire et qui rayonne sur toute la région. Résultat d'une volonté politique qui a voulu saisir des opportunités en les intégrant dans un projet de ville, ce développement intense n'aura pas été un long fleuve tranquille. L'objet de ce livre est de montrer cette volonté à l'oeuvre. De dépasser les flashes successifs et disparates qu'offre l'actualité pour faire ressortir un sens à l'action menée.

  • Transformer l'action sociale... Refonder le travail social... Ces thèmes, depuis quarante ans, reviennent régulièrement à l'ordre du jour. En janvier 2013, le Plan de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale, lancé par le Premier ministre, les mettait une fois encore en avant. Comme si les nouvelles régulations publiques mises en oeuvre depuis le début des années 2000 devaient nécessairement conduire à ce point de bascule où tout devrait être un jour refondé autrement : financements, cultures professionnelles, métiers, pilotages, initiatives, évaluations... Le pari des auteurs de ce livre est que cette transformation ne se fera pas sans les citoyens concernés eux-mêmes, ni sans les corps intermédiaires seuls capables à leurs yeux de mobiliser ces derniers. A cet égard, les institutions de l'économie sociale et solidaire (ESS), dont les associations sont des acteurs majeurs dans le champ social et médico-social, ont un rôle déterminant à jouer. Elles ont, dans ce contexte, à opérer des choix stratégiques essentiels en phase tant avec leurs valeurs d'origine qu'avec les nouveaux défis qu'il leur faut relever. Ni l'Etat seul ! Ni les collectivités locales seules ! Ni le marché dérégulé seul ! Mais l'ensemble des acteurs agissant sur un territoire dans le sens de l'intérêt commun ! C'est pour que les institutions publiques, garantes de ce dernier, sachent s'appuyer sur une démarche ascendante émergeant des territoires, au plus près des besoins des personnes, que plaide cet ouvrage. Il explore ainsi les voies possibles d'une mobilisation et d'une responsabilisation accrues pour lesquelles les associations s'avèrent avoir à jouer un rôle incontournable, même s'il reste encore, à ce jour, largement à déployer.

  • Cette année marque le 35e anniversaire de Nuit blanche : la revue braquera naturellement ses projecteurs sur les auteurs âgés de 35 ans et moins, relève bouillonnante et passionnante. En couverture, Maude Veilleux, qui depuis 2010 construit une oeuvre bicéphale poésie/fiction mordante, provocante, qui interroge la sexualité et le désespoir (Les choses de l'amour à marde, Prague). Autre jeune écrivaine de l'heure, Chloé Savoie-Bernard nous parle en entrevue de son recueil de nouvelles Les Femmes savantes. Ce numéro vous propose également de découvrir la plume colorée du dramaturge franco-manitobain Marc Prescott ainsi que le français Emmanuel Robin (1900-1981), auteur d'un roman mythique, L'Accusé, précurseur des existentialistes. Également au sommaire, Simon Roy et son nouvel ouvrage Owen Hopkins, Esquire; la poésie profondément humaine de Normand Bellefeuille; les textes inédits du philosophe Vladimir Jankélévitch réunis sous le titre L'Esprit de résistance; ainsi qu'une généreuse moisson printanière de comptes rendus de tous genres.

  • Ce volume des Cahiers de la SIELEC constitue les actes d'une journée d'étude et d'un colloque consacrés au reportage de presse en situation coloniale qui se sont tenus respectivement à l'université de Nice le 11 octobre 2012 et à l'université de Montpellier les 4, 5 et 6 juin 2014.
    Plusieurs études, ces dernières années, ont souligné l'importance du journalisme dans la formation d'un imaginaire culturel spécifique, particulièrement lié à l'expansion coloniale. Ce volume analyse quelques moments forts de cette littérature de reportage extrêmement variée et qui a si puissamment contribué à façonner l'imaginaire moderne.
    Les trois points suivants sont plus particulièrement abordés : d'abord, le lien entre reportage et littérature, puisque la presse reprend à son compte un imaginaire exotique que de nombreux récits de voyage et romans ont largement illustré, tandis que, dans le même temps, le reportage affiche souvent un désir de réalisme et doit donner des gages de véracité ; ensuite, le développement d'un imaginaire héroïque, à des fins de propagande et de popularisation du thème colonial sur fond d'atmosphère virile ; enfin, la collecte d'informations dont l'intention première est d'aider à connaître des peuples que l'on veut soumettre à l'hégémonie européenne, mais qui n'en conduit pas moins aussi parois à prendre ouvertement fait et cause pour les peuples colonisés.
    C'est donc à un ensemble de textes journalistiques riches, variés et témoignant de processus complexes, que sont consacrés les articles rassemblés dans ce volume des Cahiers de la SIELEC.

  • Quand un marquis découvre qu'il aura un héritier, il est si heureux qu'il est prêt à céder à tous les désirs de la marquise.... même les plus 'dégoûtants'.
    Si à l'heure du digital la littérature coquine est accompagnée d'images, il fut un temps pas si lointain où, pour illustrer leurs propos licencieux, nos aïeuls les jouaient sur scène.
    Haute bourgeoisie, habitués de maisons closes, jeunes étudiants en lettres... avec des textes d'une friponnerie et d'un humour propre au théâtre et sans aucun tabou, revivez les aventures libertines et les rituels loufoques des personnages.
    Oubliez Guignol et autre Polichinelle, bienvenue au Théâtre Erotica ! Cette collection vous emmène à la découverte de pièces de théâtre peu connues, écrites par de grands auteurs du XIXe.
    La pièce est suivie d'une Histoire du Théâtre érotique de la rue de la Santé.

  • Es ist der Traum vom Fliegen, den Bessie Bates Ende der 40er Jahre in
    Alabama träumt. Seit drei Jahren müht sie sich jeden Tag auf dem
    Flugplatz ab, um ihre Pilotenlizenz zu erhalten. Aber Bessie ist eine
    Frau und farbig. Und in den USA zu ihrer Zeit herrscht unangefochten
    die Rassentrennung. Als Bessie eines Tages die Erkennungsmarke ihres
    Vaters in die Hände fällt, eines Piloten und Kriegshelden, der beim
    Einsatz in Europa verschollen ist, beschließt sie, seine Spur
    aufzunehmen. Ihr erster Stopp: Paris, wo sie eine Anstellung als Co-
    Pilotin erhält. Und schon ist sie dem Himmel einen Schritt näher
    »Liberty Bessie« die Knigin der Lüfte! Eine Erzählung rund um die
    Fliegerei und die Geschichte der Luftfahrt, angelehnt an die Taten
    der »Tuskegee Airmen«, einer Gruppe afroamerikanischer Piloten, die
    im Zweiten Weltkrieg flog.

  • Rompant à la fois avec le refus idéologique qui fait de la psychanalyse un instrument de classe, et avec cette soumission aveugle qui tient le sujet captif, Psychanalyse et Langages Littéraires prend en compte un donné de base : le poids culturel de la littérature et de la psychanalyse dans les sociétés occidentales et l'acuité de la relation critique nouée depuis près d'un siècle entre le phénomène artistique et l'appareil conceptuel freudien. A partir de cette complicité, que l'on peut déplorer ou célébrer mais qui est incontournable, ce livre s'efforce, pour la première fois à ce niveau et dans ce cadre, d'aider le lecteur à approfondir les principales approches de cette relation existentielle, proclamée ou sournoise, que le langage littéraire entretient avec le Désir.

  • L'entreprise fait face aujourd'hui à la fois à un défi économique extérieur et à un défi sociologique et psychologique interne, liés aux aspirations nouvelles des individus et des groupes sociaux. L'équilibre fondamental des entreprises, leur identité, sont donc remis en question. Le présent ouvrage apporte un outil d'analyse puissant de cette crise d'identité. Est-il souhaitable, est-il possible de bâtir un imaginaire commun aux différentes sous-cultures de l'organisation ? Quel est le rôle des rites et des mythes organisationnels ? Comment le pouvoir charismatique s'efface-t-il devant une dynamique du consensus et de la négociation ? Quel est le contrat secret qui lie le salarié à l'entreprise ? Appuyé sur des enquêtes minutieuses effectuées sur le terrain, cet ouvrage se situe au carrefour des grands courants des sciences de l'homme et de l'organisation. C'est un livre à la fois riche d'apports théoriques et d'expériences vécues.

  • Quelles que soient la nature et les modalités des politiques d'emploi, sélectives ou globales, travailleurs et entreprises détiennent toujours à travers leur comportement et leurs réactions la clef de l'efficacité, de l'inutilité ou de la nocivité des différentes mesures. Dans cet ouvrage, Jean-Pierre Giran et Roland Granier tentent de montrer au plan théorique et de vérifier au plan empirique, comment les acteurs économiques confrontés aux politiques de lutte contre le chômage mises en oeuvre ces dernières années, ont été conduits, pour les uns à retrouver le chemin de l'emploi et de l'embauche, pour d'autres à se réfugier dans le chômage permanent, le chômage déguisé ou l'économie souterraine.

  • L'entrée massive des femmes dans le monde salarié est l'un des indicateurs les plus significatifs des transformations des rapports sociaux de sexe intervenues au cours des quatre ou cinq dernières décennies. La féminisation d'un grand nombre de métiers a conduit à réinterroger les liens entre les métiers et identités professionnelles. Ces contributions sont centrées sur les axes suivants : Education et Formation, Mixité et Identité professionnelle.

  • Faux besoins ou vrais dangers, les sucres sont indispensables à notre
    organisme et plus particulièrement à notre cerveau et à nos muscles qui sont les premiers à les utiliser comme carburant pour fonctionner correctement. Alors, quels sont les bons et les mauvais sucres, faut il avoir recours aux édulcorants et lesquels ? Le miel peut-il servir d'aliment de substitution ?

empty