• Avec soixante ans d'âge, la pratique cinématographique en Afrique a maintenant sa tradition. Restent cependant les houleux débats sur la production, la diffusion, la visibilité, l'orientation, et la survie (sur le continent et au-delà) des images africaines. Porteurs d'histoires, les cinémas africains deviennent ainsi constructeurs d'une mémoire multiforme. Ces textes traversent images et imaginaires, et les narrations qui les portent.

  • Ahmadou Kourouma (1927-2003) est une figure de proue de la littérature africaine du XXe siècle. Issu d'une société malinké où la parole a valeur de monnaie aussi bien que de fétiche, il est devenu par la force des choses et à sa manière propre, maître de l'écriture. Il lui a fallu plus de trente ans, mais seulement quatre romans, pour obtenir la consécration littéraire institutionnelle française avec le Prix Renaudot. L'oeuvre d'Ahmadou Kourouma attire l'attention par ses qualités esthétiques avant-gardistes et révolutionnaires. Cependant, cet aspect ne doit pas dissimuler la forte charge politique de ses textes, toujours d'actualité, où l'on trouve décrits et tournés en dérision les errements d'un certain type de pouvoir. Les études rassemblées dans ce volume abordent les enjeux littéraires, esthétiques et politiques de son écriture, en une synthèse à plusieurs voix. Les contributions sont dues à Isabelle Constant, Yves Dakouo, Théopiste Kabanda, Yacouba Konaté, Amadou Koné, Paschal Kyiiripuo Kyoore, Lajri Nadra, Christiane Ndiaye, Pius Ngandu Nkashama, Jean Ouédraogo et F. Diahara Traoré.

  • Une enfance en Afrique.
    Le premier roman de Roukiata Ouedraogo est le récit très personnel d'une petite fille confrontée à l'univers des hommes. Avec l'humour tendre qui l'a rendue célèbre en France et dans toute la Francophonie, l'actrice burkinabè tient la chronique douce du drame qui a bouleversé son enfance.
    Dans ce roman, l'auteure raconte avec humour et tendresse son enfance au Burkina Faso.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Roukiata Ouedraogo est née à Fada N'Gourma, au Burkina Faso. Ancienne élève du Cours Florent, elle enchaîne tournages et tournées. Chroniqueuse sur France Inter, elle y parle beaucoup de sa mère, comme dans ce livre.

  • Cette étude examine les multiples contours de l'imaginaire tel qu'il apparaît dans « La carte d'identité », ouvrage de Jean-Marie Adiaffi paru en 1980, à la fois comme outil esthétique, comme vecteur d'une pulsion onirique et philosophique, comme fondement d'une aspiration religieuse, comme voix d'expression d'une vision de soi et du monde. Elle montre comment l'oeuvre d'Adiaffi place l'imaginaire au coeur de l'articulation de l'expérience humaine, et comment l'expression symbolique induit l'être à s'affranchir des clameurs de l'univers sensible.

  • "Guésyaoba, sans que la maîtresse en connût les vraies raisons, s'était montré sous sa mauvaise étoile ce jour-là. Il ne cessait de jeter des regards furtifs par-delà la fenêtre à côté de laquelle il était assis, le tout accompagné par des gestes drolatiques. Fait rarissime également pour cet élève tout aussi brillant qu'exemplaire pour ses camarades de classe et d'école".

  • Cette étude explore les fondements mythiques de l'oeuvre romanesque d'Ahmadou Kourouma, à la lueur de l'ethnomythologie et de l'imaginaire du monde mandé, ce vaste ensemble géoculturel d'Afrique de l'Ouest dont fait partie la culture malinké. L'auteur examine les multiples facettes et fonctions du myhte, salutaire rémanence des croyances et valeurs ancestrales, puis le fait appréhender comme une impulsion radieuse qui fait vaciller les frontières du réel, du visible, de l'homme et de l'humain.

  • Ce premier roman retrace l'histoire d'une fille, Mariétou, prise en tenaille dans les orages culturels de son village Konkistenga, un village où la femme n'ose pas prendre la parole. L'opposition entre tradition et modernité y est de rigueur. Mariétou a été très tôt contrainte au mariage forcé au détriment de l'école du Blanc et connaitra ainsi une misère humaine suite à toutes sortes d'épreuves difficiles de la vie. Ce roman est une peinture de la société, un reflet de notre vécu quotidien.

  • "L'atmosphère était très triste dans la salle du conseil des ministres du nayiri. Tout le monde était là sauf le naba Sonré, chef de l'Etat, chef du gouvernement, chef du conseil des ministres, chef suprême des forces armées. Ce n'était donc pas un conseil de ministres ordinaire mais extraordinaire, réuni et dirigé par le premier ministre Rébré, obligé par la situation : si le porc-épic n'est pas à la maison, c'est le herisson qui fait les libations aux ancêtres. En effet, l'heure était grave... depuis plusieurs jours, le naba Sonré luttait contre la Parque fatale qui avait fini par l'emporter."

  • Bien avant la vague médiatique de la Grameen Bank, du professeur Yunus et de la microfinance, s'étaient mises en place au Burkina et au Togo, au début des années 1970, des coopératives d'épargne et de crédit. Contrairement aux idées reçues de l'époque, elles montraient qu'il était possible de collecter l'épargne en milieu rural, d'octroyer du crédit qui se remboursait à quasiment 100 % et de faire gérer, pour l'essentiel, ces nouvelles structures par les membres eux-mêmes, en dehors d'interventions étatiques.
    Depuis, ces coopératives ont grandi, gagné le milieu urbain, diversifié leur sociétariat et leurs produits financiers, se sont professionnalisées et informatisées. D'autres pays, comme le Bénin, le Mali ou le Sénégal ont rejoint cette dynamique. Six réseaux nationaux se sont récemment réunis, en juin 2007, en une Confédération des institutions financières. Ils regroupent actuellement plus de 1,8 million de membres et sont, pour la plupart, des leaders dans leurs pays pour la collecte de l'épargne et l'octroi de crédit.
    Ce livre s'attache à raconter leur histoire, leur forte expansion, leurs mutations, leur construction institutionnelle, la conquête de leur autonomie financière. Cette histoire se fait par étapes. Elle est ponctuée périodiquement par des crises qui font apparaître le jeu des différents acteurs, le poids des intérêts, les divergences de stratégies. Le succès n'est jamais garanti et de nouveaux défis apparaissent.
    Au-delà des performances financières, les différents réseaux veulent conserver leur spécificité et réaliser un équilibre entre leur vocation sociale et la nécessaire réussite économique ; maintenir une gouvernance originale et la tension féconde entre les élus bénévoles et les cadres de plus en plus professionnels, continuer à s'intéresser aux membres féminins et aux petites opérations financières, souvent peu rentables ; assurer une péréquation entre caisses rurales et caisses urbaines et contribuer ainsi au financement de l'agriculture et du milieu rural. Les réseaux contribuent sans nul doute à la lutte contre la pauvreté mais leur objectif principal est l'inclusion financière, c'est-à-dire l'accès d'une large majorité de la population à des services financiers de qualité.
    Le livre est le fruit d'un long travail mené à l'intérieur des Réseaux par les élus et les cadres. A partir d'ateliers d'écriture et de versions successives, c'est l'amorce d'une réflexion collective et comparative des responsables africains de la micro finance sur les enseignements.

  • Ce livre propose une interprétation réaliste de la crise africaine, avec principalement les outils de la sociologie et de la socio-économie, en mettant au centre de l'analyse la question fondamentale de la légitimité de l'Etat africain. L'épineuse question de la transition démocratique qui a secoué l'Afrique du Nord au début de l'année 2011 sous le nom de révolution de jasmin n'a pas été sans effet sur les mouvements de contestation des régimes autocratiques, dictatoriaux et vieillissants situés de l'autre côté du Sahara.

  • Cet ouvrage est un parcours vers un monde nouveau. En traitant des thèmes tels que société, culture, religion, philosophie, etc., le poète invite les Africains à une prise de conscience, à un engagement plus accru de ce peuple alors sommé d'assumer son destin dans un monde de moins en moins humanisé. Chaque poème est ainsi un chant d'espérance en un monde meilleur, apte à faire face à son propre destin en s'appuyant sur les valeurs cardinales de liberté, de paix pour conjurer le tragique de son sort.

  • Pour collecter les informations nécessaires à l'étude des stratégies de reproduction des populations du Burkina Faso, l'opération de collecte s'est déroulée en deux phases : une enquête rétrospective biographique auprès de 9000 individus appartenant à 3500 ménages ; et une enquête rétrospective communautaire dans les 600 localités rurales ou urbaines où ont vécu à un moment ou à un autre ces individus. Les analyses portent sur l'évolution des migrations burkinabé et celle de leurs déterminants au cours des 30 dernières années.

  • Au-delà des vers, de la musicalité et des figures rhétoriques, ce recueil est une peinture sans indulgence de la condition de l'homme, surpris dans le quotidien des jours. Cette poésie reprend dans son intégralité l'une des grandes questions de la philosophie classique en faisant dire à l'homme : "Que m'est-il permis d'espérer ?"

  • En traitant de thèmes aussi variés que le mariage forcé, la sorcellerie, la mendicité, l'intolérance religieuse, le paranormal, la légèreté des moeurs et le clientélisme dans le domaine politique africain, La mendiante se veut un recueil de nouvelles peint avec réalisme qui font pénétrer dans les tréfonds d'une Afrique mystérieuse...

  • L'Algérie est en train de finaliser la conception de son premier satellite national ALSAT2B qui devrait être entièrement conçu par ses ingénieurs. Le Nigéria veut envoyer un astronaute dans l'espace avant la fin 2015. Qui peut le croire ? Et pourtant, l'Afrique possède des agences spatiales nationales crédibles et des organisations panafricaines qui travaillent sur le sujet. Pour utiliser efficacement ces applications spatiales au service du développement, l'auteur défend la création d'une Agence Spatiale Africaine.

  • Images et mirages des migrations dans les littératures et les cinémas d'Afrique francophone évoque les thèmes de l'errance et de l'exil dans les productions littéraires et cinématographiques d'Afrique et de la diaspora. Comment se négocient les notions d'espace de soi versus espace de l'autre sur les plans culturels et professionnels? Dans ce rapport postcolonial, comment se vivent l'idéologie communautaire ou le fardeau familial des immigrants au contact de l'individualisme occidental? Quelles solutions sont proposées face aux questions de race, de citoyenneté, de légalité, d'égalité et de préférence épidermique? Au plan esthétique, quels sont les aspects de la représentation du migrant (comiques et dramatiques, esthétiques, etc.) qui sont privilégiés? Comment sont mises en scène les rencontres? Comment éviter les dérives identitaires sur fond de préjugés raciaux et culturels? Comment organiser le vivre-ensemble à l'ère de la mondialisation? Les auteurs interrogent-de Herzog à Sembène Ousmane, de Tahar Ben Jelloun à Dany Laferrière, d'Henri Lopès à Alain Gomis, de Mahmoud Zemmouri à Marie Binet- les espaces migrants, symboliques ou réels et leurs représentations.

  • Au Burkina Faso, l'éducation inclusive est garantie par la loi dans les établissements scolaires et universitaires. Le principe majeur d'une telle éducation est de répondre à la diversité des besoins éducatifs particuliers des enfants vivant avec un handicap par l'introduction de changements dans le fonctionnement même de l'institution scolaire. Cet ouvrage démontre que le pays a du mal à passer d'une volonté politique d'inclusion à une appropriation réelle de celle-ci. L'inclusion n'est une réalité ni au niveau de l'enseignement primaire, ni au niveau de l'enseignement secondaire et supérieur et le processus s'apparente plus à une éducation intégratrice.

  • La métallurgie extractive est l'art d'extraire les métaux de leurs minerais et de les purifier. Cet ouvrage se focalise sur l'extraction de l'or. Il décrit les différents types de minerais d'or ainsi que les étapes impliquées dans le traitement de ces minerais depuis la fosse jusqu'à l'obtention du lingot d'or. Il offre également un aperçu général des types de déchets miniers produits et de leurs modes de gestion. L'accent est mis sur les techniques de traitement les plus récentes, les plus répandues et les plus économiques dans l'industrie minière

  • Cet ouvrage retrace le parcours exceptionnel de Roch Marc Christian Kaboré, homme d'État burkinabè, président de la République depuis décembre 2015. Il porte également un regard rétrospectif sur la vie socio-politique du Burkina d'hier à aujourd'hui, à travers les regards croisés des proches et son engagement politique au service de son pays et de ses concitoyens.

  • L'auteur de cet ouvrage rappelle aux parents certains principes éducatifs et formule des recommandations à partir desquels chacun va établir sa feuille de route selon sa situation propre. Disposer son enfant à réussir et exercer son leadership parental en sont les deux axes majeurs.

  • Ces poèmes ont été écrits durant la vie d'étudiant en médecine de l'auteur à Dakar, celle d'un médecin exerçant auprès de ses malades et vivant sa foi de disciple du Christ tant dans son milieu familial, social que professionnel. La vie, c'est le rire, la souffrance, l'amour, la douleur, la maladie, la guérison et la mort. Mais par-dessus tout, c'est cette espérance certaine d'une vie après celle d'ici-bas.

  • Cet ouvrage collectif est une contribution pluridisciplinaire à la compréhension de la crise sécuritaire dans les pays du G5 Sahel à travers sa genèse et une évaluation des différentes approches et actions proposées pour sa résolution. La réponse militaire apportée par ces pays a montré ses limites, et un des plus gros défis en matière de politique sécuritaire est de se tourner désormais vers le développement socioéconomique des zones touchées tout en luttant contre les groupes armés dont les revendications ne sont pas toujours clairement avancées.

  • Les États africains sont de plus en plus confrontés aux défis des Objectifs du développement durable (ODD). L'accès aux services sociaux de base et le partage équitable des ressources naturelles doivent nécessairement tenir compte des pratiques durables afin de ne point compromettre leurs accès aux générations futures. Défis assez difficiles pour les pays africains, mais l'espoir est nourri par les réflexions du monde de la recherche en tant que partenaire au développement. Cet ouvrage collectif expose des thématiques variées de plusieurs auteurs des sciences humaines et sociales sur les questions des pratiques de développement durable en termes d'innovation dans un contexte de mobilité et d'interaction des acteurs de développement.

empty