• Quelques destins hors série : Rachel, l'illustre tragédienne, fille d'un colporteur juif ; Jules Hardouin-Mansard, architecte du roi, un des maîtres-ouvriers du Grand Siècle ; Son Impertinence M. de Talleyrand, flanqué de sa belle épouse « qui était d'Inde » ; enfin, personnage trop souvent méconnu, un des plus curieux de l'époque napoléonienne, Pozzo di Borgo, gentilhomme corse devenu ambassadeur du Tzar, l'ennemi acharné et patient de Napoléon. La promenade s'achève à l'hôtel de Bourbon-Condé, charmante création de l'ancien régime finissant, qui forme un cadre exquis au mélancolique et discret roman d'amour de Louise de Bourbon-Condé. Cette touchante figure de femme, « traitée dans les couleurs adoucies du pastel » clôt cette galerie de portraits d'une étonnante diversité, où l'auteur, avec beaucoup de sensibilité et de chaleur, a su faire revivre pour nous une foule d'acteurs - premiers rôles fameux ou figurants cocasses - de la Comédie Parisienne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty