• Les neuf textes publiés dans ce recueil témoignent de la vitalité des recherches menées autour de l'art épistolaire depuis plusieurs années. Les historiens et littéraires qui en sont les auteurs présentent des corpus très divers dans le souci d'évoquer le long terme historique, selon la tradition des travaux du GRHIS (URA CNRS 1274). Ce volume permet aussi de montrer la place réelle de l'étude de l'épistolarité médiévale dans l'historiographie actuelle. Derrière ces « Regards sur la Correspondance », se profile le thème de la « Naissance et de la fin de l'échange épistolaire », sous-titre donné à cette journée d'étude tenue à Rouen le 10 décembre 1994 : les lettres de Cicéron (E. Deniaux), st. Augustin (I. Holtz), Gerbert d'Aurillac (P. Riché), Lambert, év. d'Arras (L. Morelle), Érasme (A. Godin), l'abbé Galiani (A. Chamayou) et A. Barbès (J. Y Mollier) sont tour à tour abordées sans oublier des correspondances plus « administratives » en milieu ecclésiastique à l'époque moderne (P. Goujard et D. O. Hurel).

  • Les bénédictins

    Odon Hurel

    La communauté, l'abbé et la Règle sont les trois piliers du monachisme repris et enrichis par saint Benoît de Nursie, fondateur du Mont-Cassin au milieu du VIe siècle. Quinze siècles plus tard, des dizaines de milliers de moines et de moniales continuent à se réclamer de cette tradition et à vivre selon ces mêmes principes sur les cinq continents, qu'il s'agisse des Bénédictins, des Cisterciens, des Olivétains et de bien d'autres... Dans le monastère, tous, moines ou moniales, abbés et abbesses, sont soumis à ce petit texte, la Règle de saint Benoît. Constamment lu et relu, commenté et expliqué, puisque l'on compte plus de 1 500 éditions depuis le XVIe siècle, il forme le coeur de cet ouvrage. Chacun de ses 73 chapitres ainsi que son prologue sont analysés par des spécialistes, chercheurs et moines qui présentent ainsi l'histoire des pratiques bénédictines du vie au XXIe siècle. Quel est le rôle du supérieur ? Quelle est la forme de la prière ? Comment les moines et moniales se nourrissent-ils ? Où dorment-ils ? Comment s'habillent-ils ? Quel sens donnent-ils à leur séparation d'avec le monde ? Comment conduisent-ils la gestion économique des communautés ? Comment ont-ils appréhendé l'arrivée du téléphone puis d'Internet et des réseaux sociaux ? Comment vivent-ils la pauvreté individuelle ? Voici quelques-unes des questions auxquelles ce livre répond à travers l'étude des chapitres de la Règle. Cette Règle, véritable ADN de la vie monastique occidentale, devient ainsi accessible à un large lectorat, au-delà des seuls habitués des monastères, et cela sans doute pour la première fois depuis l'invention de l'imprimerie.

  • La biographie de référence de Benoît de Nursie, fondateur de l'ordre des bénédictins au VI e siècle, patriarche des moines d'Occident qui a été désigné par le Saint Siège, en 1964, patron de toute l'Europe.
    " Messager de paix, artisan d'union, maître de civilisation, et, avant tout, héraut de la religion du Christ et fondateur de la vie monastique en Occident, tels sont les titres qui justifient la glorification de saint Benoît, abbé " : ainsi le pape Paul VI débute-t-il son bref par lequel, en octobre 1964, il proclame ce dernier " patron principal de toute l'Europe ".
    De Benoît de Nursie, pourtant, né vers 480 en Italie centrale, souvent représentée vêtu d'une coule noire, tenant dans une main une crosse abbatiale et dans l'autre un livre, celui de la Règle dite " de saint Benoît ", nous ne savons que peu de choses. Si depuis le VIe siècle des centaines de milliers d'hommes et de femmes, moines et moniales, ont vécu et vivent encore en suivant les principes émis dans ce texte qu'il a rédigé pour guider ses disciples dans la vie monastique communautaire, s'il a réformé le monachisme occidental et fondé plusieurs monastères bénédictins dont celui du Mont-Cassin, ce personnage clé du christianisme occidental demeure une figure mal connue.
    Odon Hurel, puisant aux meilleures sources et démêlant mythes et réalités, retrace l'histoire de cet homme couramment qualifié de " patriarche des moines d'Occident " et s'attache avec brio à cerner l'originalité de sa Règle et du modèle bénédictin.

  • Cluny, c'est à la fois une abbaye, l'une des plus somptueuses qui fut, avec la plus vaste église de la Chrétienté médiévale, et un ordre monastique, l'ordre clunisien, d'un éclat et d'une puissance sans pareils. Moins de deux siècles après sa fondation en 909 ou 910, Cluny commande un réseau de plus d'un millier de prieurés disséminés dans toute l'Europe occidentale et fait de son abbé l'un des personnages les plus éminents de la Chrétienté. 
    Mais toute médaille a son revers : le système clunisien tarde à se structurer. Concurrencé par de nouvelles formes de vie religieuse, en proie à des diffi cultés économiques, Cluny perd sa prééminence. Au xiie siècle, renouant avec l'austérité bénédictine, l'ordre commence à décliner jusqu'à sa disparition dans la tourmente révolutionnaire. L'une des forces du présent livre est de rendre justice au Cluny d'après la période des grands fastes, longtemps négligé par les historiens.
    À cette année 2010 où l'on célèbre le 1100e anniversaire de la fondation de Cluny, il fallait un livre. Le voici, croisant les disciplines, histoire, littérature, histoire de l'art, architecture, mais aussi liturgie et spiritualité : c'est une formidable synthèse des travaux les plus récents sur ce monument incomparable de notre histoire nationale et européenne.

  • Une riche littérature spirituelle constitue le trésor des abbayes bénédictines mais elle est bien souvent restée enfermée derrière leurs murs. Que disent les moines en s'adressant à Dieu ? Comment renouveler chaque jour cette prière ? Existe-t-il une prière proprement bénédictine ?
    Ce livre propose une anthologie entièrement inédite des prières des Bénédictins. Il met à la portée du profane des textes extrêmement variés – normatifs, méditatifs, prières de dévotions – retraçant les fondements et l'histoire d'un ordre qui ne cesse de fasciner et d'intriguer.
    Souvent rééditées pour la première fois, ces pages s'adressent à chacun, en dévoilant à travers les âges une spiritualité forte de sagesse et de sérénité.
    Spécialiste de l'histoire du monachisme à l'époque moderne, Daniel-Odon Hurel est chercheur au CNRS. Il a publié de nombreux ouvrages sur la spiritualité bénédictine.

  • Issu d'un père néfaste et d'une mère misère, Sangueroew se forge un caractère qui l'amène à briguer la magistrature suprême. Sera-t-il le premier président noir de la France, comme le prédisent les mânes ?

  • «?Il est temps, mes amis, de partir à la reconquête de nos terres ! Elles nous ont été volées et jamais encore nous ne nous sommes trouvés assez forts pour les leur reprendre. Nous nous devons de remonter à la surface pour récupérer nos biens, mais pas seulement. Nous avons tous été victimes, chacun différemment, de notre bon roi. Alley Réval n'a que trop empiété sur nos terres ! Sur le chemin de la capitale, notre régent a piétiné nos cultures, égorgé nos enfants, violé nos femmes, tué notre véritable roi et exterminé plus de la moitié de notre peuple ! Le temps est venu pour nous, mes frères, de nous élever et d'abattre nos dernières forces sur cet infâme !?» Dans une ère sans époque, où les temps se rejoignent en un seul, le tyran Alley Réval a usurpé le pouvoir et sème la misère dans le monde. Alors que la guerre fait rage et que le pays est mis à feu et à sang par des Gardes qui n'ont plus rien d'humain, un vent de révolte s'empare de la jeune Gwenn. La fille d'Arrodlo Frigg, dernière descendante de la famille royale, sera-t-elle à la hauteur du destin que lui préparait son père ? Réussira-t-elle à sauver son peuple ?

  • En près de deux mille ans d'histoire, les successeurs de saint Pierre n'ont cessé de s'exprimer sur la marche du monde.Au gré de leurs encycliques, de leurs bulles, de leurs homélies, de leurs audiences, les papes ont dispensé un enseignement sur toutes sortes de sujets, y compris les plus inattendus.Argent, cyclisme, oecuménisme, célibat des prêtres, musique, islam, réfugiés, pédophilie dans l'Église ou écologie... rien de ce qui concerne l'humanité n'a échappé à leur attention.Sous la forme d'un dictionnaire éclectique, Odon Hurel montre qu'à travers les siècles, les papes ont façonné, non sans contradictions, une pensée extrêmement riche. Il présente ici les citations les plus pertinentes et les plus surprenantes sur chaque thème, qu'il introduit de façon à éclairer les prises de position de l'Église.Les papes ont beaucoup à nous dire. À temps et à contretemps, ils s'adressent au monde qui toujours les écoute.

  • C'est autour de l'année 1859 que la préhistoire s'affirme, à l'échelle de l'Europe, comme un domaine de recherche nouveau et fécond. Les grandes disciplines des sciences naturelles (géologie, paléontologie...) et des sciences de l'homme (archéologie, histoire, philologie...) participent à la création de cette nouvelle science à travers les débats fondateurs portant sur l'ancienneté de l'homme et sur son origine animale. En une décennie, c'est toute la conception des origines de l'humanité qui s'en trouve bouleversée de façon profonde et durable au moment même où se diffuse la théorie darwinienne de l'évolution. Cet ouvrage propose une relecture de cette période primordiale de l'histoire de l'archéologie préhistorique. Pour cela, il s'intéresse non seulement aux découvertes et aux idées qui ont nourri la connaissance mais également aux acteurs (chercheurs officiels et amateurs) et aux institutions (congrès, revues, sociétés savantes, musées, Muséum...) qui ont porté son développement et son rayonnement. Cette étude se place en continuité avec les démarches actuelles de la recherche sur les premières industries du Nord de la France et de la muséologie de la préhistoire.

  • La préhistoire, une passion française... qui remonte à la Révolution et aux premières tentatives d'organisation de la recherche archéologique. La fièvre préhistorienne culmine au XIXe siècle : fouilles sauvages, commerce illégal de monuments mégalithiques, archéologues du dimanche... Mais aussi paysans occupés à paver les rues de leur village avec les menhirs de Carnac ! Il faudra attendre 1941 pour que l'État réglemente les fouilles archéologiques. Cet ouvrage retrace la longue marche des archéologues français vers l'institutionnalisation de leur discipline, aventure passionnante qui vit les préhistoriens se mobiliser contre les pouvoirs publics pour préserver leur liberté d'agir.

  • Aussi loin que l'on remonte dans l'histoire, la glisse est là. En Polynésie, en Asie Centrale, on retrouve les traces d'anciens surfers ou skieurs. Avec l'image, la glisse explose sous nos yeux. Les glisseurs surfent les vagues géantes d'Hawaii, skient devant les avalanches des Alpes ou défient le vide en deltaplane. Hier des héros. Aujourd'hui, vous et moi. Surf, ski, windsurf, snowboard, skateboard, bodyboard, parapente sont désormais à la portée de tous. On glisse aux quatre coins du monde, sur les eaux, la neige, dans l'air, mais aussi sur le sable, les cailloux et même le bitume. Une légende moderne est née. Son nom, inventé en France, est unique ; même les Américains disent : THE GLISSE.

  • Au procès de Fred Jacquemin, héros de la Résistance accusé de trahison, les témoins défilent, et nous lisons, comme dans un grand quotidien, les premiers comptes-rendus d'audience. Mais voici que, par brusques entr'actes, la trame de l'actualité se déchire pour découvrir d'autres actualités : 1936... 1919... 1930... Les principaux acteurs du drame, accusateurs ou défenseurs de Fred, se sont tous, plus ou moins connus avant la guerre. Leurs histoires ressuscitent avec leurs drames, leurs tricheries, leurs enthousiasmes, leurs amours et, peu à peu, recomposent une vaste fresque sociale de la période qui va de la fin de la Première Guerre mondiale à la fin de la Seconde. Par la variété de sa composition, de ses péripéties, et par sa documentation très riche, ce roman restera comme un beau et vivant portrait des générations de l'entre-deux guerres et de leur expérience cruciale : le conflit de 1939-1945.

  • C'est la grande fête des dauphins sur l'île de Kongolo, Lola et Leïla réussiront-elles à y assister ? Rosita, jeune esquimaude, rencontre Big-Z, un pingouin inanimé sur la banquise, le sauvera-t-elle ? Les Mamiwata, qui vivent dans les eaux de l'Ile du serpent Ninja, échapperont-elles aux pirates ? Vous trouverez les réponses dans ce recueil de contes adaptés des récits imaginés par des enfants lors des ateliers animés par l'auteur. Ces contes peuvent être lus et écoutés de façon classique, mais aussi être joués comme au théâtre.

  • L'abbé Breuil

    Arnaud Hurel

    Homme d'Eglise et homme d'action, voyageur au long cours, explorateur infatigable et savant mondialement reconnu, l'abbé Breuil (1877-1961) a révolutionné notre connaissance de la préhistoire. Une vie aventureuse et passionnée, ponctuée de grandes découvertes et dédiée à une quête fascinante : la compréhension des origines de l'homme. Dans cette biographie nourrie aux meilleures sources, Arnaud Hurel retrace la destinée exceptionnelle de l'abbé préhistorien, du séminaire de Saint-Sulpice aux grottes de Lascaux, de l'Institut de paléontologie humaine au Collège de France en passant par l'Italie, l'Allemagne, la Chine, l'Afrique du Sud. Vêtu de son éternelle soutane, béret négligemment vissé derrière l'oreille et cigarette aux lèvres, le " pape de la préhistoire " a lutté sans relâche pour la reconnaissance de sa discipline, animé d'innombrables réseaux et suscité autant de polémiques. Tout en s'acquittant de missions parfois peu compatibles avec l'habit ecclésiastique : en Espagne pendant la Première Guerre mondiale, Breuil mène des opérations d'espionnage au profit du Bureau naval français de Madrid... Militant de la cause évolutionniste, il s'attire les réprimandes de la hiérarchie catholique. Homme de foi, il lutte contre l'instrumentalisation des études préhistoriques par le parti anticlérical. Non sans peine, l'inclassable abbé doit composer avec ses deux autorités de tutelle : l'Eglise et la science. Une biographie magistrale.

empty