• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les manuels d'Histoire de France négligent de relater les exploits des héros de nos provinces. On chercherait en vain dans la plupart de ces ouvrages les noms de Morvan, de Nominoë, d'Erispoë, de Salomon, d'Alain le Grand et d'Alain Barbe-Torte qui ont inscrit les premières pages glorieuses de l'histoire du peuple breton. Leurs faits d'armes et leurs actes politiques méritent pourtant d'être connus. Telle est la raison de ce livre, qui se présente comme une épopée emplie tour à tour de fureur sanguinaire et de merveilleux, car il est parfois difficile, en analysant les hommes et les faits de cette période qui va du Ve siècle au début du Xe, de démêler la part de la légende de celle de la réalité, tant elles sont étroitement liées. Hervé Le Boterf s'y est cependant efforcé, en ne retenant que les événements historiques des récits issus de la tradition populaire et en réfutant un certain nombre de thèses accréditées tant par d'anciennes chroniques contestables que par des historiens éminents mais souvent partisans. « Nominoë et l'épopée des rois bretons » est ainsi la première étude consacrée exclusivement à la monarchie bretonne. Elle est également la première qui tente de faire comprendre le comportement des personnages en fonction de la mentalité et du contexte historique de leur époque, en rappelant, entre autres, les répercussions que les invasions normandes et les luttes fratricides entre les descendants de Charlemagne eurent sur la conquête de la liberté de la Bretagne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le défroqué Nouv.

    Un prêtre renonce à son ministère pour mieux préserver sa foi. Où pourrait-il être plus près de Dieu, sinon hors de l'Église, livrée à des imposteurs qui trahissent quotidiennement l'enseignement du Christ ? Le héros de ce livre "ne tolère que la perfection, et son intransigeante sincérité dans l'erreur galvanise tous les francs-tireurs de la religion. Sa pureté rayonnante opère même des miracles, puisqu'elle attire à Dieu ceux qui s'en étaient écartés. C'est ainsi que son camarade de captivité entrera dans les ordres, pour racheter la faute du renégat. Mais il n'est pire péché, aux yeux du Seigneur, que celui de l'orgueil. Et c'est pourquoi "Le défroqué" devra se convaincre que, tout comme pour l'armée, la discipline fait la force principale des religions. Et c'est vaincu et repentant, mais illuminé d'une foi nouvelle, qu'il rentrera dans les rangs d'où il était sorti. Inspiré par le film le plus audacieux de l'année - "Le défroqué" de Léo Joannon - dans lequel le grand artiste qu'est Pierre Fresnay fait la plus bouleversante création de toute sa carrière cinématographique ; ce livre arrive, en son temps, pour répondre - avec une franchise brutale - au problème le plus actuel et le plus discuté de notre époque : Dieu a-t-il été trahi par les siens ?

  • Harry Baur a été incontestablement le géant du théâtre et du cinéma français dans les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale. Champion du box-office dans toute l'Europe, il a été, jusqu'à sa mort en 1943, le rival le plus direct de Raimu qu'il devançait. Au théâtre, il a eu pour partenaires Mistinguett et Sarah Bernhardt, Elvire Popesco et Maurice Chevalier, Louis Jouvet et Sacha Guitry. Etrangement, aucune biographie n'avait été encore consacrée au plus bouleversant « Jean Valjean » des innombrables versions des Misérables et à l'inoubliable interprète de Poil de Carotte, La Tête d'un homme, Crime et Châtiment, Carnet de bal, Mollenard pour ne citer que quelques-uns de ses meilleurs films. Ayant bénéficié des archives personnelles du célèbre acteur, Hervé Le Boterf, historien, journaliste de cinéma, auteur de plusieurs livres à succès sur le 7e Art, comble cette lacune inexplicable, et retrace à l'aide d'une documentation exemplaire, d'interviews de témoins et d'une grande variété d'anecdotes, la carrière d'un artiste irremplaçable, mais aussi son existence douloureuse et tourmentée qu'obscurcissent de mystérieuses zones d'ombre. Sa mort notamment, à la suite d'un internement et de sévices infligés par la Gestapo, demeure une énigme. Hervé Le Boterf, au terme d'une enquête minutieuse, laisse ainsi entrevoir une part de la vérité. Il rétablit aussi l'authentique image d'un comédien d'exception, frappé de l'anathème des acteurs maudits, tout en offrant, de surcroît, une chronique passionnante du monde du spectacle dans la première moitié du XXe siècle.

empty