• Entre 1616 et 1641, Clément de La Roque Bouillac, seigneur de Saint-Géry, baron de Loupiac, en pleine guerres de religion et alors que le pouvoir royal cherche à se raffermir, est chargé d'approcher les chefs huguenots pour le compte du roi de France. Ce seigneur provincial, peu au fait des intrigues parisiennes, se révèle un fin diplomate à qui l'on confie des missions secrètes de plus en plus importantes. Il est ainsi, en 1624, l'envoyé de Louis XIII à Turin, auprès du duc de Savoie, pour trouver un accord à propos de la Valteline, une vallée des Grisons occupée par les Espagnols. Même si les arcanes de la vie politique échappent en partie à cet homme de bonne volonté - il sera brièvement emprisonné - sans s'enivrer de son relatif pouvoir, il sait rester fidèle à ses racines languedociennes.


  • Dernière aventure militaire de Louis XIV, la guerre de Succession d'Espagne provoque contre lui une coalition qui sera fatale à ses ambitions. Le poids de cette ultime guerre est plus lourd que jamais pour les populations. Quant au prix de la paix, réglé par de multiples traités - de 1713 à 1715 - dont celui d'Utrecht, s'il sauve les apparences, il condamne le Briançonnais, amputé de ses vallées septentrionales, à devenir un cul-de-sac, au terme d'un grand marchandage géopolitique dans lequel les escartons, inaliénables, pèseront peu.

empty