• Que se passe-t-il derrière la célèbre façade que les correspondants du monde entier ont rendue familière à des centaines de millions de téléspectateurs ? Bureau du Président, dont c'est aussi la résidence, bureau des « hommes du Président », la Maison-Blanche se veut celle de tous les Américains qui la visitent chaque jour par milliers. Mais le 1600, Pennsylvania Avenue est surtout le temple du pouvoir exécutif américain, l'un des centres stratégiques de la planète. Sous la protection d'un service secret omniprésent, elle abrite le coeur de la vie politique américaine. Henri Pierre, en habitué des lieux, s'est attaché à décrire et à analyser le monde de la Maison-Blanche : un appareil complexe animé par le Président lui-même et ses proches conseillers, où se livre une impitoyable course au pouvoir orchestrée par des médias dont le rôle, à l'intérieur même de la Maison-Blanche, justifie pleinement le titre de quatrième pouvoir, et où se décident les relations avec le Congrès et la Cour de Justice. Henri Pierre brosse en outre les portraits de trois personnages dont l'importance ne cesse de croître : le conseiller, le vice-Président et, bien sûr, la « First Lady ».

  • « Sommes-nous entrés dans l'ère du déclin démocratique, voire dans un âge post démocratique ? Admettons au moins l'existence d'une triple déception : la démocratie libérale souffre d'une terrible crise de la représentation, d'une grave impuissance publique et d'un profond déficit de sens. Autrement dit, elle aurait perdu, en cours de route, à la fois le peuple qui la fonde, le gouvernement qui la maintient et l'horizon qui la guide. » P.-H. T. Pour Pierre-Henri Tavoillot, ce que nous avions pris pour un progrès acquis - la démocratie - se révèle en réalité un vertigineux chantier. Avec ce livre qui renoue avec la tradition oubliée des traités d'art politique, il nous invite à réfléchir à ce qui fait le secret de l'obéissance volontaire. Car, en démocratie, l'art de gouverner est surtout un art d'être gouverné. Comment l'envisager aujourd'hui ? Entre le cauchemar de l'impuissance publique et le spectre de l'autoritarisme, comment réconcilier la liberté du peuple et l'efficacité du pouvoir ? Pierre-Henri Tavoillot est philosophe. Président du Collège de philosophie, il enseigne à Sorbonne Universités (faculté des lettres) et à Sciences Po. Il a notamment publié, avec François Tavoillot, L'Abeille et le Philosophe. Étonnant voyage dans la ruche des sages, qui a connu un grand succès. 

  • Après l'interdiction de parution du quotidien Alger Républicain dont il était directeur, Henri Alleg a été arrêté le 12 juin 1957 par les parachutistes de la 10e D. P., qui l'ont séquestré à El-Biar pendant un mois entier. Livre emblématique, La Question est le récit de cette détention, Henri Alleg y dénonçant les tortures dont il a été victime. L'ouvrage fut saisi à deux reprises : quelques semaines après sa parution, en 1958, puis en 1959.

  • Comme Roméo et Juliette, Paul et Virginie sont le symbole de la jeunesse et de l'amour parfait. Leurs mères se sont réfugiées dans l'île de France - aujourd'hui l'île Maurice - et élèvent ensemble leurs enfants. Paul et Virginie se sont baignés  dans la même eau, nourris des mêmes fruits. Ils s'aimaient en frère et soeur jusqu'à ce qu'ils grandissent, s'aiment autrement et soient séparés. L'effondrement de leur bonheur a ému chaque génération depuis 1787.
    Après Rousseau, Bernardin de Saint-Pierre redit la nostalgie du paradis perdu, la perversion de l'homme naturel  par la société. Paul était la générosité, Virginie, la vertu.  Pourquoi l'océan les a-t-il arrachés l'un à l'autre ?
    Nouvelle édition de Jean-Michel Racault.

  • L'éthique n'a pas le moral ! Fondements brouillés, valeurs perdues, repères flous : notre désarroi est total, encore accentué par l'ampleur des défis d'aujourd'hui. Que ce soit vis-à-vis de la nature (fragile), du vivant (modifiable) ou de l'intelligence (artificielle), le train de la morale semble en retard sur celui de la technique. Même " autrui " est devenu incertain : est-il seulement humain ou aussi animal, végétal, minéral, voire machine ?
    Pourtant, dans cette crise globale, il y a de bonnes raisons de ne pas céder à la panique. Car nous disposons, à notre insu, de principes aussi solides que clairs et d'une méthode : la critique, cet art subtil de la distinction. Grâce à eux, nous pouvons combattre aussi bien les fondamentalistes de l'ordre moral que les progressistes de " l'éthiquement correct ".
    Voici, cher lecteur, un guide éthique pour temps incertains. Tu m'accompagnes ?

  • Deux cabanes à flanc de montagne perchées sur le rivage de l'île de France, actuelle île Maurice : c'est là que Paul et Virginie sont élevés comme frère et soeur. Leurs mères, mises à l'écart de la société, y ont trouvé refuge. Depuis, ils vivent le plus simplement du monde, en harmonie avec la nature.
    Mais le paradis exotique est bientôt perdu : alors que Virginie sent grandir son amour pour Paul, elle est contrainte de regagner la métropole. Le retour à la civilisation fait naître le doute et menace leur idylle...
    Conte moral doublé d'une réflexion sur les origines, Paul et Virginie connut un grand succès au XVIIIe siècle et inspira les romantiques.

  • Non, la psychanalyse d'enfant n'est pas une technique médico-psychologique pour traiter les symptômes mentaux des enfants qui leur applique des procédés d'abord mis au point pour les adultes par Freud. C'est un rituel thérapeutique qui existe chez nous comme dans toutes les sociétés humaines pour parer aux échecs de la socialisation primaire des enfants.
    Non, la psychanalyse d'enfant n'est pas une technique médico-psychologique pour traiter les symptômes des enfants, qui leur appliquerait juste les procédés mis au point pour les adultes par Freud. C'est chez nous, comme il y en a dans toutes les sociétés, un rituel thérapeutique pour parer aux échecs de la socialisation primaire des enfants. Pour le démontrer, Pierre-Henri Castel ne part pas des " grandes théories " d'Anna Freud, Melanie Klein ou Winnicott. Il examine ce que font les psychanalystes avec leurs petits patients : ils dessinent, racontent des contes et des fables et, surtout, ils jouent avec eux. Les notions-clés de la psychanalyse d'enfant, soutient-il, ne font jamais qu'expliciter l'implicite de ce savoir-faire. Ce renversement d'approche radical mobilise autant l'histoire que l'ethnologie et la théorie de l'art. Mais sa visée est morale et politique : comment des enfants naissent-ils à l'autonomie et à la subjectivité, et que faire quand le malheur et l'angoisse les en empêchent ? La psychanalyse d'enfant est alors reconstruite à la lumière de ces enjeux majeurs.

  • Des livres qui vous rendent immédiatement opérationnel
    Que vous soyez chef de projet, manager ou expert métier, cet ouvrage vous donnera toutes les clés pour réussir vos projets au quotidien, de l'étude préalable au controle des performances du livrable. Composé de 65 fiches enrichies de cas concrets, il vous aidera à cadrer votre projet, à mobiliser efficacement vos équipes et à gérer les risques.


    Les difficultés les plus fréquentes

    Les solutions : 65 outils et exemples inspirants

    Les conseils des meilleurs pros

  • L'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) vise à aider les patients à acquérir ou à maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur maladie. C'est un enjeu de santé publique car elle améliore la qualité de la prise en charge des très nombreux patients atteints de maladies chroniques.
    Mais il reste parfois difficile d'aider les patients à modifier certains comportements. C'est dans ce contexte que l'hypnose apparaît comme un moyen complémentaire innovant dans la démarche d'éducation thérapeutique.
    Cet ouvrage, à partir de 12 cas pratiques représentatifs, permet de comprendre et d'appréhender la variété des indications de l'hypnose dans l'éducation thérapeutique du patient.
    Il s'adresse à tous les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge d'un patient ayant une maladie chronique, et plus spécifiquement aux acteurs de l'éducation thérapeutique du patient.

  • Ce livre est le récit d'une carrière hors norme qui s'est construite en dehors des circuits de pouvoir traditionnels. À la fois capitaine d'industrie et homme d'influence, Henri Proglio, ex-patron d'EDF et de Veolia, évoque, à travers son expérience personnelle et l'histoire de ses propres combats, l'un des défis majeurs auxquels notre pays est aujourd'hui confronté : les risques de démantèlement de son tissu industriel.Les " joyaux de la Couronne " symbolisent dans l'imaginaire collectif les trésors légués par l'Histoire à la Nation, garants ultimes de la solidité financière d'un pays. Pour éviter que nos plus belles entreprises ne subissent le sort du trésor de la Couronne de France, Henri Proglio nous met ici en garde contre la gravité des crises qui menacent l'industrie française et la facilité qu'empruntent de longue date nos gouvernants pour y répondre.Parti du terrain et du monde de l'entreprise privée pour atteindre les sommets de la fonction publique, Henri Proglio porte un regard sans complaisance sur les dérives d'une noblesse d'État qui, souvent, n'obéit plus qu'à elle-même. Il nous plonge dans les coulisses parfois opaques du monde des affaires et des négociations internationales et raconte sans langue de bois ses démêlés avec l'establishment ainsi que ses relations avec les chefs d'État français et étrangers.Son témoignage est aussi éclairant pour comprendre les enjeux de demain que pour tirer les leçons du passé.

  • Ce bref essai procède d'une idée à première vue insupportable : le temps est passé où nous pouvions espérer, par une sorte de dernier sursaut collectif, empêcher l'anéantissement prochain de notre monde. Le temps commence donc où la fin de l'humanité est

  • " Dépasser ses limites ", voilà le crédo qui anime les différents parcours des Bretons rencontrés.

    Entre terre et mer, nouvelles technologies et coiffes bigoudènes, world music et élevages de cochons, la Bretagne est indubitablement terre de contrastes. C'est aussi une région dont les habitants ne manquent ni d'audace ni de créativité. À travers une sélection – forcément subjective – de portraits témoignant de la diversité des talents qui irriguent la péninsule, c'est de cette Bretagne dont il est ici question, insolite et généreuse, ouverte et forte d'une identité affirmée. Où l'on découvre les rythmes du " kan ha beatbox " et le goût des sushis d'Armorique, l'ingéniosité des sextoys connectés comme le retour du transport à la voile ou les success stories de la " B reizh Valley ". 25 portraits hauts en couleurs "racontent" un territoire, un peuple à la fois familiers et invisibles.

  • Nouvelle collection ! Plongez au cœur de la création contemporaine nantaise, rennaise et brestoise, à travers 10 portraits et entretiens d'artistes majeurs et 100 lieux qui font l'actualité artistique sur ce territoire. (A découvrir aussi, des livres-guides consacrés Berlin, Athènes, Moscou et Lisbonne).

    La péninsule armoricaine est connue pour son identité culturelle forte, maintes fois défendue, parfois revendiquée jusqu'à être portée en étendard. On imagine trop souvent ses habitant animés d'un esprit revanchard et excessivement attachés à leurs racines. Mais l'amour des traditions et du patrimoine se double chez eux d'une aptitude remarquable à l'adaptation, au renouvellement, à l'invention. Les créateurs et les créatrices de cette région ont su, avec beaucoup d'humilité, faire dialoguer leur héritage avec des voix issues de tous les horizons, afin de se forger une identité résolument contemporaine.

    Cet ouvrage invite lecteur à plonger au coeur de cette identité en perpétuelle réinvention. Y sont d'abord présentés dix artistes, issus de toutes les disciplines, qui font le dynamisme de la ville (on retrouvera Pierrick Sorin, François Delarozière, Philippe Madec, Arnaud Le Gouefflec, Virginie Barré, Philippe Cognée, Igor et Lily, Jef Aerosol, Loïc Touzé et Muriel Bordier). Ils sont invités à nous parler de leur parcours, de leur travail et de leur rapport au territoire. Une seconde section s'attache à présenter cent lieux propres à la création contemporaine nantaise, rennaise et brestoise, avec les dix lieux incontournables de ces villes mis en exergue. Le lecteur dispose ainsi d'un véritable guide, riche et précis, pour découvrir autrement l'offre culturelle de la péninsule armoricaine.

  • Il est fréquent de rêver au temps qui passe trop vite, à ce temps qui nous file entre les doigts, ce temps que nous voudrions retarder en lui gardant la couleur d'un « déjà passé ». Cette illusion de « suspendre » ou « d'accélérer » le temps nous tient à coeur car elle est bien là pour nous persuader que nous avons une emprise sur lui. Il nous est difficile d'accepter l'idée que « le temps est un vide ». En disant qu'un « jour est historique », un tel effet d'annonce nous donne l'illusion d'une prise de possession du temps. L'idée même d'histoire, dans la vie quotidienne, ne semble prendre sens que dans une relation de défi entre ce qui arrive - l'événement - et le sentiment de destin. Quel sens a la passion contemporaine de la restauration patrimoniale du passé ? La reconfiguration des paysages obéit à des modèles de plus en en plus identiques comme si notre regard devait se satisfaire de la négation même des métamorphoses naturelles. Face à la contingence du futur, la représentation la plus commune de la continuité temporelle puise sa légitimité dans la sauvegarde acharnée des « mémoires collectives ». Mais une grande crise de la mémoire s'annonce avec la maladie d'Alzheimer - l'ivresse du désoeuvrement de la mémoire.

  • Les mesures de l'attractivité privilégient l'activité économique et la compétitivité. Interviennent de plus en plus les références à la qualité de la vie, à l'habitat, aux services de proximité... Ces valeurs sociales ne demeurent-elles pas soumises à l'impératif économique ? L'invocation actuelle de la décroissance, dans une perspective de « développement durable », suppose-t-elle des changements de « point de vue » sur la reconnaissance même de ce que peut être l'attractivité d'un territoire ? Le système d'égalité républicaine des territoires apparaît-il encore comme une utopie sociale et politique ?


    Amplitudes propose une rencontre entre des points de vue personnels et des analyses d'experts autour de l'intensité des phénomènes qui se vivent sur les territoires dans la vie quotidienne.

  • Le premier enracinement est dans la culture. Défendre les humanités, c'est contribuer à dissiper le nihilisme ambiant. Voici un petit guide pratique à l'usage de tous les parents pour renouer avec le sens profond de l'éducation.
    Même un demi-siècle après Mai 1968, nous devons encore résister à cette folle idéologie qui a consisté à tout déconstruire - l'autorité parentale et professorale, la morale, la politesse, les canons des arts, mais aussi la grammaire, l'orthographe, les méthodes de lecture traditionnelles...
    Avec ce petit traité à l'usage de tous ceux qui croient, encore, aux vertus de l'éducation, Pierre-Henri d'Argenson en appelle donc à un retour aux fondamentaux. De la formation des professeurs à la virtualisation du savoir, en passant par l'insupportable relativisme des connaissances, il dénonce avec humour la bêtise pédagogiste postmoderne, et rappelle que la tradition et l'apprentissage ne sont pas antinomiques de la créativité ni du bonheur.
    Parce qu'il n'y a finalement qu'un seul moyen de sortir des impasses de Mai 1968 : redevenir conservateurs.

  • Jules

    Henri-Pierre Roché

    • L'herne
    • 28 Octobre 2015

    Six nouvelles inédites par l'auteur de Jules et Jim autour de l'amour et de sa conception singulière de la vie amoureuse.

  • Il a dix ans, l'économie vacillait par la faute d'établissements de crédit emportés par la crise des subprimes. Le rétablissement a donné lieu à une création monétaire sans précédent, en grande partie détournée par des intérêts privés.
    Les banquiers bénéficiaires ont veillé à ne rien sacrifier de leurs immenses privilèges et poursuivent leurs activités spéculatives en multipliant l'endettement non productif. La défiance politique, entretenue par les effets de ce sous-investissement, mène, par la vassalisation des États, au gâchis écologique et au sous-emploi.
    Pourquoi les banques d'aujourd'hui ne s'intéressent-elles plus vraiment aux particuliers au profit exclusif des grands groupes ?
    Pourquoi ces groupes financiers privés, dont les plus gros bénéficient de la protection de l'Etat, sont-ils en sus dispensés de payer les impôts que paient les autres secteurs?
    Pourquoi n'y a-t-il jamais de responsables des multiples délits et des milliards d'amendes des banques ?
    Celles-ci vont-elles, une fois de plus, se présenter comme les victimes prioritaires de la crise sanitaire ?
    Comment réformer ce système financier dévoyé par la conjuration de l'ignorance et de la cupidité ?
    Ce livre d'un praticien des marchés financiers présente un procès documenté du système bancaire. Il oppose les tenants du régime actuel de libre cumul des métiers financiers avec sa confusion d'intérêts perverse et paralysante, et les partisans du retour à une vraie séparation bancaire concurrentielle pour rétablir un financement plus efficace et plus juste, donc plus durable, de l'économie du monde.

  • Les transformations des systèmes de production, de transport et de distribution de l'énergie vers des modes d'organisation et de fonctionnement plus durables sont l'une des grandes évolutions structurelles du début de ce XXIe siècle. Catalyseur de cette dynamique, la notion de «transition énergétique» suscite de nombreux débats sur la pluralité de ses acceptions et interpelle de plus en plus le monde de la recherche. En effet, changer plus ou moins progressivement de système énergétique demande des innovations technologiques, territoriales et sociétales permettant de mieux exploiter les énergies renouvelables, de mieux (et souvent de moins) consommer l'énergie et, surtout, de réduire les nuisances territoriales. Dans cette optique, malgré les injonctions des instances internationales (agences onusiennes, ONG environnementales, Commission européenne, etc.) qui véhiculent des discours relativement convergents sur la transition énergétique - dans une conception écologique plus globale de ces enjeux -, force est de constater qu'une grande hétérogénéité de pratiques se déploie dans les pays et les régions du monde. Cette remarquable convergence des discours à l'échelle mondiale sur la nécessaire transition de ces systèmes énergétiques dissimule mal les controverses et les conflits qu'elle nécessite dans sa mise en oeuvre locale dans les territoires.

    Le présent ouvrage aborde ces divergences et interroge les dynamiques de changement à l'oeuvre dans les pratiques de production énergétique en présentant des cas d'étude inscrits dans des contextes sociopolitiques, économiques, culturels et techniques variés et faisant état de processus de transitions énergétiques diversifiés (bourse des émissions de carbone, développement éolien, grands barrages ou encore stratégie énergétique régionale).

    Pierre-Henri Bombenger est professeur d'aménagement et d'urbanisme à la Haute école d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud, Haute école spécialisée de Suisse occidentale.

    Éric Mottet est professeur de géopolitique au Département de géographie de l'Université du Québec à Montréal, codirecteur de l'Observatoire de l'Asie de l'Est, directeur adjoint du Conseil québécois d'études géopolitiques ainsi que chercheur associé à l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine.

    Corinne Larrue est professeure à l'École d'urbanisme de Paris et membre du Lab'Urba à l'Université de Paris-Est Créteil.

  • Tout va-t-il de plus en plus mal ou de mieux en mieux ? Si tout le monde se plaint, personne ne souhaite pourtant revenir en arrière. Entre nostalgie du passé et crainte du futur, nous adorons détester notre époque. Comment expliquer ce paradoxe ? C'est l'objet du nouveau livre de Pierre-Henri Tavoillot. Crise de l'autorité, montée des peurs et des fondamentalismes, troubles dans la laïcité, déclin de la culture générale, illusions du jeunisme et phobie du vieillissement : sur tous ces sujets, il s'agit de proposer une clé qui permette non pas nécessairement d'aimer notre époque si complexe, mais de la comprendre. Car c'est poser un regard adulte sur notre temps que d'accepter qu'aucun progrès jamais ne pourra abolir le tragique. Pierre-Henri Tavoillot est maître de conférences en philosophie à l'université Paris-Sorbonne et président du Collège de philosophie. Il a notamment publié, avec François Tavoillot, L'Abeille et le Philosophe. Étonnant voyage dans la ruche des sages, qui a connu un grand succès. 

  • Le chien serait-il notre seul véritable ami ? Telle est la question que pose ce texte cocasse et attendrissant de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) dont on célèbre le bicentenaire cette année. L'homme des Lumières, qui créa la Ménagerie du Jardin des plantes, s'y joue avec bonheur de nos préjugés.

     

  • Paul et Virginie ; niveau A2 Nouv.

    Lecture en français langue étrangère (FLE) au format ebook dans la collection Lecture CLE en français facile destinée aux grands adolescents et adultes niveau A2.
    Paul et VirginieMadame de la Tour et Marguerite, deux femmes rejetées par la société, ont quitté leur pays et se son installées dans l'île de France (aujourd'hui île Maurice). Elles vivent simplement et élèvent ensemble leurs deux enfants, Paul et Virginie, loin des dangers de la civilisation. Paul est généreux et sensible, Virginie vertueuse et belle. Ils s'aiment depuis toujours. Mais Virginie part à Paris. Que va devenir Paul et leur bel amour? Virginie va t elle se laisser impressionner par une vie plus raffinée et plus sophistiquée?

  • Rester jeune : c'est l'impératif catégorique de notre temps. Or, à le prendre au pied de la lettre, il exige­rait non seulement de renoncer à vieillir, mais aussi de refuser de grandir. Car l'adulte semble tellement ringard et dépassé ! Faudrait-il alors substituer, à l'idéal d'accomplissement, l'horizon d'un épanouissement permanent ? Sommes-nous voués au jeunisme ou à l'infantilisation ? C'est contre une telle lecture que cet essai entend plaider. L'âge adulte n'a pas disparu ; il a changé. Et sa métamorphose tient en grande partie à sa féminisation. Alors, faire ou ne pas faire son âge, c'est peut-être la grande question du XXIe

  • L'ambition des Nouvelles Routes de la Soie, aussi appelées BRI (Belt and Road Initiative) est de relier la Chine à l'ensemble du continent eurasiatique et à l'Afrique par des voies de communication terrestres et par le renforcement des voies maritimes. La priorité est donnée au co-développement économique entre les 65 pays et régions concernés et la Chine, grâce à une connectivité et une participation active. Ce projet considérable va de pair avec la volonté du président chinois Xi Jinping de faire retrouver à la Chine sa place éminente.

empty