• Tu ne me connais pas pour la simple et bonne raison que je n'existe pas. Je suis un faux philosophe. Un philosophe inventé de toutes pièces par un auteur prétentieux qui se permet de dire ce que je pense ou ce que je fais.

    Je me nomme Héractète. Un nom qui te permettra de me citer avec beaucoup de crédibilité : « Comme dirait Héractète... » et c'est toute la sagesse antique qui vole à ton secours dans une conversation où tu te trouves, il est vrai, à court d'arguments. Qui ose contredire un philosophe antique ? Dans ta tête, je porte une toge et des sandales, mais je préfère largement le survêt coton et le tee- shirt un peu sale. En revanche, je me passe de barbe, ça fait trop hipster.

    Ce livre est un carnet de pensées couchées sur papier au gré de mes inspirations : des réflexions, des aphorismes comme les philosophes aiment à les appeler, même si, dans le monde actuel, on parle plutôt de vannes ou de punchlines.

    Tu peux le commencer par le milieu ou la fin, peu m'importe. Après tout je n'existe pas alors de là à avoir une influence sur tes choix...

    Si tout cela ne te plaît pas, ferme ce livre et donne-le. Moi, Héractète, je suis le philosophe qui n'existe que dans la tête de ceux qui veulent bien m'y laisser entrer.

  • Les culs-reptiles Nouv.

    "Même les culs-reptiles étaient de la rébellion, ces oisifs-nés qui ne voulaient rien foutre au pays, des fainéants qui passaient la journée à même le sol, sur des nattes, à jouer aux dames ou au rami. Immobiles tels des montagnes, ils ruminaient des noix de cola, sirotant à longueur de journée des litres de thé accompagnés de pain sec. Ils ne bougeaient leurs fesses qu'en fonction de la rotation du soleil, disputant l'ombre aux chiens et aux margouillats."
    Or, Moussa Kabo, las de faire partie de cette communauté nationale de la glandouille, accepte de relever un inimaginable défi : représenter son pays de sables, les autorités plus que corrompues le lui imposent, aux JO de Sydney, en 2000. Épreuve de natation, 100 mètres. Alors qu'il sait à peine flotter dans un fleuve boueux, il plonge corps et âme dans l'aventure. C'est ainsi que d'Afrique en Amérique commence l'extraordinaire odyssée d'un Ulysse candide des temps modernes, avec aussi les magiciennes Circé des médias, et sa tant convoitée Ziréga, Pénélope à demie. Ce roman, est un mystérieux divertissement. Il nous raconte que le "propre de l'homme est de ne pas servir le mensonge", en une impitoyable et malicieuse radiographie d'un pays sahélien et de tout un continent aux peuples bannis de culs-reptiles sous les mirages de l'Occident.

  • "Puisque le passé se dérobe, se dissout, je veux sauver le présent. L'emballer et le mettre en lieu sûr pour les générations futures. Je veux qu'ils sachent. Qu'ils ne tombent pas dans le trou noir du passé, comme moi. Contrairement aux gens d'ici, je parle peu. Je suis un taiseux. Je sais que nous avons eu la parole en héritage. Nous sommes condamnés à lui donner toute la place qui lui revient. "La parole,
    ça se décortique", disait un vieux sage burkinabè. Je suis chagriné de constater à quel point nous l'avons dévoyée, la parole."

    Dans une langue vive et fluide, riche et imagée, directe, Djibril, le jeune héros de ce roman poignant de bout en bout, raconte son amour contrarié pour la belle Hilwa, en plein coeur des meurtrières années 1980 au Tchad.

  • Le Tchad est plongé actuellement dans une grave crise économique, politique et sociale. S'appuyant sur des propositions pratiques et des méthodes simples et applicables, Zorrino Haroun décèle des économies réalisables au palais Rose, au gouvernement, au parlement, à la fonction publique et dans les collectivités locales. Ce livre présente la situation dans laquelle se trouve le Tchad et s'efforce de proposer quelques éclairages et dispositifs pour aider le pays.

  • En pays Hadjaraï, situé au centre du Tchad dans les plaines montagneuses du Guéra, la terre est le centre d'inertie de la gestion politique, économique, culturelle et sociale. Le pouvoir spirituel et son exercice demandent un soin particulier dont l'élément déterminant est la Margaï, esprit qui fait la médiation entre le Dieu et les hommes. Cette croyance en de puissantes divinités de la montagne apporte une importance capitale à la cohésion sociale et à la gestion culturelle d'un patrimoine. Ainsi, la thérapie traditionnelle et les représentations culturelles trouvent des liens étroits dans les pratiques religieuses. Une invitation à découvrir cette région encore méconnue et un patrimoine culturel dont on ignore l'avenir, face à l'islam et au christianisme.

  • Pendant la guerre d'Algérie, le FLN a ouvert en métropole un second front. Contrôlant peu à peu les 300 000 Algériens de l'immigration, la 7e wilaya – celle de France – a mis en place une organisation politico-militaire d'une redoutable efficacité. En réalité, une véritable administration parallèle et clandestine.
    Ali Haroun, un des dirigeants du FLN en France, livre son témoignage serein, précis et concret. Il décrit les structures et les trafics d'armes, les attentats et les faux papiers, les filières ; il raconte encore la collecte des cotisations qui vont grossir le trésor de guerre du FLN, les projets d'évasion des responsables algériens détenus et l'aide de leurs amis français, mais aussi la répression et la prison.
    Ce récit, fondé sur une collection unique d'archives inédites, est surtout une contribution indispensable à l'histoire de la guerre d'Algérie.
    Docteur d'État en droit (Paris, Panthéon-Sorbonne), Ali Haroun est avocat au Barreau d'Alger et agréé à la Cour Suprême. Il a été notamment, en Algérie, ministre des droits de l'Homme (1991-1992), puis membre du Haut Comité d'État (HCE) et de la présidence collégiale de la République (1992-1994).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • This edited volume is based on the best papers accepted for presentation during the 1st Springer Conference of the Arabian Journal of Geosciences (CAJG-1), Tunisia 2018. The book is of interest to all researchers in the fields of Environmental Sciences, Geoecology, Agroforestry, Geography, Geoarcheology and Geotourism. The Mediterranean Basin, Middle East and surrounding regions are ecologically unique due to large differences in climatic, geographical, and geological features, which grant countries of these regions with significant socio-economic potentials in terms of fertile agricultural lands, rich natural resources, and the existence of strategic resources such as crude oil and natural gas. However, the valuation of ecosystem functions, goods and services of natural and cultural heritages and bioressources of these regions is still little known.  This volume offers an overview of the latest information and ideas on the physical environment of these regions, assessment and monitoring of natural bioressources including flora and fauna, and the use of cutting-edge methods for the development of sustainable agricultural systems. It gives also new socio-economic insights on geotourism and archaeology. Main topics include:1. Environmental Assessment and Monitoring of Agrisilvicultural Systems2. Environmental Impacts and Restoration Ecology of Natural and Agricultural Habitats3. Investigations and Applications in Environmental Biotechnology4. Spatiotemporal Patterns of Marine Biodiversity and Terrestrial Paleobiodiversity5. Socio-economics of Geotourism and Archaeology

  • Que de titres alarmistes dans les journaux : Sauvons la planète, La Terre en danger de mort, L'Apocalypse écologique ! Haroun Tazieff, bien connu pour la franchise de ses propos, n'entonnera pas, à son tour, le chant des pleureuses... Homme de science, homme de terrain, homme de réflexion, Haroun Tazieff n'a pas attendu que ce soit la mode pour attaquer non seulement les destructeurs de l'environnement, mais aussi ceux qui font de ce réel problème leur profit financier, journalistique ou électoral. Avec son âpreté et son honnêteté coutumières, il remet ici les faits et les chiffres à leur place : certes, l'homme, avec une rare inconscience, malmène ce que la nature a patiemment construit pendant des millénaires ; certes, l'effarante course aux développements techniques, l'explosion démographique, la soif exponentielle du gain, les besoins vertigineux de l'humanité, conduisent à des comportements suicidaires dans l'exploitation de la terre, de la mer et du ciel... Mais il faut savoir distinguer, explique Haroun Tazieff, les fausses nouvelles sensationnelles des vraies informations, les peurs irréalistes des véritables dangers qui nous menacent dès aujourd'hui. Si la Terre n'a pas cessé de tourner en l'an 1000, ce ne sont pas les grandes peurs de l'écologie médiatique qui l'arrêteront en l'an 2000 : le tout est de savoir si l'humanité acceptera ou non son propre suicide, si elle saura ou non contraindre les puissances qui la gouvernent à ne plus jouer avec le feu, l'eau et l'air.

  • Certains récits, qu'on lira dans cet ouvrage, évoquent des situations vécues par des Juifs en diaspora. L'auteur les a recueillis en terre d'Israël, dans des villes de développement, peuplées de Juifs orientaux, les Séfarades. Ce sont leurs rêves, leurs problèmes, leurs colères et leurs joies qui émaillent un carnet de recherche, où la tendresse fait peu à peu place aux interrogations. Car si l'édification de l'État, la fertilisation du désert, les kibboutzim, les prouesses techniques et militaires peuvent être mis au compte d'un mouvement avide de justice, comment comprendre les discriminations subies par ces Juifs d'Orient, le drame palestinien et ses répercussions sur la région, le trouble qui gagne les diasporas ? Comme des ratés de l'histoire ? Les produits de la menace arabe ? Les effets pervers d'un dessein imparfaitement maîtrisé ? C'est à ces questions que tente de répondre Haroun Jamous, qui s'interroge, à partir de son enquête, sur la dynamique du volontarisme sioniste. Mouvement où la volonté de créer un Juif nouveau, suroccidentalisé, s'avère indissociable du rejet des traits rappelant l'orientalité du Juif. Dynamique qui se paie par la reproduction de principes discriminatoires initialement voués à disparaître, voire par l'apparition de formes feutrées de totalitarisme culturel. Ni pamphlet ni analyse froide et distanciée, ce livre est une contribution majeure à la compréhension des contradictions qui traversent aujourd'hui la société israélienne, et dont certaines ont éclaté au grand jour en 1982, à l'occasion de la guerre du Liban.

  • This book highlights the triumph of MALDI-TOF mass spectrometry over the past decade and provides insight into new and expanding technologies through a comprehensive range of short chapters that enable the reader to gauge their current status and how they may progress over the next decade.  This book serves as a platform to consolidate current strengths of the technology and highlight new frontiers in tandem MS/MS that are likely to eventually supersede MALDI-TOF MS. Chapters discuss:
    Challenges of Identifying Mycobacterium to the Species level
    Identification of Bacteroides and Other Clinically Relevant Anaerobes
    Identification of Species in Mixed Microbial Populations
    Detection of Resistance Mechanisms
    Proteomics as a biomarker discovery and validation platform
    Determination of Antimicrobial Resistance using Tandem Mass Spectrometry

  • Electrokinetics is a term applied to a group of physicochemical phenomena involving the transport of charges, action of charged particles, effects of applied electric potential and fluid transport in various porous media to allow for a desired migration or flow to be achieved. These phenomena include electrokinetics, electroosmosis, ion migration, electrophoresis, streaming potential and electroviscosity. These phenomena are closely related and all contribute to the transport and migration of different ionic species and chemicals in porous media. The physicochemical and electrochemical properties of a porous medium and the pore fluid, and the magnitudes of the applied electrical potential all impact the direction and velocity of the fluid flow. Also, an electrical potential is generated upon the forced passage of fluid carrying charged particles through a porous medium. The use of electrokinetics in the field of petroleum and environmental engineering was groundbreaking when George Chilingar pioneered its use decades ago, but it has only been in recent years that its full potential has been studied. This is the first volume of its kind ever written, offering the petroleum or environmental engineer a practical "how to" book on using electrokinetics for more efficient and better oil recovery and recovery from difficult reservoirs. This groundbreaking volume is a must-have for any petroleum engineer working in the field, and for students and faculty in petroleum engineering departments worldwide.

  • New advances in proteomics, driven largely by developments in mass spectrometry, continue to reveal the complexity and diversity of pathogenic mechanisms among microbes that underpin infectious diseases. Therefore a new era in medical microbiology is demanding a rapid transition from current procedures to high throughput analytical systems for the diagnosis of microbial pathogens.
    This book covers the broad microbiological applications of proteomics and mass spectrometry. It is divided into six sections that follow the general progression in which most microbiology laboratories are approaching the subject -Transition, Tools, Preparation, Profiling by Patterns, Target Proteins, and Data Analysis.

  • Idriss Déby fête en décembre 2012 ses vingt-deux ans à la tête du pouvoir. Dictature, pensée unique, misogynie, sexisme, discrimination raciale... Le régime du MPS a alimenté l'une des pires crises sociales que le Tchad ait connues. Pour libérer et reconstruire un pays saccagé, corrompu et livré aux conflits fratricides, l'unique solution est un réveil citoyen et la révolution par les urnes...

  • L'être humain veut toujours consommer plus, sans tenir compte de la réalité de ce qui arrive à ceux qui rendent possible notre existence - les animaux, l'eau, l'atmosphère, les plantes, l'écosystème.
    Personne n'a jamais vu ses hormones. Pourtant, notre dépendance à elles facilite notre exploitation par le marketing des grands producteurs. Critiquer les polluants en leur facilitant la tâche ne fait qu'anesthésier notre sentiment de culpabilité.
    La Covid-19 n'a pas uniquement bouleversé notre vie ; elle a aussi bouleversé celle des autres virus, dont la vie est désormais plus compliquée depuis que nous avons mis en place des mesures de protection. Ce changement brusque entraîne un déclic nécessaire pour remettre en cause notre composition avec le monde et notre manière d'être.
    Soudanais né à Genève, Abu Bakr Haroun obtient son baccalauréat à Al Buraimi en Oman, en 1994. À l'âge de 20 ans, il est de retour en Suisse pour étudier le français grâce aux cours d'introduction aux études universitaires de Fribourg, avant d'effectuer une formation en informatique pour devenir entrepreneur. Il a également travaillé dans les relations publiques, avant d'être certifié en IPMA en 2018.

  • Sam Haroun propose une réflexion politique sur l'approche canadienne de la guerre, de Laurier à Harper. Comment et pourquoi le Canada a-t-il participé à six guerres dans l'espace d'un siècle tandis qu'il a refusé de s'engager en Égypte en 1956 et en Irak en 2003? Quels effets la participation du Canada à ces guerres a-t-elle eus sur l'opinion publique à l'intérieur du pays et sur l'évolution de sa politique étrangère?
    Pour la première fois, l'approche canadienne de la guerre est analysée dans une perspective globale en essayant de trouver une ligne directrice qui permet de comprendre l'attitude du Canada face à la guerre.
    Sam Haroun finit en apportant sa modeste contribution au débat concernant l'engagement canadien en Afghanistan. Est-il utile de continuer à envoyer des troupes ou, au contraire, faudrait-il en accroître significativement le nombre? L'expérience n'est-elle qu'un fiasco de l'OTAN?
    Grâce à la richesse de ses références et à la pertinence de sa réflexion, Le Canada et la guerre peut servir d'instrument à un débat lucide et serein. L'enjeu en vaut la peine!

    Diplômé de l'Université de Lyon et de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Sam Haroun est enseignant. Il vit au Québec depuis 1975. Il a déjà publié, aux éditions du Septentrion, L'État n'est pas soluble dans l'eau bénite, essai sur la laïcité au Québec.

  • Les vies aussi pleines et aussi diversifiées, ne sont pas monnaie courante. Ne serait-ce que du point de vue des nationalités, Haroun Tazieff en a eues cinq : né à Varsovie en 1914, il fut successivement russe, polonais, apatride (ce qui serait plutôt une non-nationalité), belge et français. Du point de vue des métiers, il a exercé ceux d'ingénieur de sucrerie, d'entomologiste forestier, de peintre, de saboteur de voies de chemin de fer (métier non rétribué), d'ingénieur des mines, de prospecteur d'étain, de géologue, de volcanologue, de prof de fac, de secrétaire d'État... Sans parler de deux douzaines de livres qu'il a écrits, et de la douzaine de films qu'il a réalisés. Au départ, Haroun Tazieff voulait être explorateur polaire. Mais c'est finalement sous les tropiques, qu'il va passer la majeure partie de sa vie. Un jour de 1948, il découvre le phénomène fascinant de l'éruption volcanique. Devenu volcanologue, il parcourt le monde. Ce qui devait le conduire dans l'Antarctique, comblant ainsi un rêve qu'il ne croyait plus réalisable. Ce livre est le premier volet d'une autobiographie. Haroun Tazieff nous raconte la naissance de sa vocation. Il nous livre son expérience des hommes et de la nature. Il nous fait partager les beautés qu'il a rencontrées le long de sa route. Il nous met en garde contre les pollutions qui dégradent l'environnement, la politique, le monde scientifique et universitaire. Il nous parle de ses combats, qui lui ont valu une collection peu banale d'ennemis. Mais aussi des amitiés irremplaçables. Toute cette vie a été marquée par une sorte de joie : celle de relever des défis. Défis de la nature, défis de la société humaine. Et, grâce à la chance, de les gagner. Du moins le plus souvent.

  • Lorsqu'il quitte l'Afrique en 1948, Haroun Tazieff n'a qu'une idée en tête : retrouver la splendeur de l'activité éruptive, telle que la lui ont révélée les cratères du Kituro et du Niragongo, étudier ce phénomène fascinant et chercher à le comprendre. De l'ancien boxeur-alpiniste-ingénieur des mines, la chance va ainsi faire un vagabond des volcans. Durant les vingt ans que couvre ce second tome des Défis et la chance, les volcans du monde entier se trouveront sur le parcours d'Haroun Tazieff : de l'Italie à l'Alaska, du Chili au Japon... D'autres paysages vont surgir, et d'autres défis : explorer la partie volcanique de la géologie du Sahara, comprendre l'origine de la mer Rouge, remonter l'épave de La Boussole, ce vaisseau de La Pérouse qui s'était perdu entre les Nouvelles-Hébrides et les îles Salomon. La vie devient un grand voyage, seulement interrompu par la réalisation de quelques films - Les Rendez-vous du diable, Entre terre et ciel - par l'écriture de livres, par des conférences, par des matches de rugby. En chemin, ce vagabond rencontrera d'autres vagabonds : Théodore Monod, Alain Bombard, Joseph Kessel, des artistes, des scientifiques, des sportifs qui illuminent sa vie. Son expérience, Haroun Tazieff a voulu la faire partager à ses lecteurs, et spécialement aux jeunes : tout comme dans le tome 1, il raconte son métier et répond à nos questions sur la prévision des éruptions, sur la nature chimique des laves, sur les risques encourus par les volcanologues et sur la technique de pilier de mêlée. Écrit entre la guerre du Golfe et le putsch de Moscou, ce livre de souvenirs, par endroits, parle aussi du présent. Avec sa verve polémique et sa combativité habituelles, Haroun Tazieff y dénonce les pollutions et les corruptions qui menacent notre société.

  • En septembre 1979, sur les flancs de l'Etna, une catastrophe, qu'il avait prévue, a causé la mort de dix touristes. Tout le monde s'est écrié, comme en 1976 à la Soufrière : « Tazieff avait raison. » Trop tard malheureusement. Avoir raison ne signifie pas toujours être écouté. D'origine russe, né à Varsovie en 1914, ingénieur agronome, ingénieur des mines, ingénieur géologue, sportif, ancien champion de boxe, Haroun Tazieff s'est fait naturaliser français par amour de ce pays, après avoir, entre-temps, obtenu la nationalité belge. Aujourd'hui, il ne cache pas ses inquiétudes devant les « bavures » trop nombreuses de la société française. A un âge où il pourrait « faire valoir ses droits à la retraite », il continue à courir les volcans, à jouer au rugby et à dénoncer les injustices et les mensonges d'un système auquel il ne croit plus. Les conversations qu'il a eues, de 1978 au début de cette année avec Claude Mossé, qu'il connaît depuis vingt ans, lorsque ce dernier effectuait avec lui, pour le compte de la Radio suisse, des reportages sur l'Etna, ne portent pas sur la volcanologie. Ce ne sont pas non plus de vagues réflexions philosophiques ou politiques. Les deux hommes ont discuté sans complaisance ni parti pris de quelques-uns des problèmes concrets qui se posent aujourd'hui à leurs compatriotes. Quelle que soit son opinion personnelle, chacun sera intéressé par les témoignages qu'ils apportent, leurs points de vue, leurs jugements, leurs mises en garde. Il s'agit ici de notre liberté et de notre vie. Cela vaut bien qu'on y prête attention.

  • Depuis la Renaissance et les Lumières, penseurs et savants ont affronté les tenants de lalliance du trône et de lautel pour affranchir le pouvoir de lemprise du sacré. Dans cet esprit, la lutte pour la laïcité en Occident sest souvent confondue avec celle pour les libertés et légalité dont, du reste, elle demeure indissociable.
    Et le Québec est dOccident comme le sont les Pays-Bas, lItalie et la France. À ce titre, il fait face aux mêmes défis et participe des mêmes valeurs. Aujourdhui, toutes les sociétés dEurope et dAmérique sont multiethniques et multireligieuses : ce brassage sans précédent dans lhistoire ne débouchera sur lintégration que si un État de droit, transcendant ethnies et cultures, neutre, auquel tout le monde sidentifie, réussit à surmonter les intégrismes (chrétien évangélique, islamiste radical, juif orthodoxe etc.) issus des années 1980.
    Plus quun livre dactualité, cet essai est un livre de référence, bien charpenté et bien documenté. Faisant appel aux plus illustres historiens, penseurs et hommes dÉtat - de Thomas Jefferson à Bertrand de Jouvenel - pour démontrer que la laïcité est une émanation même de la culture occidentale, lauteur y propose un cadre de réflexion, un champ ouvert à la confrontation didées, loin de toute polémique « bête et méchante ».
    Dorigine libanaise, diplômé de lUniversité de Lyon et de lUQAM, Sam Haroun est enseignant de métier. Il vit au Québec depuis 1975. Son expérience de trois cultures : arabe, française et québécoise, a fait de lui un défenseur ardent et éclairé de la laïcité.

  • Ali Haroun évoque ici la période s'écoulant du cessez-le-feu, conclu le 19 mars 1962, à l'élection du premier gouvernement algérien, le 29 septembre suivant. Au cours de ces six mois, deux événements capitaux ont dévié dangereusement le cours de l'histoire: l'implosion du FLN, le 6 juin à Tripoli, et la politique suicidaire de la terre brûlée suivie par l'OAS. L'auteur analyse les motifs et conséquences de ces événements et donne quelques clés de lecture pour s'interroger sur les occasions manquées d'un développement commun et de la fondation de rapports plus sereins.

empty