• La SICA de Fond Saint-Jacques est la première et la plus ancienne société d'intérêt collectif agricole de la Martinique. Sa naissance, en 1957, se situe à un moment crucial de l'histoire de la Martinique, ex-vieille colonie qui peine à endosser son tout nouveau statut de département d'Outre-Mer. Depuis douze ans, les mutations se succèdent et s'accélèrent dans tous les domaines : rural, social, anthropologique, économique, politique... C'est une nouvelle étape pour le monde des campagnes martiniquaises et celui qui gravite autour de la « Transat » et du transport maritime, dont l'influence ne cesse de croître.
    En plaçant la vie quotidienne de la SICA au centre de cet ouvrage, Guy Flandrina fait un choix judicieux à au moins deux titres. En interrogeant les acteurs de l'époque, il souligne l'urgence de sauver de l'oubli ce qui peut l'être. Par l'étude des archives qu'il a su aller chercher, il analyse un modèle dont l'efficacité ne s'est jamais démentie en soixante ans d'existence. Au passage, le lecteur attentif saura y voir un hommage appuyé à un modèle de développement qui conserve plus que jamais sa pertinence dans la conjoncture actuelle.
    Et puisque ces dernières années, les anciennes colonies francophones des Antilles-Guyane ont entrepris d'écrire elles-mêmes leur histoire contemporaine, ce travail est aussi une précieuse contribution à cette - trop tardive ? - entreprise collective.

empty