• #adopteunmôme

    Guillaume Droin

    Un couple s'aperçoit qu'il a peu de chance d'avoir un enfant biologiquement. Il se lance dans un long et douloureux processus de fécondation in vitro. Les tentatives échouent les unes après les autres. Ils ont épuisé toutes les possibilités et sont désespérés. Ils renoncent.
    Guillaume ne voit d'autre choix que de se lancer dans le parcours de l'adoption. Rapidement, ils s'aperçoivent que ce projet est hors de portée. Ils finissent néanmoins par obtenir leur agrément. La suite est du même acabit. Ils se demandent alors quels risques, non imaginés au départ, ils sont prêts à prendre : un enfant trisomique, battu...Puis c'est le miracle. Ils trouvent une filière déconseillée mais licite. Ils s'y engagent, inconscients de ce qui les attend. Tout s'accélère et prend des proportions qui les dépassent : décision à prendre sans délai pour l'adoption d'une petite fille atteinte du VIH, course contre la montre face à d'autres couples plus entraînés... Ce sera finalement un petit garçon. Tout va très vite : les joies succèdent aux pleurs et les pleurs aux joies. Ils rencontrent un pays, l'Arménie, et leur potentiel fils. L'attachement a lieu dès la première rencontre, ce sera Lui. L'arrachement sera d'autant plus rude. Ils perdront souvent espoir, se raccrocheront à tout ce qu'ils peuvent de façon parfois irrationnelle. Jusqu'à la dernière minute, ils n'auront pas de certitude. Pourtant, leur combat sera victorieux : ils rentreront tous les trois un 25 décembre, jour de Noël.

empty