Littérature générale

  • " Excitantes par la variété des thèmes traités et de leur style, ces nouvelles constituent une sorte de fidèle échantillonnage de l'oeuvre entière de Graham Greene. " Isabelle D. Philippe
    Si Graham Greene a été acclamé pour ses romans - La Puissance et la Gloire, Notre agent à La Havane et tant d'autres qui, au fil de plus d'un demi-siècle d'écriture, sont venus l'installer au sommet de la littérature britannique -, il fut aussi un nouvelliste virtuose. Ces nouvelles, composées entre 1929 et 1990, il les décrivait comme des échappées, voire des escapades, comparables aux instantanés photographiques qu'on réunissait autrefois dans des albums de vacances. C'est dire que l'on y trouvera non seulement un Graham Greene inattendu et souvent plein d'humour, mais aussi, selon l'auteur lui-même, quelques-unes de ses meilleures pages. " Pavillons Poche " publie l'intégralité de ces textes par ordre chronologique, en deux volumes, dont L'Homme qui vola la tour Eiffel est le second après Mr Lever court sa chance.

  • " Le plus généreux et le plus aimable roman de Greene depuis Voyages avec ma tante. Dans Monsignor Quichotte, il invite - plutôt qu'il ne convoque - le lecteur à partager un humble festin. " The New York Times
    Dans l'Espagne postfranquiste, le père Quichotte se lie avec Zancas, le maire communiste de sa ville, une amitié que le supérieur du prêtre, un évêque dépité par la mort de Franco et par la transition politique qui a suivi, voit d'un très mauvais oeil. Aussi, lorsque Quichotte est nommé monsignor par le pape, saute-t-il sur l'occasion et l'envoie-t-il en congé. Mais au même moment, le maire perd les élections et décide de quitter le village. Le prêtre catholique et le maire communiste s'embarquent alors ensemble sur les routes d'Espagne. Munis de caisses de vin et de bons fromages, les deux hommes, compagnons de voyage pour le moins saugrenus, vivront des aventures rocambolesques rythmées par un long dialogue sur la foi et la politique. Graham Greene signe ici un roman savoureux, plein de rebondissements, dont le ton léger sert au mieux le sujet philosophique plus grave qui en est le fil rouge.

  • Pinkie Brown, jeune bandit de dix-sept ans à la cruauté sadique et au charme envoûtant, est prêt à tout pour venger le meurtre de Kite, le chef de son gang... y compris à épouser Rose, serveuse naïve et sans grâce. Son but est d'empêcher la jeune fille de témoigner contre lui dans l'affaire de la disparition d'un journaliste soupçonné d'avoir assassiné Kite. Lorsque Ida Arnold, séduite par le journaliste juste avant sa disparition, décide de stopper les agissements meurtriers de Pinkie, une course contre la montre s'engage. Entre les personnages hauts en couleur qui dominent l'histoire se joue un drame de vengeance, de férocité et de mort. Graham Greene a toujours avoué son penchant pour ce roman paru en 1938, mi-thriller, mi-fable morale, qu'il considérait comme l'un de ses meilleurs. " L'énergie et la puissance de Pinkie Brown, adolescent rebelle, ne faiblissent pas avec les années. " The Guardian

  • L'île paradisiaque d'Haïti est devenue un enfer sous la coupe de Papa Doc et des tontons macoutes. Quatre personnages y débarquent : les Smith, un couple d'Américains venu prôner le régime végétarien comme remède à la violence ; Brown, propriétaire d'un hôtel qui veut sauver son bien et retrouver son amie Martha Pineda ; et le major Jones, escroc ou agent secret... Certains sont engagés dans la lutte, d'autres ne servent que de faire-valoir mais tous jouent un rôle, avec plus ou moins de conviction. Aventure mouvementée et drame humain, ce roman de Graham Greene met l'accent sur le désenchantement d'une république où les droits des citoyens sont mis à mal et où tous ceux qui se refusent à n'être que des comédiens sont confrontés à une dure réalité. Une de ces comédies tragiques et passionnantes à l'humour très british dont le grand romancier anglais a le secret...

empty