• « Raconte-toi. » C'est ce que nous disait Yves Simon dans les années soixante dix. Dans ces pages, l'auteur répond à l'invitation du chanteur et se livre sans détour, sans concession, ni faux semblant.
    Il évoque un parcours dans la dépendance à l'alcool, une sortie de route et une résurrection. Il ne décrit pas simplement, mais transcende sa réalité et lui tord le cou par la poésie et la volonté de sublimer les mots, même les plus sordides. Essayer de fabriquer de la beauté avec de la tristesse.
    L'alcool est le mirage d'un bonheur qu'on ne pourra jamais atteindre en suivant cette route. Nous vivons tous dans une prison sans barreaux. Dans notre dépendance au monde qui nous entoure, nous traversons tous des nuits absurdes. Il faut les accepter et ne jamais les renier.

empty