• « Par la faute de laboratoires et d'experts à la solde de lobbies surpuissants - agroalimentaire, biotechnologies, médicaments -, combien de foyers sont touchés aujourd'hui par des cancers, des maladies nerveuses, hormonales, immunitaires ? L'insuffisance des tests, leur absence de transparence et la compromission des agences sanitaires doivent cesser.

    « Pour démontrer la dangerosité des produits artificiels et des polluants alimentaires qui inondent nos marchés, nous avons mis en place entre 2008 et 2011 une expérience visant à étudier pour la première fois sur le long terme les effets toxiques d'un OGM alimentaire majeur et du pesticide le plus utilisé dans le monde. Nos découvertes sont alarmantes. Elles remettent en cause toutes nos politiques sanitaires et environnementales. »

    /> Avec un droit de réponse de l'auteur.
    Édition revue et corrigée 2013.

  • Apparus dans les années 1980 pour remplacer les plantes à la base de l'alimentation animale et humaine, les OGM sont aujourd'hui produits par une poignée de multinationales détentrices d'un immense pouvoir économique. Ces grandes firmes, qui sont également fabricantes de pesticides et de médicaments, ambitionnent de breveter le vivant, de monopoliser le marché mondial de l'agro-alimentaire, et n'hésitent pas à dissimuler les données qui permettraient d'évaluer - comme il se doit - la dangerosité de leurs produits.
    Face à cette mainmise, les pays divergent sur la politique à adopter. Pourtant le laxisme qui entoure les tests sur la santé et la traçabilité n'est plus tolérable. À quoi les OGM exposent-ils les hommes et l'environnement ? Leur technique de production est-elle fiable ? Les contrôles sont-ils suffisants ? Peut-on vraiment penser qu'ils apaiseront la faim dans le monde ? Les enjeux financiers à court terme auront-ils raison de la santé mondiale ?
    Les recherches et contre-expertises de Gilles-Éric Séralini sur les impacts sanitaires et environnementaux des OGM commercialisés et des pesticides qu'ils produisent (ou absorbent) ont fait le tour du monde, divisant même les partisans de la première firme visée : Monsanto.

    © Éditions Flammarion, Paris, 2004
    © Éditions Flammarion, Paris, 2010, pour la présente édition

    couverture : Photomontage d'après photos © Getty Images : Saumon © Lew Robertson, Riz © Chris Stein, Maïs © Burazin, Blé © Burazin, Salmonelle © S. Lowry/Univ Ulster, Fleurs de coton © Lauren Nicole, Tomates © Tanya Constantine, Germes de soja © Jo Kirchherr.

  • Depuis plus de trois décennies, les industries du vivant nous promettent un avenir radieux : les thérapies géniques devraient pouvoir soigner les maladies génétiques mais aussi le cancer, le clonage et les manipulations génétiques nous faire vivre mieux et plus longtemps, les plantes génétiquement modifiées préserver de la famine les populations des régions les plus défavorisées. En dépit de ces annonces fracassantes qui donnent l'impression que les scientifiques maîtrisent d'ores et déjà la connaissance du génome, que sait-on des gènes ? Imprévisibles, ils fonctionnent en réseaux, mutent, se taisent, sautent, se déplacent, vieillissent et meurent - bref, ils échappent très souvent à nos pronostics. Un paradigme nouveau s'est imposé, qui met au premier plan la plasticité du génome. Car les gènes ne vivent pas dans un théâtre fermé où régneraient à la fois hasard et prédétermination. Ils sont en interaction constante avec l'environnement, qui exerce une influence capitale sur leur évolution. Sans prendre en compte cette relation fondamentale, il est impossible de comprendre la genèse des maladies, d'envisager leur prévention et leur traitement.
    Véritable bilan depuis le décryptage du génome humain, ce livre prémunit contre le chant des sirènes, contre ces pratiques qui se font passer pour génétiquement correctes en se garantissant au passage un quadruple pouvoir : scientifi que, économique, militaire et politique.

  • Une enquête édifiante au coeur des Monsanto papers, qui révèle comment cette multinationale a tout mis en oeuvre pour faire disparaître l'étude de Gilles-Éric Seralini qui montrait la toxicité du Roundup et des OGM qui lui sont associés, comment est détournée la réglementation supposée protéger les populations et, pour finir, comment est organisé le dévoiement de la science, de la médecine et des pouvoirs publics.

  • Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet expliquent comment les pesticides influent sur le goût du vin et montrent qu'il est possible d'éduquer ses papilles afin de déceler leur présence.

  • Enfin la vérité sur le Cu !
    Les auteurs adoptent ici un ton léger mais bien documenté et illustré avec humour pour aborder un sujet important : le Cu.
    Le Cu vous l´aurez compris est le symbole chimique du cuivre. Celui-ci est utilisé notamment en agriculture biologique et principalement en viticulture avec la bouillie bordelaise. Il fait débat actuellement au niveau européen. Alors le Cu est-il essentiel à la vie ? pourquoi ? Le Cu est-il bon pour l´environnement ? quel est le goût du Cu ? c´est ce que nous vous proposons de découvrir avec ce manifeste drôle et militant pour le Cu comme rempart contre l'agriculture chimique, les OGM, et leurs puissants lobbies.

  • Plaisirs cuisinés ou poisons cachés ; dialogue entre un chef et un scientifique Nouv.

    Depuis des décennies, les sciences s'invitent dans nos assiettes. Cet ouvrage va maintenant leur demander de se mettre à table. Les industries internationales ont systématisé l'emploi de substances chimiques, depuis leur épandage dans les champs, en passant par l'élevage, les transformations, les conditionnements et la distribution de notre nourriture. Elles sont ainsi amenées à pénétrer notre corps en permanence. Ce processus a atteint une telle ampleur qu'il est susceptible d'orienter une partie du devenir des peuples et de la planète. 
    Au fil d'un repas plaisir, où des produits savoureux et naturels émoustillent nos papilles, Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet nous expliquent pourquoi notre manière de produire et de consommer nos aliments conditionne un véritable choix de société. Continuer à creuser la voie industrielle, chimique, au péril de notre santé et de la contamination de notre environnement, ou chercher la voie de l'épanouissement des saveurs et des personnes, tout en préservant la vie sous toutes ses formes ?
    Voir Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet présentent "Plaisirs cuisinés ou poisons cachés"

empty