• Un nouveau livre, qui ne fait que compléter les précédents du même auteur, paraît aux éditions Louis Soulanges « Le livre ouvert ». Gabrielle Romains poursuit inlassablement sa route. Première femme de l'éminent écrivain de cette vaste fresque des « Hommes de bonne volonté », elle veut, par ses précieux souvenirs, nous faire pénétrer dans l'intimité d'un Jules Romains jeune, infiniment sympathique. Elle évoque donc, avec une fervente attention et une émouvante simplicité, leur vie à deux. Ce qui fit écrire à Catherine Guglielmi, critique d'art, dans un important article de « La Sonda », revue italienne : « leur double regard, orienté dans le même sens, devait donner au terme « Nous deux » une extraordinaire exaltation créatrice ». Lisez ce livre, dont la fraîcheur, au verbe simple et direct, complète les dons de peintre de Gabrielle Romains, qui fut pianiste et est resté aussi tellement musicienne. Par ce livre, vous saurez où s'est écrit, et de quelle façon : « Cromedeyre-le-Viel », pièce unanimiste en vers libres, que Gabrielle Romains goûte tant.

  • Un nouveau livre, qui ne fait que compléter les précédents du même auteur, paraît aux éditions Louis Soulanges « Le livre ouvert ». Gabrielle Romains poursuit inlassablement sa route. Première femme de l'éminent écrivain de cette vaste fresque des « Hommes de bonne volonté », elle veut, par ses précieux souvenirs, nous faire pénétrer dans l'intimité d'un Jules Romains jeune, infiniment sympathique. Elle évoque donc, avec une fervente attention et une émouvante simplicité, leur vie à deux. Ce qui fit écrire à Catherine Guglielmi, critique d'art, dans un important article de « La Sonda », revue italienne : « leur double regard, orienté dans le même sens, devait donner au terme « Nous deux » une extraordinaire exaltation créatrice ». Lisez ce livre, dont la fraîcheur, au verbe simple et direct, complète les dons de peintre de Gabrielle Romains, qui fut pianiste et est resté aussi tellement musicienne. Par ce livre, vous saurez où s'est écrit, et de quelle façon : « Cromedeyre-le-Viel », pièce unanimiste en vers libres, que Gabrielle Romains goûte tant.

  • Madame Gabrielle Romains a fait paraître un livre «  Un grand amour  » qui est peut-être le sien (1) . Ce premier roman n'est que le commencement d'une histoire plus ou moins vécue. Dans le second volume : «  Geneviève retrouvée  » l'auteur montre la vie d'un jeune couple que les années ont séparés, mais qui est encore vivant. Dans ce nouveau roman, pur et propre, on retrouvera le souci de la précision, cher à Gabrielle Romains, et à chaque page les qualités de coeur et d'esprit de l'écrivain. Ses amoureux sont suivis presque journellement dans leurs occupations, leurs goûts, leurs promenades, leur jeune passion, jusqu'au mariage. Gabrielle Romains encadre ses héros de personnages qu'elle a connus et dont quelques-uns sont devenus célèbres. On pourra lire ensuite : « Philippe Turner » et aussi une plaquette de « Voyages faits à travers l'Europe »

empty