Langue française

  • Un éclairage passionnant sur le rapport entre humains et animaux par virus et autres microbes interposés, pour nous aider à mieux comprendre la Covid-19 et la crise sanitaire que nous traversons actuellement.

    Humains et animaux partagent beaucoup. Pourtant, ici, il ne sera question que d'un partage bien particulier : celui des microbes, en tous genres et en tous sens, potentiellement responsables de divers maux. Les maladies transmissibles se transmettent, c'est dans leur nature. En revanche, la mondialisation est une réalisation humaine et l'emballement imposés par le système économique global semble bien être la cause de l'émergence de la Covid-19 et de la pandémie associée.

    La mondialisation a complètement bouleversé, entre autres, l'épidémiologie des maladies infectieuses et contagieuses. Nouvelles ou anciennes, ces maladies ont durablement marqué l'humanité ; l'histoire et la géographie de certaines d'entre elles (peste, coronavirus, tuberculose, rage...) sont présentées dans cet ouvrage pour mieux les comprendre.

    Le nouvel ordre mondial sera-t-il fondé sur des références et des contraintes sanitaires, comme c'est le cas depuis le début de l'année 2020 ? Un renouvellement de notre rapport à la nature s'impose : lutte contre la destruction et l'artificialisation des milieux, réduction des pollutions, maîtrise climatique, maintien d'espace pour le vivant non humain et non domestique. Il faut aussi s'attaquer aux inégalités sociales, à la pauvreté, à la corruption et mettre en avant l'intérêt général, planétaire. Si la santé et la qualité de vie passent avant les seuls indicateurs économiques, alors l'espoir est permis et la dure leçon du coronavirus aura été entendue. Préserver la biodiversité, son potentiel adaptatif, ses capacités évolutives et sa forte résilience, c'est peut-être réapprendre à vivre ensemble. Grâce à un virus.

  • La Covid-19, à l'origine d'une crise sanitaire mondiale sans précédent, a eu des précédents : SRAS, sida, vache folle, grippe aviaire, rage, Ebola, chikungunya... Ces maladies émergentes ou réémergentes sont-elles une fatalité contre lesquelles seules sont possibles des réponses radicales, ou sont-elles révélatrices des rapports contestables (et de plus en plus contestés) que nous entretenons avec le monde vivant ? François Moutou n'a pas attendu le confinement pour relire l'histoire des maladies et des épidémies à la lumière des relations que nous entretenons avec les autres composantes de la biodiversité. Un regard pas banal sur la cohabitation du monde des humains avec les mondes animaux, sans oublier son cortège de micro-organismes, qui aide à mieux appréhender la vie et à mieux nous situer : au milieu des autres espèces et non au-dessus... Un regard qui, en somme, dédramatise et nous responsabilise, et qu'il était bon de proposer dans une nouvelle édition mise à jour.  

  • La question peut paraître saugrenue mais la reproduction ovipare, avec ponte desdits oeufs, est vraiment l'une des grandes règles dans le monde animal. L'ornithorynque et les échnidés ne s'y sont pas trompés, mais il seraient bien les seuls parmi les mammifères... Est-on cependant sûr que les vivipares dont nous faisons partie ne pondent pas... à leur manière ? La première question consiste donc à se pencher sur ce qu'est un oeuf en biologie. D'autre part, existe-t-il sérieusement des mammifères avec une seule mamelle ? D'autres avec 30 ? Cette banale question d'oeuf en cache de bien plus étonnantes !

  • Pourquoi le chat ronronne-t-il ? Est-il le seul félidé à ronronner ou ses cousins lions, ocelots, jaguars... en sont-ils capables eux aussi ? Mais d'abord, qu'est-ce que le ronronnement ? Comment le chat produit-il ce petit bruit que nous, humains, affectionnons tant ? Et pourquoi ?

  • Cet ouvrage apporte un éclairage synthétique sur les maladies transmissibles entre les humains et les animaux, appelées zoonoses. Après avoir clairement défini ce que sont ces maladies, comment elles se transmettent et présenté les zoonoses majeures, il expose les différents moyens de nous en prémunir et nous explique les raisons de leur émergence et de leur évolution.

  • Nous sommes à côté du village de Sukau, en Malaisie. François, vétérinaire et explorateur, emmène Charlotte (10 ans) et Antoine (12 ans) faire un tour en pirogue et une balade sur les berges de la rivière : ils aperçoivent des bêtes qui planent, qui volent, qui battent des ailes. Une promenade nocturne leur permet d'apercevoir les animaux qui se cachent le jour ; galéopithèque, chauve-souris, et autres insectes géants... Ils sauront alors différencier les différentes façons de voler et les ailes particulières de ces animaux dits «volants».

  • François Moutou, docteur vétérinaire, raconte ici des histoires fameuses d'animaux insolites ou plus communs, ou encore disparus puis mystérieusement réapparus, avec tout le sérieux du mammalogiste et aussi une pointe d'humour et de poésie. Chaque espèce – bien souvent originale – est illustrée avec talent par François Desbordes, l'un des plus grands peintres naturalistes contemporains.
    Où se cachent les babiroussas, ces cochons sauvages à tête de cerf ?
    Où s'en est allé le baiji, ce petit dauphin blanc du fleuve Yangzi Jiang ?
    Le dugong est-il une vache marine ou une petite sirène ?
    Quel animal a-t-on découvert sous forme de brochettes prêtes à rôtir sur un étal d'un marché du Laos ?
    Qui est l'ornithorynque, cet animal poilu à bec de canard ?

  • La crise environnementale actuelle s'accompagne d'une crise de la biodiversité, et d'une crise épidémiologique marquée par des émergences de maladies infectieuses nouvelles issues de la faune sauvage et domestique. Existerait-il des liens entre biodiversité et transmission des pathogènes ? Les pertes de biodiversité s'accompagnent-elles d'une augmentation des risques sanitaires infectieux ? A l'inverse, la faune sauvage et la biodiversité au sens large subissent-elles l'usage des antibiotiques ? Les services rendus par les écosystèmes comme la pollinisation assurée par les abeilles sont-ils menacés par les pesticides ? La faune sauvage est-elle devenue, à son corps défendant, sentinelle de la qualité sanitaire de notre environnement ?

empty