• «  En trente ans, les possibilités de la PMA se sont développées au-delà de ce qu'avaient pu imaginer les pionniers de ce domaine. En marge de la  majorité des demandes, provenant de couples stériles, d'autres ont vu le jour, plus contestées  : celles des femmes homosexuelles et des femmes seules, qui souhaitent bénéficier de l'insémination avec donneur de sperme, ou encore congeler leurs ovocytes pour plus tard.
    C'est l'exaspération devant certains leaders d'opinions, politiques, philosophes, psychanalystes hostiles à la PMA - qui entendent réguler la vie des autres en brossant un portrait caricatural des candidates aux nouvelles formes de procréation et des risques pour leurs enfants - qui m'a donné envie de rapporter les faits, rien que les faits.
    Il est temps que la France, très en retard sur de nombreux autres pays, se mette au diapason de l'évolution de la société, du couple et de la famille, et accepte ces nouveaux modes de procréation. Car le développement harmonieux de ces enfants dépend aussi de la façon dont ils seront accueillis dans notre société.
    Il est temps d'arrêter d'imposer aux femmes de courir l'Europe pour bénéficier de ce qu'on leur refuse dans leur pays d'origine, au prix d'un stress démultiplié et d'une sélection par l'argent inacceptable.
    Faisons place enfin à une valeur fondamentale de toute démocratie digne de ce nom : la tolérance. C'est la souffrance de ces femmes que je rencontre et que j'essaie d'aider qui m'amène à crier haut et fort à tous ces opposants à la procréation moderne : ça suffit, foutez leur la paix  !  »

  • Aujourdhui, une naissance sur vingt est le fruit dun traitement médical daide à la procréation. Grâce aux incroyables avancées de la recherche, les couples infertiles ont vu naître lenfant tant espéré. La fécondation in vitro, le don de sperme ou dovocytes, ou encore la gestation pour autrui (GPA) ouvrent de nouvelles perspectives sociétales et des débats. Les médias valorisent les mamans sans limite dâge et soulèvent le problème de laccès à laide médicale à la procréation (AMP) par les couples homosexuels.

    Au cur de cette réflexion, le professeur Olivennes fait le point sur les questions que nous nous posons : Quelles sont les causes de la croissance de linfertilité ? Quel est le taux de réussite dune FIV ? Pourquoi et comment obtenir un don dovocytes ou de sperme ? Quelles sont les lois en vigueur ? Pourquoi existe-t-il un commerce à létranger ?
    Le professeur Olivennes témoigne de son expérience, des différents cas auxquels il est confronté, mais aussi de sa passion, de ses doutes et de ses convictions de médecin.

  • Quelle femme oserait demander à son gynécologue s´il est « normal » de se masturber de manière compulsive plusieurs fois par jour ? Ou : « J´ai 72 ans, mon mari a eu une aventure sérieuse avec une autre femme qu´il ne voit plus mais, depuis, nous n´arrivons pas à faire l´amour. Je crois qu´il pense toujours à elle et ne me désire plus. Que faire ? » Ou encore : « Pensez-vous que l´on trompe son mari si on communique avec une personne de sexe opposé, sur le Net, donc virtuellement, sachant que votre mari est au courant ? » Et aussi : « Je dois voir mon amant, mais je viens de m´apercevoir que j´aurai mes règles. Dois-je le prévenir pour savoir s´il a quand même envie que l´on se voie ou annuler sous un prétexte quelconque ? » Depuis 2007, Dr O., gynécologue et obstétricien parisien, répond à toutes sortes de questions que les femmes ne lui ont jamais posées dans son cabinet, mais qu´elles livrent sans fausse pudeur au site SecondSexe.com, le site dédié à la sexualité féminine. 250 questions couvrant un vaste registre qui va de la frigidité à l´orgasme en passant par la chirurgie plastique, les pratiques « hors norme », les médications, les odeurs, le point G, la sodomie, les femmes fontaines, les MST, la libido, etc., viennent nourrir cet ouvrage à mettre entre toutes les mains, d´hommes et de femmes de tous âges.
    Ce livre est à la fois un portrait précis de la sexualité des Françaises aujourd´hui et un formidable manuel d´informations sur des questions qui restent encore trop difficiles à énoncer à voix haute.

  • Préparer son corps, préparer son couple à la venue d'un enfant. Aujourd'hui, on ne devient plus parent par la force des choses, c'est devenu un choix. Il devient donc nécessaire de préparer son corps, c'est à dire de préserver sa santé mais aussi de se mettre au service de celle de son enfant. Le Professeur Olivennes répond aux questionnements des futurs parents et de leur donne la possibilité d'offrir à celui qu'ils aiment déjà, malgré sa virtualité, le maximum de chances de venir sur cette terre doté un capital précieux : la santé.

empty