• Sous la monarchie, les interventions nécessaires à la santé du roi étaient assurées par les praticiens attachés à sa personne et étaient pratiquées sur place, les contraintes logistiques étant inexistantes. Un « Service à la suite de la chambre » groupait ces hommes qui formaient une élite professionnelle et connaissaient par ailleurs parfaitement les usages de la Cour. C´est avec le regard d´un ancien chirurgien que l´auteur décrit le fonctionnement de cette véritable Maison médicale du Roi de 1682 à 1789. On connaît les incidents de la santé de Louis XIV à travers le Journal tenu par ses médecins ; d´après les mémoires du temps, Louis XV et Louis XVI n´ont eu que rarement recours à leurs praticiens. Mais ceux-ci, conseillers du roi qui les soutint toujours, ont oeuvré sans relâche à moderniser les conditions d´exercice de la médecine et de la chirurgie. Indépendants des hiérarchies universitaires, les membres de la Maison médicale du roi sont à l´origine de réformes qui s´étendirent à tout le royaume, préfigurant ainsi une politique nationale de santé.

empty