• Une « voix qui crie dans le désert : Rendez droites les voies du Seigneur » (Mt 3,3), tel fut Léon Bloy (1846-1917), qui ne cessa, entre la défaite de 1870 et la Première Guerre mondiale, de clamer la gloire du Christ pauvre et de harceler sans trêve la médiocrité convenue de la société bourgeoise, ses élites et sa culture. Catholique absolu, disciple de Barbey d'Aurevilly, frère spirituel d'Hello et de Huysmans, dévot de la Notre-Dame en larmes apparue à La Salette, hanté par la Fin des temps et l'avènement de l'Esprit saint, Léon Bloy, écrivain et pamphlétaire, théologien de l'histoire, fut un paria des Lettres, un « mystique de la douleur » et le plus furieux invocateur de la justice au coeur d'une époque dont il dénonça la misère sociale, l'hypocrisie bien-pensante et l'antisémitisme. Bloy ou le feu roulant de la charité, une voix plus que présente - nécessaire.François Angelier Producteur à France Culture (« Mauvais Genres ») et chroniqueur au Monde, il a publié des ouvrages sur saint François de Sales, Paul Claudel, Jules Verne et prépare une biographie de Louis Massignon.

  • L´horreur de certains faits divers, les procès retentissants poussent régulièrement à l´avant-scène des figures emblématiques d´assassins et de meurtriers. Ces visages effrayants et énigmatiques occupent un temps, avant de disparaître à jamais, tout le champ de l´actualité. Certains, néanmoins, restent en mémoire car ils incarnent un mythe ou une époque, ses fantasmes et ses angoisses. Ainsi les soeurs Papin, Michel Fourniret, Charles Manson, Harris et Klebold - les auteurs de la tuerie de Columbine - ou Gavrilo Princip, dont le destin de meurtrier de l´archiduc François- Ferdinand est indissociable du récit de la Première Guerre mondiale.On pourrait en dire autant de quelques grands personnages de fiction, tels que Médée, Raskolnikov, Hannibal Lecter ou M le Maudit, qui surgissent au théâtre, dans les romans ou au cinéma : souvent inspirés par la réalité, souvent l´inspirant, ils peuvent être, au même titre que leurs réels et historiques cousins dans la violence, des objets de stupeur et d´exégèses.Explorer l´âme humaine à la trouble lumière du crime, voilà ce que propose ce Dictionnaire des assassins et des meurtriers. Philosophes et historiens, écrivains, journalistes et critiques y présentent et analysent des figures mythiques et originales de meurtriers ou d´assassins. C´est à une grande réflexion, historique, philosophique, littéraire, esthétique ou anthropologique sur le meurtre et ses représentations qu´invite cet ouvrage.À la fois dictionnaire et musée imaginaire de l´homicide, cette galerie de portraits est un bijou de littérature et d'érudition.

empty