• La question des bibliothèques, comme plus largement celle de l'information, alors que nous sommes plongés dans la « troisième révolution du livre », est bien l'une des interrogations de civilisation essentielles posées en notre début de IIIe millénaire.
    De l'Antiquité classique aux bibliothèques des grands monastères carolingiens, puis à la bibliothèque des rois de France, à celle de Mathias Corvin, à la Bibliothèque vaticane et aux monumentales collections italiennes et allemandes, cette histoire met en jeu des perspectives d'ordre intellectuel et scientifique, mais aussi politique : la bibliothèque est signe de distinction pour un prince qui sera autant le prince des muses que le prince des armes.
    L'histoire des bibliothèques est directement articulée avec l'histoire de la pensée, des idées, de la politique, de l'information, voire de l'architecture et de l'urbanisme. En adoptant un cadre chronologique large et en insistant sur la perspective comparatiste, l'auteur envisage la thématique en fonction des transformations du système général des médias au cours des siècles.

  • De l'Antiquité à aujourd'hui, le livre a toujours accompagné  les sociétés humaines.  Cette histoire du livre et de l'écrit, s'inscrivant dans une histoire des cultures, touche aux domaines de l'histoire littéraire, mais aussi économique, technique, sociale, politique et culturelle.  Désormais classique, cet ouvrage  est  une introduction indispensable à l'histoire du livre en Occident  et un bilan sur un domaine d'étude  aux  méthodes et aux approches profondément renouvelées.
    Prenant en compte les révolutions technologiques, il offre également des clés pour analyser et mieux comprendre les nouveaux médias et interroger la place du livre dans notre monde actuel.

  • Gutenberg's Europe

    Frederic Barbier

    • Polity
    • 5 Décembre 2016

    Major transformations in society are always accompanied by parallel transformations in systems of social communication - what we call the media. In this book, historian Frédéric Barbier provides an important new economic, political and social analysis of the first great 'media revolution' in the West: Gutenberg's invention of the printing press in the mid fifteenth century. In great detail and with a wealth of historical evidence, Barbier charts the developments in manuscript culture in the twelfth and thirteenth centuries, and shows how the steadily increasing need for written documents initiated the processes of change which culminated with Gutenberg. The fifteenth century is presented as the 'age of start-ups' when investment and research into technologies that were new at the time, including the printing press, flourished.
    Tracing the developments through the sixteenth century, Barbier analyses the principal features of this first media revolution: the growth of technology, the organization of the modern literary sector, the development of surveillance and censorship and the invention of the process of 'mediatization'. He offers a rich variety of examples from cities all over Europe, as well as looking at the evolution of print media in China and Korea.
    This insightful re-interpretation of the Gutenberg revolution also looks beyond the specific historical context to draw connections between the advent of print in the Rhine Valley ('paper valley') and our own modern digital revolution. It will be of great interest to students and scholars of early modern history, of literature and the media, and will appeal to anyone interested in what remains one of the greatest cultural revolutions of all time.

  • Publié à partir de 1778, le Voyage pittoresque de la Grèce fait du comte de Choiseul, un des premiers Occidentaux à avoir visité ce pays, l'inventeur d'un genre nouveau, le récit de voyage, qui connaîtra un grand succès au siècle suivant. Un portrait de cet aristocrate des Lumières, retraçant son parcours et soulignant l'actualité de sa vision de la situation politique de l'Europe.

empty