Sciences humaines & sociales

  • Article extrait du numéro 302, Rétro, les classes sociales.

    Des décisions économiques et politiques attaquent tous les jours l'héritage de la Révolution tranquille. Mais pour que ce plan fonctionne, il faut d'abord que la classe moyenne n'y voie rien. Comment y arrive-t-on ?

  • Article paru dans le numéro 300 de Liberté.

    Le sociologue Éric Pineault nous raconte avec humour et grinçant l'histoire québécoise de la racine de ginseng. Abondante chez nous au dix-huitième siècle, elle a été exploitée par les habitants de la Nouvelle-France, pour le marché chinois, au point de la faire disparaître. Une leçon à retenir.

  • «There's class warfare, all right, but it's my class, the rich class, that's making war. And we're winning.»

    «Bien sûr qu'il y a une lutte des classes, mais ç'est ma classe, la classe des riches, qui la mène. Et nous la gagnons. »

    Warren Buffet

    Dans ce dossier extrait de la revue Liberté 302, nous nous demandons si le dessin d'une société découpée entre prolétaires et bourgeois peut en effet paraître aujourd'hui obsolète, il est peut-être prématuré, si ce n'est trompeur, d'affirmer que les tensions et la violence qui caractérisaient les rapports de classes au dix-neuvième siècle ne sont plus que des reliques du passé. Quant à la classe moyenne, la seule que l'on ose encore considérer comme une classe et nommer ainsi, elle semble désormais contenir en son sein pratiquement tout et son contraire. C'est sans doute pourquoi on ne se prive pas d'annoncer, à plus ou moins long terme, son éventuelle disparition.

    Avec des textes de Alain Deneault (auteur, entre autres, de Gouvernance, Noir Canada et Off Shore), Éric Pineault (sociologue, professeur à l'UQAM et chroniqueur à l'émission Médium Large), Julia Posca (doctorante en sociologie à l'UQAM) qui discuteront sur le statut de la classe moyenne de Gabriel Nadeau-Dubois et de Jean Pichette, ainsi qu'une entrevue avec Louis Roy, Le syndicalisme désemparé

empty