Arts et spectacles

  • Éclairage du laboratoire. - La nécessité d'obtenir les négatifs avec une faible quantité de lumière et pendant des temps parfois infiniment courts, oblige à se servir de compositions extrêmement sensibles. On conçoit que la moindre lumière peut les altérer, il faut donc les préparer et les manipuler dans des espaces aussi peu éclairés que possible. L'expérience a prouvé, d'ailleurs, que la nature de la lumière employée était le facteur le plus important dans le phénomène de l'impression des surfaces sensibles et que l'ordre dans lequel agissaient les couleurs était celui des couleurs du spectre, en commençant par les rayons ultra violets pour finir au rouge.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty