• Le sable et le vent, grandes présences naturelles du pays côtier habité par le poète, sont aussi les grands symboles poétiques de la temporalité, de la vie « dans sa marche toujours tournée vers l'avenir », qui efface et recommence... L'auteur de « La Cage ouverte » élève sa sensibilité à une méditation qui n'exclut ni l'humour ni la tendresse. Et la foi qui le porte vaut bien la muse païenne, à en juger par la sûreté expressive de ses vers, qui font bien souvent « se lever une étoile » dans l'âme du lecteur.

  • Le sable et le vent, grandes présences naturelles du pays côtier habité par le poète, sont aussi les grands symboles poétiques de la temporalité, de la vie « dans sa marche toujours tournée vers l'avenir », qui efface et recommence... L'auteur de « La Cage ouverte » élève sa sensibilité à une méditation qui n'exclut ni l'humour ni la tendresse. Et la foi qui le porte vaut bien la muse païenne, à en juger par la sûreté expressive de ses vers, qui font bien souvent « se lever une étoile » dans l'âme du lecteur.

empty