• Dans la haute société new-yorkaise de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est tiraillé entre deux femmes, deux vies: sa fiancée, la jeune et pure May Welland, et la comtesse Olenska, une divorcée fraîchement revenue d'Europe, auréolée de mystère et d'une réputation sulfureuse.
    Le clan familial et son confort pèsent sur Newland Archer, qui ne sait s'il doit céder à la passion et renoncer pour toujours à la vie qu'il a connue jusqu'alors, ou s'il doit s'en remettre à la prudence et protéger son statut pour rester dans ce monde, au risque de vivre la vie d'un autre, brillante en apparence mais creusée par le regret. Un roman poignant qui éclaire avec finesse la tension entre le désir de liberté et l'attrait du quotidien familier.

  • À Nice, au début du XXe siècle, Kate Clephane lutte pour sa survie sociale. Issue de la haute société new-yorkaise, elle vit aujourd'hui parmi les parias : tous ceux qui, comme elle, ont failli aux yeux du beau monde. Alors qu'elle était une jeune mariée et une jeune mère, Kate a eu une aventure avec un artiste et, rejetée par tous, a fui New York pour la France. Mais, presque vingt ans après son départ, sa fille Anne lui écrit : le mari de Kate est décédé et la fille veut retrouver sa mère. De retour en Amérique, Kate se construit avec Anne un foyer idyllique, que seul un homme pourrait venir troubler...
    Dans ce roman de 1925, Edith Wharton revient sur un thème qui lui est cher : la tension entre les désirs d'un individu et le poids des conventions sociales. Comme dans Le Temps de l'innocence et Ethan Frome, elle dépeint des personnages en combat permanent pour trouver une place dans un monde qui devrait être le leur. La Récompense d'une mère est l'une de ces tragédies dorées.

  • Ethan Frome

    Edith Wharton

    Les montagnes du Massachusetts à la fin du XIXe siècle. Ethan Frome est un jeune homme pauvre qui aime les livres et rêve de voyages. Il a hérité d'une ferme et d'une scierie qui ne rapportent rien, épousé une vieille cousine hypocondriaque. Et, sans comprendre ce qui lui arrive, il tombe amoureux pour la première fois. En trois jours, sa vie va basculer. Même la mort ne voudra pas des héros de cette tragédie rurale, chef-d'oeuvre atypique d'Edith Wharton.

  • été

    Edith Wharton

    Le village de North Dormer, en Nouvelle Angleterre, abrite une communauté puritaine et étriquée au sein de laquelle la belle Charity vit et, surtout, s'ennuie. Adoptée enfant par le notable du village, le vieux Royall, Charity est née dans la " montagne ", un endroit dont on parle tout bas et en se signant, un lieu sauvage qui a dû la marquer de son empreinte. Son insaisissable différence attire immédiatement l'attention de Lucius Harney, jeune architecte de la ville venu se perdre à North Dormer pour croquer des habitats traditionnels. Très vite, Charity s'éprend passionnément de lui...
    Admiré par Henry James, considéré par Joseph Conrad comme le plus beau roman d'Edith Wharton, parfois comparé à Madame Bovary, Été fit scandale à sa parution, en 1917.

  • Edith Wharton adorait la France et aimait aussi beaucoup les voyages en voiture. Avec son mari Teddy, entre 1906 et 1907, c'est dans une Panhard et Levassor 15hp achetée d'occasion à Londres qu'ils effectuent ce "tour de France", parfois accompagnés de Henry James.

    Évidemment, les Wharton ne conduisent pas eux-mêmes, ils ont un chauffeur, et leurs bagages arrivent par chemin de fer, avec quelques domestiques, aux étapes les plus importantes. On voyage avec style !

    Les Wharton sont des francophiles extrêmement cultivés et des touristes avertis. Partis de Boulogne, ils filent vers Amiens, Beauvais, puis Rouen. Ils continuent vers la Loire et l'Indre, puis font étape à Nohant sur les terres de George Sand. Paris, Poitiers, les Pyrénées, la Provence, l'Est... rien ne les arrête ! En route, ils admirent tout, les cathédrales, bien sûr, les paysages, les villages, mais aussi les Français, leur civisme, leur élégance, leur bonne humeur et leur façon intelligente de profiter de la vie...

    Avec ce récit en forme de carte postale, Edith Wharton nous fait revisiter et redécouvrir lieux et monuments avec une chaleur et un enthousiasme communicatifs.

    Publié aux États-Unis en 1908 avec succès, La France en automobile n'avait jamais été traduit en français jusqu'à aujourd'hui.

  • « Faites New York ! », telle est l'injonction qu'adresse, dès 1902, Henry James, son mentor et ami, à Edith Wharton. Avec L'Âge de l'innocence, prix Pulitzer en 1921, la romancière y répond de façon magistrale en dressant le tableau évocateur, subtil et cruel, d'un monde disparu qui est aussi celui de son enfance. Au début des années 1870, au sein du petit univers élitiste et fermé de la bonne société new-yorkaise, Newland Archer s'apprête à épouser May Welland, incarnation « de tout ce à quoi il avait cru et qu'il avait révéré ». L'irruption de la cousine de sa future femme, la mystérieuse comtesse Olenska qui rentre inopinément d'Europe pour fuir un mariage malheureux, va donner une tournure inattendue à ses fiançailles. Alors que la comtesse fascine et scandalise tour à tour New York, Archer voit le mélange de sympathie et de perplexité que lui inspire Ellen Olenska se changer peu à peu en un sentiment plus troublant. Mais il prend également conscience de l'implacable étau dans lequel la société corsetée du « vieux New York » enferme les individus et du sort qu'elle réserve à ceux qui refusent de se conformer à ses règles. Peinture d'un amour impossible, d'une émancipation manquée et d'un monde voué à s'éteindre définitivement au lendemain de la guerre de 1914-1918, L'Âge de l'innocence se teinte d'une flamboyante mélancolie.

  • Winner of the 1921 Nobel Prize for Literature and Pulitzer Prize for Fiction, "The Age of Innocence" is Edith Wharton's masterful portrait of desire and betrayal during the splendid Golden Age of Old New York. Everything in Newland Archer's easy life seems to be perfectly on track; he has a comfortable position in society, a high-powered job and a beautiful and well-bred fiancée, May Welland. But when May's mysterious cousin Countess Ellen Olenska returns to New York after leaving a terrible marriage, Newland soon falls deeply in love with her. Torn between duty and passion, expectation and scandal, Newland struggles to make an impossible decision. Against a backdrop of a New York on the cusp of modernization, Wharton's classic skewers the orchestrated customs and inflexible mores of the 1870s high society. Among the novel's many film adaptations, Martin Scorsese's 1993 film stands out, starring Daniel Day-Lewis, Michelle Pfeiffer, Winona Ryder and Richard E. Grant.

  • " Peu de vices sont plus difficiles à éradiquer que ceux qui sont généralement considérés comme des vertus. Le premier d'entre eux est celui de la lecture. " Dans ce texte paru en 1903 dans une revue littéraire américaine, la romancière Edith Wharton (1862-1937) dénonce l'obligation sociale de la lecture, nuisible à la littérature et fatale à l'écrivain.

  • « Il était caractéristique de sa part de garder de ses échecs un souvenir aussi aigu que de ses triomphes, et un désir passionné de les "rattraper", qui comptait toujours parmi les motifs obscurs de sa conduite. Elle avait enfin ce qu'elle voulait - elle avait conscience de posséder "ce qu'il y avait de mieux" ; et parmi les autres sensations, plus diffuses, l'adoration de Ralph lui procurait le plaisir raffiné qu'aurait pu connaître une reine guerrière portée en triomphe par les princes vaincus, et lisant dans les yeux de l'un d'eux la passion qu'il n'eût pas osé exprimer. » Ondine Spragg s'ouvre les portes de l'aristocratie new-yorkaise grâce à son mariage avec Ralph Marvell. Son ambition l'amène à divorcer et à se lancer à la conquête des hommes susceptibles de lui apporter tout ce qu'elle désire, c'est-à-dire l'amusement mais aussi la respectabilité. Si elle échoue face au banquier Peter Van Degen, elle va trouver une nouvelle victime en la personne du Marquis de Chelles, grâce à qui elle va - espère-t-elle - trouver une place de choix dans le monde du Faubourg Saint-Germain. Mais c'est vers Elmer Moffatt, un ami d'enfance auquel elle avait été mariée secrètement, qu'elle finira par revenir et en compagnie duquel elle trouvera le bonheur. Les qualités d'analyse de la grande Edith Wharton font merveille dans cette vaste fresque qui dépeint une classe à l'agonie dans ce monde du XXe siècle en pleine formation, et tracent avec une talentueuse audace le portrait d'une femme moderne.

  • Edition enrichie (présentation, notes, dossier, chronologie, bibliographie)Les fantômes whartoniens se glissent dans ces interstices de silence oppressant, minéral ou granitique, dans « ce trou, béant, surgi soudain dans notre expérience ». Ils n'effraient plus, comme les fantômes anciens, par leurs apparitions spectaculaires et leur attirail gothique, mais par leur passage secret et discret, le frôlement furtif de leur « immense absence » et de leur palpable présence, en bas de l'escalier, derrière la porte de la bibliothèque, ou bien à l'autre bout de la table - si près qu'on pourrait presque les toucher. J.-P. N.Le recueil comprend : « Kerfol » / « Les yeux » / « Ensorcelé » / « Le miroir » / « Après coup ».

  • Sept femmes, traquant la culture et l'érudition, forment le très sélectif Lunch Club de la bourgade d'Hillbrigde de la Nouvelle-Angleterre. Celles-ci se préparent à accueillir une célèbre auteure durant l'une de leur petite séance régulière. Mais la rencontre ne se passe pas aussi bien que prévu et un mystérieux Xingu devient le centre de toutes les conversations... Mais qui est Xingu ?
    Satire de femmes par une femme, Xingu ne manque pas de mordant. Edith Wharton, figure phare de la littérature américaine, nous dépeint avec une plume acérée une société mondaine qu'elle connaît particulièrement bien.
    Une novella drôle et méchante.

  • Ethan frome ; été

    Edith Wharton

    Deux classiques de la célèbre romancière : Ethan Frome, devenu un classique de la littérature américaine, et Été, considéré par Joseph Conrad comme le plus beau roman d'Edith Wharton.
    Deux classiques de la célèbre romancière A Starkfield, village perdu a l'écart du chemin de fer, Ethan Frome a la réputation d'être un homme austère et peu loquace, jaloux de son isolement. A la faveur d'une tempête de neige, il va pourtant confier le drame de sa vie a un étranger de passage : sincèrement épris d'une jeune orpheline, il n'a pu se résoudre a trahir Zenobia, la femme acariâtre qu'il a épousée... Prisonnier de ses principes, entrave par le manque d'argent, Ethan est un "Ame ricain de vieille race", inadapté au monde moderne. Ethan Frome (1911) racontait une chute. E te (1917) est la chronique d'une ascension contrariée : celle de Charity, née pour son malheur dans la " Montagne ", lieu sauvage ou son tuteur l'a recueillie. Dans le bourg paisible de Nouvelle-Angleterre ou elle s'ennuie, son existence est bouleversée par l'irruption d'un architecte new-yorkais, qui ne manque pas de remarquer cette jeune femme ambitieuse. Leur amitié se trouble bientôt d'attirance. Mais préjugés, rumeurs et différences sociales compromettent leur union... Parfois compare a Madame Bovary, E te fit scandale. Edith Wharton y montre pour son héroïne, rebelle et combative, plus de compassion que pour Ethan, vaincu par le progrès.

  • Lily Bart, 29 ans, fait tourner bien des têtes, et du meilleur monde. Quoique issue d'un milieu modeste, elle a toujours frayé dans la haute société. Incapable de vivre sans argent, trop honnête pour monnayer sa beauté, Lily le sait et l'admet : " façonnée pour être un ornement délicieux ", quel autre destin pour elle que d'épouser un riche mari ? Rien ne serait plus simple à satisfaire que cette ambition, si la jeune femme n'était dotée d'un caractère farouche, qui lui interdit de céder au séduisant Lawrence Selden. Et si ses charmes ne suscitaient la jalousie des femmes. Son indépendance d'esprit détonne dans l'univers codifié, superficiel, de la bourgeoisie new-yorkaise. Et son désir de réussite se heurte aux règles d'un jeu sauvage dont elle refuse d'être le pion. Déchirée entre ses principes et ses aspirations, Lily Bart est-elle aussi libre qu'elle le pense ? Dans le New York de l'Âge d'or, Edith Wharton peint la satire d'une société étouffante qu'elle connaît mieux que personne, mais qui vit ses derniers instants.

  • Héritier élégant et cultivé, Newland Archer est l'un des meilleurs partis de New York. Chacun attend de connaître la date de son union avec la prude et ravissante May Welland, issue du même monde. La seule difficulté, pour lui, consiste à annoncer ses fiançailles dans le respect des convenances et du " bon ton ".Tout est déjà réglé quand, un soir à l'opéra, le jeune homme reconnaît dans la loge des Welland la comtesse Ellen Olenska, de retour dans sa famille après l'échec de son mariage en Europe. Dans la haute société new- yorkaise, hantée par la peur du scandale, les moeurs et les idées d'Ellen suscitent une muette réprobation. Mais elles exercent sur Newland un attrait irrésistible...Couronné par le prix Pulitzer, Au temps de l'innocence (1920) fait revivre avec une grande variété de touches un univers disparu : celui du " vieux New York ", avec son chic et ses préjugés. Edith Wharton y met à nu les sentiments. Son art, tout de tendre ironie, y est à son sommet.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Trois récits, parmi lesquels Beatrice Palmato, un fragment érotique inédit retrouvé en 2001. A sa lumière, les deux nouvelles qui complètent ce recueil, L'ermite et la sauvageonne et Le prétexte, révèlent une nuance rare, comme si depuis toujours l'écriture de Wharton avait langui d'évoluer dans l'éclat aveuglant des enchantements charnels.

  • Les trois premières nouvelles d'Edith Wharton marquent l'entrée en littérature d'une des plus grandes auteures américaines du XXe siècle.

  • Witty socialite Lily Bart has expensive tastes. Unfortunately, she does not have the social status to match. So far she has managed to get by on `old money' and has become accustomed to a certain level of luxury. Her luck seems to be running out, however, as she approaches thirty and begins to scramble for an eligible bachelor who will secure her both an elevation of social status and stability. First published in 1905, the transparent way in which Edith Wharton explored and challenged the little social mobility that American Victorian society offered women sent shockwaves through the very communities that she wrote about. This thought-provoking text is perfect for fans of novels such as Henry James' `The Portrait of a Lady'.



    Edith Wharton (1863-1937) was an American author. Best known for her sharp, scathing, and fierce stories about the upper-class society into which she was born and its treatment of women, she wrote more than 40 books. Her major works include "The Age of Innocence" (1920), "Ethan Frome" (1911), and "The House of Mirth" (1905). Beyond novels, she wrote authoritative works on architecture, gardens, interior design, and travel. She was the first female author to win the Pulitzer Prize, and her work is unmissable for all fans of classic authors, from Joseph Conrad to Virginia Woolf.

  • The Custom of the Country (1913) is a scathing critique of American upward mobility, as told through the journey of overindulged Undine Spragg. She moves from Apex City to New York and then Paris in pursuit of two things - money and status. She will stop at nothing to achieve this goal, no matter how many affairs, lies, and divorces it takes.



    Edith Wharton (1863-1937) was an American author. Best known for her sharp, scathing, and fierce stories about the upper-class society into which she was born and its treatment of women, she wrote more than 40 books. Her major works include "The Age of Innocence" (1920), "Ethan Frome" (1911), and "The House of Mirth" (1905). Beyond novels, she wrote authoritative works on architecture, gardens, interior design, and travel. She was the first female author to win the Pulitzer Prize, and her work is unmissable for all fans of classic authors, from Joseph Conrad to Virginia Woolf.

  • Charity Royall is a 19-year-old girl, bored with her life in a small New England town. Ever since she was adopted by Mr. Royall as a child and saved from a life of poverty on the "mountain", she has been unsure of her place in society. She longs to escape the claustrophobic town and the now widowed Mr. Royall's unwanted advances. Enter Lucius Harney, sophisticated architect and ambitious city boy. Suddenly, Charity's hopes of escape awaken, as well as her newly found sexuality. But will Lucius Harney mean her salvation or her undoing? Considered shocking and highly erotic when it was first published, Edith Wharton's 1917 novella "Summer" is a compelling commentary on society's notions of what is expected of women when it comes to marriage, love and proper behavior.

  • En Italie, à la fin du XVIIIe siècle, le jeune Odon Valsecca, héritier présomptif du duc de Pianura, grandit dans une ferme. À la mort de son père, on l'envoie suivre à Turin l'éducation d'un aristocrate de son rang. Il y rencontre Vivaldi et son cercle de libres penseurs gagnés aux idées nouvelles des philosophes français. Odon tombe fou amoureux de celle qui les incarne à ses yeux, Fulvia, la fille de Vivaldi. Mais la mort de son cousin fait de lui le duc légitime de Pianura et le force à accéder au trône. Les Amours d'Odon et Fulvia met en scène, à travers cette passion contrariée, le conflit permanent entre l'idéal révolutionnaire et la réalité du pouvoir.

  • Edith Wharton (1862 - 1937) was a Pulitzer Prize-winning American novelist and short story writer. The Age of Innocence (1920) won the 1921 Pulitzer Prize for literature, making Wharton the first woman to win the award. Many of Wharton's novels are characterized by a subtle use of dramatic irony. Having grown up in upper-class pre-World War I society, Wharton became one of its most astute critics, in such works as The House of Mirth and The Age of Innocence. In addition to writing several respected novels, Wharton produced a wealth of short stories and is particularly well regarded for her ghost stories.
    This carefully crafted ebook is formatted for your eReader with a functional and detailed table of contents and the following works: Afterward, The Age of Innocence, Artemis to Actaeon and Other Verses, Autres Temps..., Bunner Sisters, The Choice, Coming Home, Crucial Instances, The Custom of the Country, The Descent of Man & Other Stories, The Early Short Fiction of Edith Wharton, Volume 1, The Early Short Fiction of Edith Wharton, Volume 2, Ethan Frome, Fighting France, The Fruit of the Tree, The Glimpses of the Moon, The Greater Inclination, The Hermit and the Wild Woman, The House of Mirth, In Morocco, Kerfol, The Long Run, Madame de Treymes, The Reef, Sanctuary, Summer, Tales of Men and Ghosts, The Touchstone, The Triumph of Night, The Valley of Decision, Xingu.

  • Edith Wharton

    Edith Wharton

    Le Classcompilé n° 96 contient les oeuvres d'Edith Wharton en traduction française.
    Edith Wharton, née Edith Newbold Jones à New York le 24 janvier 1862 et morte à Saint-Brice-sous-Forêt (Val-d'Oise) le 11 août 1937, est une romancière américaine. (Wikip).
    CONTENU DU VOLUME :
    ROMANS
    CHEZ LES HEUREUX DU MONDE 1905
    ETHAN FROME 1911
    PLEIN ÉTÉ 1917
    LA RÉCOMPENSE DE LA MÈRE 1925
    LEURS ENFANTS 1928
    NOUVELLES
    LES METTEURS EN SCÈNE
    LENDEMAIN 1899
    LA TRAGÉDIE DE LA MUSE 1899
    LE CONFESSIONNAL 1901
    ÉCHÉANCE 1902
    LES METTEURS EN SCÈNE 1908
    LE VERDICT 1908
    LES LETTRES 1910
    LE RETOUR À LA MAISON 1916
    ARTICLE
    LES MAROCAINES CHEZ ELLES 1918

  • « Mme Edith Wharton aime la France comme une patrie élue, cela est certain, mais elle la juge avec fermeté ; elle ne se laisse aller à l'enthousiasme qu'à bon escient, et non sans nous avoir dit, tendrement, d'ailleurs, mais nous avoir dit, quelques-uns de nos défauts, quand il est nécessaire de les rappeler pour donner toute leur valeur aux vertus acquises ou réveillées. Qu'il est bon, qu'il est réconfortant, quelle fierté heureuse et émue, d'agir, de donner notre effort sous un tel regard amical, - et ce regard, on le devine innombrable, - un regard qui juge les causes, qui nous rend justice, qui nous choisit, qui nous donne tant d'amour et de respect... Vous lirez ce livre où, sans une faute de mesure ni de sentiment, sans littérature, et cependant avec quelles belles et heureuses expressions parfois, Mme Edith Wharton a su conter, juste dans le ton qu'il fallait, non pas en touriste sacrilège, ni en pèlerin mystique hystériquement exalté, - et c'était bien difficile de raconter quelque chose et de ne pas donner dans l'une de ces tares exaspérantes, - a su conter ses voyages aux tranchées, aux lignes de feu, aux pays dévastés, aux pays reconquis ! Vous le lirez, vous qui souffrez tant de toute la littérature qui s'est emparée des reliques et les porte comme l'âne de la fable, et vous le lirez aussi, vous, Français et, surtout... Françaises à qui je pense un peu, je l'avoue, en écrivant cette dernière phrase et qui voudrez, en considérant le tact d'une étrangère qui nous est si fraternelle et en vous efforçant d'y atteindre, ne pas nous faire démériter de ce qu'elle admire le plus en nous. » (La Revue hebdomadaire, 1916.)

  • Nick Lansing and Susy Branch are two young and attractive, but penniless New Yorkers. They decide to marry, but realize their chances of happiness are slim without the wealth, taken for granted by their more privileged friends. Nick and Susy agree to separate if either of them encounters a more eligible proposition and set out on a lavish honeymoon in Europe, funded by their wealthier friends. Unexpected feelings and jealous passions ensue, set against a backdrop of exquisite villas, palazzos and chateaus in Europe's glittering 1920s. A highly enjoyable page-turner, "The Glimpses of the Moon" was Edith Wharton's last completed novel.

empty