• Conte fantastique paru en 1845 dans The American review et traduit vingt ans plus tard par Charles Baudelaire, Petite discussion avec une momie est un pur moment de plaisir farfelu. Un petit groupe de savants ramène à la vie une momie et entame avec elle une discussion, ou plutôt une compétition, sur les mérites comparés du passé et du présent. Les informations que leur livre cette momie qui se dit du sang du Scarabée mettent à mal leur foi en la modernité...

  • Les Aventures d'Arthur Gordon Pym de Nantucket a été publié en 1838. Charles Baudelaire est l'auteur de la première traduction française de 1858. Arthur Gordon Pym a 16 ans et habite Nantucket, un petit port de la côte est des Etats-Unis. Avide d'aventures, il s'embarque comme passager clandestin sur le navire où est engagé son meilleur ami. C'est le point de départ de bien des aventures lointaines et envoûtantes.
    Production Billaud Baux Bussy

  • Edgar Allan Poe

    Edgar Poe

    Ce volume contient les oeuvres dEdgar Allan Poe. Les collections complètes lci-eBooks se composent de compilations issues du domaine public. L'oeuvre d'un auteur est organisée au sein d'un volume numérique commode et à la mise en page soignée, pour la plus grande satisfaction du lecteur. Version : 1.3 On pourra consulter les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site de l'éditeur lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres" CONTENU DE CE VOLUME CONTES (LES 64 CONTES) HISTOIRES EXTRAORDINAIRES (C. Baudelaire) NOUVELLES HISTOIRES EXTRAORDINAIRES (C. Baudelaire) CONTES INÉDITS (W. L. Hugues) HISTOIRES GROTESQUES ET SÉRIEUSES (C. Baudelaire) CONTES GROTESQUES (H. Hannequin) DERNIERS CONTES (F. Rabbe) ROMANS 1838 AVENTURES D'ARTHUR GORDON PYM (C. Baudelaire) 1840 LE JOURNAL DE JULIUS RODMAN (extrait) (H. Hannequin) ESSAIS 1836 LE JOUEUR D'ÉCHECS DE MAELZEL (C. Baudelaire) 1840 PHILOSOPHIE DE L'AMEUBLEMENT (C. Baudelaire) 1841 LA_CRYPTOGRAPHIE (F. Rabbe) 1845 QUELQUES_SECRETS DE_LA_PRISON_DU_MAGAZINE (F. Rabbe) 1846 LA PHILOSOPHIE DE LA COMPOSITION (F. Rabbe)/LA GENÈSE D'UN POÈME (C. Baudelaire) 1848 EUREKA (C. Baudelaire) 1848 DU PRINCIPE POÉTIQUE (F. Rabbe) POÉSIE POÉSIES COMPLÈTES (G. Mourey) POÈMES TRADUITS PAR MALLARMÉ POÈMES TRADUITS PAR WILLIAM. L. HUGHES LE CORBEAU : 6 VERSIONS FRANÇAISES ET ILLUSTRATIONS DE MANET THÉÂTRE SCÈNES DE POLITAN (G. Mourey) / POLITIEN (W. L. Hugues) MARGINALIA (1845-49) (choix) (H. Hannequin) SUR EDGAR POE EDGAR POE, SA VIE ET SES OEUVRES (C. Baudelaire) NOTES NOUVELLES SUR EDGAR POE (C. Baudelaire) EXTRAIT DE LA BIOGRAPHIE D'EDGAR POE PAR RUFUS GRISWOLD,(C. Baudelaire) VIE D'EDGAR ALLAN POE (H. Hannequin) NOTES BIOGRAPHIQUES ET BIBLIOGRAPHIQUES (G. Mourey) Le format lci-eBooks offre les garanties suivantes : - une table des matières dynamique permettant d'accéder facilement aux différentes oeuvres. - des tables de matières détaillées associées à chaque oeuvre particulière (sauf si cela est inutile). - une table des matières intégrée NCX active. - les notes présentes dans le texte sont accessibles par hyperliens.

  • Une lettre de la plus haute importance mystérieusement disparue et retrouvée grâce aux brillantes déductions du précurseur de Sherlock Holmes ; un patient mourant plongé dans une transe hypnotique par un étrange magnétiseur ; l'apparition inexplicable d'un monstre qui n'est peut-être qu'une illusion ou alors un présage ; une morte ou supposée telle qui ressuscite...

  • Edgar Allan Poe s'amuse à construire une véritable science de l'ameublement.
    La quête de la chambre idéale est celle d'une vraie «  chambre à soi », où le tapis est «  l'âme de l'appartement  », où le canapé est une pièce maîtresse, où la simplicité et le « luxe discret » permettraient non pas la mise en scène de soi, mais bien l'épanouissement de l'esprit et la simplicité de l'être. La recherche d'une «  douce intimité » qui résonne formidablement dans nos vies contemporaines.

  • Baudelaire avait raison : ces nouvelles sont extraordinaires.
    Un homme atteint la lune en ballon, un autre transforme en or les vils métaux, les morts apparaissent pour entraîner les vivants au tombeau, les malédictions s'accomplissent.
    Edgar Poe était fasciné par le rêve, le spiritisme, la métempsycose mais aussi les sciences. Il a créé un monde irréel d'autant plus envoûtant que le fantastique est peint avec logique et minutie.
    Cet écrivain américain ressentit toute sa vie la perversité qui existe en tout être. L'homme est sans cesse et à la fois homicide et suicide, assassin et bourreau.
    « Edgar Poe a emprunté la voie royale du grand art. Il a découvert l'étrange dans le banal, le neuf dans le vieux, le pur dans l'impur. Voilà un être complet », disait Valéry.

  • L'homme est lui-même et ce qu'il se cache. Ce secret hanta Edgar Poe. Le descendant de la maison Usher qui croit sa soeur morte, l'assassin du chat noir et William Wilson sont victimes de leur double, le cousin de Bérénice l'est de sa névrose obsessionnelle, le peintre du portrait ovale, de son art. Dans ces nouvelles fantastiques, prolongement des Histoires extraordinaires, les cadavres se promènent, un sourire ironique aux lèvres, les femmes sont « belles comme un rêve de pierre », et la mort clôt chaque récit. L'envoûtement est total, l'horreur atteint son point culminant et pourtant la réalité est là, tangible, pour chasser l'irrationnel. Fasciné par cette oeuvre américaine, Baudelaire l'a traduite admirablement et rendue célèbre dans le monde entier. 

  • Une demeure lugubre qui semble prendre vie. Un village de
    Hollande qui subit une étrange attaque. Deux matelots ivres
    mis en quarantaine pour cause de peste qui découvrent de bien
    curieux personnages. Un homme qui s'apprête à épouser sa cousine
    épileptique et conçoit une obsession malsaine pour ses dents...

  • Un double meurtre incompréhensible résolu brillamment par un détective qui annonce Sherlock Holmes et le roman policier. L'histoire gothique d'un prince enfermé dans une abbaye pour fuir une terrible pandémie. Un étrange message crypté qui déclenche une chasse au trésor pleine de rebondissements. Un chat au pouvoir maléfique et angoissant...

  • Étrange, ce scarabée qui ressemble à une tête de mort. Est-ce un mauvais présage ? Legrand, lui, exilé sur l'île Sullivan, se met soudain à croire en sa bonne fortune... À peine l'a-t-il découvert dans le sable que le mystérieux insecte l'entraîne sur les traces d'un redoutable pirate, dans une folle course au trésor !
    Dans La Lettre volée, le détective Dupin doit lui aussi résoudre une énigme. Alors qu'il connaît le coupable, il ne parvient pas à mettre la main sur un courrier de la plus haute importance !
    À travers ces deux nouvelles, Poe nous plonge dans des aventures extraordinaires, entre codes secrets, trésor caché et enquête.

    o Objets d'étude : Récits d'aventures [6e] /
    Le voyage et l'aventure : pourquoi aller vers l'inconnu ? [5e]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : À la recherche du trésor (corpus de textes).

  • Plongez en VO dans ces incroyables nouvelles fantastiques. Pour vous aider, des traductions en marge  vous permettront de bien comprendre le texte original. Ces textes en VO font partie des lectures imposées pour les classes de Première dans le cadre du nouveau bac de 2020.

  • Edgar Poe s'attaque ici à un célèbre canular : l'automate joueur d'échecs, construit en 1770 et exposé dans le monde entier durant près d'un siècle. Plus que tout autre automate, il a emporté l'admiration du public car il était capable de jouer - et de gagner - contre un adversaire humain. L'auteur s'attache à en disséquer la mécanique mystérieuse, et à en révéler la supercherie. Annonçant les réflexions sur l'intelligence artificielle, il nous invite à une passionnante enquête au coeur de la machine.

  • Les aventures d'un jeune homme de 16 ans et de son ami Auguste.
    Les deux compères font des escapades sur un canot à voiles, de plus en plus lointaines et dangereuses : chasse à la baleine, poursuites trépidantes, rencontres étranges et fascinantes avec des pirates, des anthropophages, un fantôme... Un récit profond où souffle tout l'imaginaire d'Edgar Poe, qui était considéré par Borges comme son chef d'oeuvre.
    La traduction de Baudelaire ajoute à ce récit toute la flamboyance de la langue baudelairienne.


    La collection Perles classiques présentent des textes du patrimoine avec des illustrations d'époque et de courtes notices.

  • Plongez en VO dans ces incroyables nouvelles fantastiques, en commençant par le célèbre conte de Washington Irving : Sleepy Hollow. Pour vous aider, des traductions en marge  vous permettront de bien comprendre le texte original. Ces textes en VO font partie des lectures imposées pour les classes de Première dans le cadre du nouveau bac de 2020.

  • Eureka

    Edgar Allan Poe

    Dans ce court texte paru en 1848, Edgar Poe entreprend d'expliquer 'l'univers physique, métaphysique et mathématique, matériel et spirituel'. À la fois poème en prose et essai, Eureka est une véritable cosmogonie poétique, un récit qui a pour intrigue l'origine, la destinée et la fin de l'univers et pour personnages Dieu, l'Homme et la Matière. Il fusionne tous les savoirs et les discours de son temps, autant philosophiques qu'astronomiques. Dernière oeuvre de Poe, ce texte-limite se présente comme un aboutissement absolu, une fascinante synthèse où se croisent et se subliment toute sa pensée et sa pratique de l'oeuvre d'art.

  • Le plus grand livre non terminé de toutes les aventures de mer : mais attention, c'est le manuscrit d'Arthur Gordon Pym, qui n'est pas terminé, et pour cause... La scénographie qu'en fait Edgar Poe, présent tout au début et à la toute fin, pour expliquer la disparition de Pym, est magistrale.

    Comme magistral le premier constat : oui, bien sûr, un grand récit de mer. On y retrouve, comme dans les grands films de genre des grandes périodes de l'âge classique, le naufrage, la tempête, la mutinerie, des cadavres et des fantômes, des requins (qui avalent l'ami d'enfance, celui par qui toute l'aventure a commencé), puis le cannibalisme, tout quoi.

    Et pourtant, dès les premiers chapitres, on le sait: on est chez Edgar Poe et pas un autre. Tout est vu comme dans un rêve, tout est vu comme dans un livre. Hallucinant récit du narrateur caché dans la cale de la goélette, dans une caisse pas plus grande qu'un cercueil, mais équipée de livres, d'encre, plume et papier - tout le livre alors aurait pu naître de cette cachette imaginée, dans le fond d'une goélette partie de Nantucket et dont vous ne savez rien, pas plus qu'eux ne savent votre présence ?

    Et puis la fascination de l'auteur de "Eureka" pour la science... On sait le mystrère de son "Manuscrit trouvé dans une bouteille", où les vagues et les hommes grandissent à mesure que le bateau fonce vers le Pôle Sud, et que le temps se ralentit (le temps du narrateur n'est pas le même que celui du capitaine, lequel est lui-même en train d'écrire le journal de son aventure)... L'Antarctique n'a pas été découverte par des marins : mais bien par les physiciens et astronomes, pour des déductions liées à la masse de la terre.

    Et c'est bien vers le Pôle Sud, donc voyage sans possible fin, que Pym et Poe, Poe et Pym nous emportent - avec des îles mystérieuses, des géants et cavernes, et un labyrinthe qui fera que le livre se termine par un vertige : l'écriture même, l'écriture mais inconnue.

    Alors on imagine le régal de Baudelaire, habitué aux proses courtes d'Edgar Poe, et se confrontant à un voyage en mer qui doit lui rappeler le sien. Mots anciens, figures prises à la Tempête de Rabelais, l'impression qu'il s'amuse. La recréation des "Aventures d'Arthur Gordon Pym" comme rêve de Baudelaire est probablement ce qui, à jamais, conditionne le nôtre...

    FB

  • Ce premier tome de notre Intégrale regroupe les nouvelles qu'Edgar Allan Poe (1809-1849) écrivit avant ses trente ans. Luttant pour survivre et être publié, faisant ses débuts de critique et de journaliste, il commet plusieurs chefs-d'oeuvre : le « Manuscrit trouvé dans une bouteille », « Bérénice », « Le diable dans le beffroi », « L'histoire à nulle autre pareilled'un certain Hans Pfaal », et bien sûr « William Wilson » ou la très célèbre « Chute de la Maison Usher ».
    Présentée de manière chronologique, fruit d'un travail érudit et passionné, cette nouvelle traduc-tion des nouvelles intégrales d'Edgar Allan Poe par Christian Garcin et Thierry Gillyboeuf est augmentée de nombreuses notes, d'une préface des traducteurs, ainsi que d'une série d'illustrations originales réalisées par Sophie Potié.

  • Le troisième et dernier tome de cette Intégrale regroupe les nouvelles écrites par Edgar Allan Poe de 1844 à sa mort en 1849. Pendant cette période crépusculaire d'errance, de drames et de maladie, sa productivité ne faiblit pas. Il compose plusieurs chefs-d'oeuvre, dont « Un récit aux monts Crénelés », « La lettre dérobée », « Les faits concernant le cas Valdemar » ou encore « Saute-Grenouille ».
    Présenté de manière chronologique, fruit du travail érudit et passionné de Christian Garcin et Thierry Gillyboeuf, cet ultime volume clôt l'une des grandes entreprises de retraduction d'aujourd'hui. Il est augmenté de nombreuses notes et rythmé par des illustrations originales de Sophie Potié.

  • "Lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par ce vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions." Baudelaire

  • «Aussi sûr que mon âme existe, je crois que la perversité est une des primitives impulsions du coeur humain.»

    Un chat noir martyrisé, un nain humilié par les puissants, un homme emmuré vivant par celui qui se prétend son ami... Tour à tour cruels, sordides ou bouffons, ces courts récits d'inspiration fantastique rappellent le talent absolu d'Edgar Allan Poe en matière de romantisme noir. Dans une prose poétique et vénéneuse, sublimée par la traduction de Charles Baudelaire, il révèle la part d'étrangeté et de folie qui sommeille en chaque homme.

    Ce recueil rassemble Le Chat noir, Hop-Frog, L'Ange du bizarre, La Barrique d'amontillado, Petite discussion avec une momie et L'Homme des foules.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : À la découverte d'un maître du fantastique (Le Horla de Maupassant).

    Classe de quatrième.

  • Edition enrichie (Présentation, notes, chronologie et bibliographie)À Paris, le narrateur lit la Gazette des tribunaux en compagnie de son ami Charles Auguste Dupin : on y rend compte d´un double assassinat fort mystérieux et Dupin, assuré que la police travaille sans méthode, décide de mener lui-même l´enquête. Et il résout l´énigme de manière si brillante que le préfet de police ne manque pas de le consulter lorsqu´un document des plus importants - une lettre - est dérobé dans les appartements royaux.
    Analyste de premier ordre, mais lui-même personnage mystérieux, Dupin est au coeur de ces deux nouvelles publiées aux États-Unis en 1841 et en 1845 - et avec lui se trouve inventé le personnage moderne du détective. Mais ce que Edgar Poe invente aussi sans le savoir, c´est le genre du roman policier.

  • «Sur une chaise, on trouva un rasoir mouillé de sang.»

    Dans Paris, un crime atroce défraye la chronique. Une mère et sa fille ont été sauvagement assassinées, leurs corps mutilés. Pourtant, aucun mobile ne semble expliquer un tel déchaînement de violence. Plus inconcevable encore : la pièce dans laquelle s'est déroulé le meurtre était verrouillée de l'intérieur...
    À travers son investigation, le chevalier Dupin fait triompher l'esprit rationnel en levant le voile sur un mystère en apparence insoluble. Servi par la prose ciselée d'Edgar Allan Poe, traduit par Charles Baudelaire, Double assassinat dans la rue Morgue est un classique du récit d'enquête.

    Double assassinat dans la rue Morgue est suivi du Mystère de Marie Roget.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Adapter un livre à l'écran : du policier au film noir

    Classe de quatrième.

  • Ce deuxième tome des Nouvelles Intégrales d'Edgar Allan Poe rassemble les textes les plus célèbres de l'auteur, écrits à trente ans passés alors qu'il est à peu près installé dans la vie et reconnu comme écrivain.
    Certains d'entre eux comptent parmi les chefs-d'oeuvre de la littérature, que ce soit dans le genre de la nouvelle, du roman policier ou du fantastique, tels Les crimes de la rue Morgue, La fosse et le pendule ou Le Scarabée d'Or.

  • Après le succès du premier opus, Benjamin Lacombe propose un nouvel hommage au maître du romantisme américain autour de la figure masculine et du fantastique.
    L'influence d'Edgar Allan Poe dans le monde a été et demeure considérable : la critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du XIXe siècle, et ses nouvelles ont revêtu, au fil des ans, grand nombre de titres et d'aspects. Le premier volume des Contes macabres s'articulait autour de la vision de la femme et de la mort, tandis que ce second volume s'intéresse à celle de l'homme et du fantastique.
    Forte, pleutre, habitée par la mélancolie ou basculant dans la folie, la figure masculine selon Poe est complexe et, par là même, terriblement envoûtante. Benjamin Lacombe a sélectionné de nouveaux contes, parmi lesquels Manuscrit trouvé dans une bouteille ou Petite discussion avec une momie, et propose un nouveau voyage graphique, à la frontière du réel, dans les tréfonds de l'âme humaine.

empty