• Magic pen

    Dylan Horrocks

    À l'époque où il publiait Pickle, son propre comic book, Sam Zabel bénéficiait d'une certaine renommée critique, mais avec le temps, son mariage avec Sally, la naissance et l'éducation de ses deux fils, la routine s'est installée et il a plongé dans une dépression chronique. Pour tout dire, Sam a perdu sa passion pour la bande dessinée ; il n'arrive même plus à livrer ses scripts pour la série Lady Night. Six ans déjà d'impuissance créatrice ! Pour quelles raisons ? Son subconscient le lui révèle progressivement. D'abord en impliquant sa super héroïne dans une rêverie érotique. Puis en faisant traverser le miroir à Sam et en le catapultant dans une trépidante aventure imaginaire sur Mars, juste après la découverte dans une boutique d'occasions d'une vieille bande dessinée de science-fiction. Sam s'y retrouvera brusquement couronné Roi de Mars, puis confronté à un harem de femmes nues à la peau verte, joyeusement tentatrices...Dans Hicksville, le roman graphique qui l'a rendu célèbre, Dylan Horrocks scrutait d'un oeil neuf l'histoire du 9e art et les coulisses pas toujours reluisantes de l'industrie du divertissement. Avec ce nouveau récit en forme de mise en abyme, il met brillamment en question le thème des créateurs et de leur création dans l'univers parfois névrotique de la bande dessinée, tout en rendant un vibrant hommage à la puissance sans limite des forces de l'imaginaire.

  • Le journaliste Léonard Batts a décidé d'écrire la biographie de la nouvelle star du comics américain Dick Burger.
    Il part enquêter dans sa ville de naissance, Hicksville, au nord de la Nouvelle Zélande.
    Dans ce patelin perdu au milieu de nulle-part, il va découvrir la capitale improbable et méconnue de la bande dessinée mondiale...
    A Hicksville en effet, chaque habitant est un spécialiste passionné de BD, chaque librairie, bibliothèque renferment des trésors à faire pâlir n'importe quel collectionneur.
    Cependant, à l'évocation du nom de Dick Burger, Léonard Batts se heurte au mutisme le plus total. Quel lourd secret se cache dans le passé de la star ?

  • Si Dylan Horrocks est essentiellement connu pour Hicksville, il a également imaginé et dessiné une grande variété d'histoires courtes pendant plus de 25 ans.
    Après un méticuleux travail pour les rassembler et les sélectionner, il les partage enfin dans At Work.
    Au fil des nouvelles qui s'égrainent de 1986 à 2012, c'est une cartographie précise de l'univers d'Horrocks qui se dessine.
    Les moments clefs de son parcours artistique et personnel apparaissent régulièrement derrière la fiction : la rencontre avec sa femme dans Little Death (1986), le moment où en 1990, après de longs questionnements, il fait le choix de s'assumer pleinement en tant qu'auteur de BD (The Last Fox Story).
    La nouvelle Capitain Cook's Comic Cut qui date de 1984 pourrait quant à elle évoquer un prélude à Hicksville.

empty