• Des livres qui vous rendent immédiatement opérationnel
    Commercial débutant ou confirmé, quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, ce livre pratique vous accompagnera dans toutes les étapes de la vente, de la présentation du produit à la gestion des objections. 56 fiches pour vous permettre d'adopter la bonne posture, de préparer vos rendez-vous et de conclure efficacement vos ventes et contrats. Un ouvrage utile et rigoureux, illustré de nombreux exemples concrets.
    #1 Se préparer
    #2 Réussir la prise de contact
    #3 Contrôler la découverte
    #4 Présenter son produit
    #5 Répondre aux objections
    #6 Gérer les émotions
    #7 Se connaître soi-même
    #8 Conclure
    #9 Débriefer

  • Actualité du jour avec le processus de paix qu'Arafat et Rabin ont engagé, actualité de toujours : cette région a été la convoitise des grandes religions qui ont façonné le monde méditerranéen. Tour à tour, musulmans, chrétiens, juifs s'affrontent sur et pour cette terre. L'histoire passée et présente du Moyen-Orient que raconte ce livre englobe et dépasse le seul conflit israélo-arabe, qu'il s'agisse du Liban, des guerres du Golfe, des questions pétrolières, du développement économique ou encore du problème de l'eau.

  • Performances, concurrences, compétitions, jeux, tout semble aller de soi dans l'univers sportif, et pourtant... Quelles sont les fonctions sociales du sport ? À quoi rime la passion de nos contemporains pour sa pratique et son spectacle ? Pourquoi le sport semble-t-il à ses adeptes si important à défendre, et à ses détracteurs si critiquable ? En quoi ce qui se passe dans les stades permet-il de comprendre l'articulation des valeurs, parfois contradictoires, qui façonnent notre société ? Par-delà les réponses toutes faites et les a priori, cet ouvrage offre une vue d'ensemble des recherches les plus récentes en sociologie du sport et propose une synthèse de ses avancées les plus marquantes.

  • Le bien-être et la performance sont indissociablement liés au travail bien fait et à la possibilité d'en débattre. C'est pourquoi les organisations les moins exposées aux risques ne sont pas celles où l'on se dispute le moins, mais celles où l'on débat le mieux sur la manière de réaliser les tâches et d'exercer ses fonctions. Mais rien n'est moins simple : en moyenne, un tiers de notre temps est consacré à lever des obstacles dans les décisions à prendre. Ces blocages paraissent parfois insurmontables en face à face et nécessitent la présence d'un tiers pour raffermir le dialogue et faire émerger des pistes de solution.

    Au-delà de cette raison évidente, si la médiation s'installe aujourd'hui dans les entreprises, les établissements publics, les associations..., c'est aussi en tant qu'outil de prévention des violences discriminatoires, sexuelles, sexistes et/ou psychiques... pour lesquelles l'employeur a l'obligation renforcée d'en préserver ses collaborateurs. De fait, en questionnant notamment les représentations et les ressentis de chacun, la médiation offre ce cadre sécurisé nécessaire à la compréhension mutuelle des origines de la violence.

    Cet ouvrage s'adresse ainsi à toute personne (dirigeant, manager, pilote de projet, collaborateur, RH, représentant du personnel, avocat, médiateur...) convaincue par les vertus d'une conflictualité saine et productive pour maintenir la confiance et renforcer les coopérations. Illustrée de nombreux exemples et témoignages, la médiation est repensée comme une histoire de don, tant dans les dispositions du tiers (sa posture, son éthique, sa méthode) que dans sa contribution à une meilleure gouvernance de l'organisation (sortir de la maldonne pour une nouvelle donne).

  • « Nous entendons la voix de Cicéron, nous découvrons les espérances et les ambitions de César (100-44 av. J.-C.), sur les lieux même où ils avaient parlé ou pensé. Il n'est pas sans importance de savoir quelles images offraient à leurs yeux la décoration des monuments qu'ils pouvaient voir, quelles images, aussi, ils avaient voulu proposer au regard de leurs concitoyens. Rome est un théâtre où le décor attend les acteurs. Ces acteurs que nous pouvons être nous-mêmes, lorsque grâce à des livres comme celui-ci, les pierres se mettent à parler. » - Pierre Grimal

  • Une première enquête montre que la crise de la masculinité est fondée sur la difficulté à définir ce que doit être un homme à partir d'une profusion de normes souvent contradictoires et variables selon le milieu social. Une seconde enquête relie ces représentations collectives et les applications dans les pratiques privées des jeunes.

  • Pour atteindre l'harmonie en couple il faudrait nécessairement partager les mêmes valeurs. Aimer et détester selon les mêmes registres. Voir le monde avec les mêmes lunettes. Pousser à l'extrême l'idéal de similitude comme condition de l'authenticité et de la force du lien. 
    Mais est-ce si sûr ? Cette « évidence » alimentée par les rêves fusionnels et sous-tendue par les préjugés sociaux ou communautaires n'est-elle pas au contraire dangereuse ? 
    Car, qu'on le veuille ou non, qu'il ou elle s'attache ou non à ce rêve d'identité fusionnelle, un constat s'impose : les conjoints sont rarement identiques, souvent dissemblables, et parfois radicalement différents. 
    Faut-il s'en désoler ? Peut-être est-ce moins les valeurs qui comptent que le fait d'en avoir et de les respecter, même si elles sont distinctes. Pourquoi souhaiter être un double, un clone de l'autre, si l'on peut mieux devenir soi-même à travers la maîtrise et la compréhension mutuelle de nos différences de vision et de comportement ? 
    La vie à deux nécessite moins un accord parfait sur des valeurs communes que l'élaboration d'une culture commune des différences de valeurs. Comment, par-delà les différences, construire cette connivence ?

  • Mobilisé en 1914, le soldat Edmond Duret écrit des lettres jusqu'à sa démobilisation en 1919. La guerre a construit et changé ce jeune homme ; confronté pendant ces années à la technique et la modernité, il s'oriente vers des études d'ingénieur à la fin de la guerre alors qu'il se destinait à l'enseignement. On découvre ici son quotidien, ses amis, ses lectures, ses réflexions, son département d'origine, la Haute-Savoie, l'évolution des moeurs...

  • Le 25 mai 1961, John Fitzgerald Kennedy avait promis la Lune aux Américains. Il connaissait exactement les capacités de ses techniciens, et il avait mis l'argent sur la table. Huit ans plus tard, Niels Armstrong (adieu, l'ami) foulait le sol de l'astre des nuits.
    A ce jour, personne n'est capable d'assurer aux peuples du monde que l'Homme se rendra bientôt sur Mars. Ni demain, ni après-demain.
    Les spationautes devraient retourner assez rapidement sur notre satellite naturel. Mais entre un voyage dans notre banlieue proche et une expédition interplanétaire, il y a un gouffre.
    Le constat dût-il en être un peu douloureux, ce court ouvrage se propose de montrer que nous ne sommes pas prêts pour débarquer sur la planète rouge, ni scientifiquement, ni financièrement, ni surtout humainement. Ce qui n'implique bien entendu aucun renoncement.

  • Le francais

    Maurius Duret

    Surnommé le Français, mais probablement originaire du « pays des citrons », le narrateur et protagoniste n'a pas sa langue dans sa poche. Son témoignage se présente comme une transposition sans fioritures de ses pérégrinations en compagnie de son groupe d'amis composé d'« intellectuels qui veulent changer le monde ». Séducteur insatiable, il s'entoure au fil des années de jolies femmes, dont Vera, Betty ou encore Rachel. Avec un langage cru et direct, cette âme rebelle retranscrit avec véracité son quotidien passé à l'usine, sa conception de la révolution et expose les raisons de son engagement politique radical. Amateur de sensations fortes, il n'exclue pas de devoir parfois recourir à la violence pour défendre ses idées. Ce qui explique sans doute pourquoi son récit s'achève dans la cellule d'une prison.
    Photo de couverture : freepik photo

  • Vincent van Gogh

    Theodore Duret





    VAN GOGH par Théodore Duret est un texte de référence sur l'artiste, par un contemporain engagé dans l'aventure de la peinture de son époque.

    On y suit l'artiste tout au long de sa vie, y compris dans les périodes antérieures à ses débuts artistiques. L'auteur analyse aussi l'oeuvre de Vincent : son évolution, ses innovations, ses techniques, mais aussi ses dessins et son oeuvre littéraire. Au-delà de l'aspect biographique très réussi, le texte est aussi celui d'un critique d'art perspicace, certainement le plus grand de son temps. Maints aspects de ce texte apparaissent avec le recul comme prophétiques. Duret était bien plus qu'un témoin, il était aussi un acteur (il a entre-autres introduit le japonisme en France en 1872) et a lui-même influencé Van Gogh , comme on le verra dans le livre.

    L'édition enrichie de VisiMuZ comprend en sus du texte 150 photos de tableaux, agrandissables en plein écran par simple-tap. Pour chacune, les dimensions, la localisation sont précisées.

    Tableaux, dessins, lithographies sont aussi commentés lorsque des informations complémentaires peuvent enrichir la lecture.
    S'il est d'abord une source de plaisir, le texte devient aussi un instrument d'étude pour les étudiants et professionnels de l'art. En sus de la lecture classique, vous pouvez parcourir les oeuvres sous forme de diaporama.
    Pour un livre d'art, voici au moins 4 bonnes raisons de préférer le numérique au papier :
    - Agrandissement de la photo pour mise en valeur des détails
    - Bénéficier grâce à la tablette d'un cadre qui met en valeur le tableau
    - Création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook
    - Adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun.
    Plusieurs catalogues raisonnés de l'oeuvre de Van Gogh ont été réalisés. Celui de Jean-Baptiste de La Faille (1928, dernière édition en 1970), malgré les découvertes faites depuis son élaboration, continue à servir de référence. Un catalogue plus récent a été établi par Giovanni Testori et Luisa Arrigoni en 1990. Pour faciliter le repérage dans l'oeuvre de Manet, nous indiquons donc pour chaque tableau le numéro de référence dans ces deux catalogues.

  • Il est bien douloureux de voir son pays sombrer sous la domination d'une puissance étrangère. En 1940, Serge Duret - comme tant d'autres Français - ne pouvait que réagir de toutes ses forces contre l'asservissement du nazisme. Il s'y employa de toute sa volonté. Rejoignant, dès qu'il le put, en 1942, les Forces françaises combattantes, il y entra en qualité d'agent au Réseau Centurie. Ses services volontaires le conduisirent tout d'abord, durant de longs mois, à organiser - dans le sud du département de l'Eure et sur les confins de l'Eure-et-loir - des sections locales pour le Mouvement "Résistance", et à assurer des liaisons constantes entre elles et les hauts responsables départementaux. Lorsqu'en 1944, arrive le temps pour ces sections d'agir directement contre les troupes d'Occupation, Serge Duret devient chef de canton de Brionne des Forces françaises de l'intérieur. Traqué par la Gestapo, il s'écarte un moment, pour organiser la Résistance sur quelques centres du nord-ouest de son département. Ajoutons que Serge Duret a également servi son pays par une carrière dans l'Éducation nationale, depuis 1939, et qu'il poursuit un mandat municipal depuis plus de quarante ans.

  • Il est bien douloureux de voir son pays sombrer sous la domination d'une puissance étrangère. En 1940, Serge Duret - comme tant d'autres Français - ne pouvait que réagir de toutes ses forces contre l'asservissement du nazisme. Il s'y employa de toute sa volonté. Rejoignant, dès qu'il le put, en 1942, les Forces françaises combattantes, il y entra en qualité d'agent au Réseau Centurie. Ses services volontaires le conduisirent tout d'abord, durant de longs mois, à organiser - dans le sud du département de l'Eure et sur les confins de l'Eure-et-loir - des sections locales pour le Mouvement "Résistance", et à assurer des liaisons constantes entre elles et les hauts responsables départementaux. Lorsqu'en 1944, arrive le temps pour ces sections d'agir directement contre les troupes d'Occupation, Serge Duret devient chef de canton de Brionne des Forces françaises de l'intérieur. Traqué par la Gestapo, il s'écarte un moment, pour organiser la Résistance sur quelques centres du nord-ouest de son département. Ajoutons que Serge Duret a également servi son pays par une carrière dans l'Éducation nationale, depuis 1939, et qu'il poursuit un mandat municipal depuis plus de quarante ans.

  • Histoire d'Édouard Manet et de son oeuvre est d'abord l'histoire d'une aventure hors du commun, celle de l'homme Manet, et celle de la révolution qu'il introduisit à son corps défendant dans la vie artistique de son époque. On y croise tous les grands peintres mais aussi les poètes (Baudelaire, Mallarmé), les politiques, les critiques, les demi-mondaines, les amis et les ennemis. L'auteur analyse aussi l'oeuvre de Manet : ses évolutions, ses innovations, ses choix (par exemple ses liens avec les Impressionnistes), ses ruptures, en les confrontant à celles des tenants de la tradition. On y découvre les conceptions de Manet vis-à-vis de ses oeuvres, les raisons des lazzi du public, on suit aussi les évolutions du goût sur près de 70 ans.

    Le texte de l'auteur
    Théodore Duret (1838-1927), de huit ans plus jeune que Manet, était devenu son ami. Il avait d'abord soutenu son oeuvre à la fois comme critique d'art et comme collectionneur, à une époque où son oeuvre était moquée et méprisée, puis l'a côtoyé.
    Aorès la mort de l'artiste, Duret a établi le premier catalogue de ses oeuvres et écrit sa biographie. La première édition a été publiée en 1902, chez Georges Charpentier, éditeur proche des artistes. La seconde a été éditée par la galerie Bernheim-Jeune en 1919. Nous avons repris le texte, remanié par l'auteur, de cette édition.
    Le texte fourmille d'anecdotes, de tranches de la vie artistique et parisienne entre 1850 et 1883. Il permet aussi de structurer la connaissance que l'on a de l'artiste en le replaçant dans le temps et les lieux de sa vie. C'est tout un monde qui revit, et la compréhension des querelles artistiques de cette époque éclaire toute la vision de l'art au XXe siècle qui suivra.
    Le texte de l'édition de 1919 comprenait un peu plus de 230 pages. Enrichie par l'iconographie, l'édition numérique de VisiMuZ correspond à un équivalent papier de plus de 300 pages (le nombre de pages dépendant évidemment pour un livre numérique de la police choisie)



    L'édition enrichie de VisiMuZ

    Elle comprend en sus du texte 140 photos de tableaux soit un quart de l'oeuvre complète de l'artiste. Pour chacune, les dimensions, la localisation sont précisées, ainsi que la référence au catalogue raisonné établi par Denis Rouart (fils de Julie Manet, et petit-fils d'Eugène Manet et Berthe Morisot) et Sandra Orienti en 1967. Pour faciliter le repérage dans l'oeuvre de Manet, nous indiquons donc pour chaque tableau le numéro de référence (précédé de la lettre O) dans le catalogue raisonné Rouart-Orienti.
    Tableaux, dessins, lithographies sont parfois commentés lorsque des informations complémentaires peuvent enrichir la lecture.
    S'il est d'abord une source de plaisir, le texte devient aussi par là-même un instrument d'étude pour les étudiants et professionnels de l'art.
    En sus de la lecture classique, vous pouvez parcourir les oeuvre sous forme de diaporama.
    Pour un livre d'art, voici au moins 4 bonnes raisons de préférer le numérique au papier :
    - Agrandissement de la photo pour mise en valeur des détails
    - Bénéficier grâce à la tablette d'un cadre qui met en valeur le tableau
    - Création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook
    - Adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun



  • « Les peintres qui devaient s'appeler plus tard les Impressionnistes, dans leur jeunesse, lorsqu'ils se trouvaient encore inconnus, à l'état d'élèves, étaient déjà d'instinct des indépendants, ils se sentaient entraînés à rompre avec les règles traditionnelles. Ils s'étaient en conséquence donné pour guides les hommes, qui avaient alors porté la peinture le plus avant dans l'observation directe de la nature et de la vie, Courbet et Corot. Ce sont ces deux maîtres qu'ils ont d'abord suivis, chacun à part soi, sans s'être encore connus ou rencontrés. Pissarro et Mlle Morisot ont profité des conseils de Corot, Renoir a peint un. moment sous l'influence de Courbet, Cézanne a emprunté à Courbet, au début, sa tonalité et sa palette. Si l'on pouvait rassembler les toutes premières oeuvres des hommes qui sont devenus les Impressionnistes, on verrait, avec des différences individuelles pointant déjà, un fond commun d'une même gamme, allant des procédés de Courbet à ceux de Corot. C'est alors que Manet survint. »

  • L'édition VisiMuZ d'Alfred SISLEY est un nouveau type de monographie, alliant textes originaux, informations pointues, et une iconographie très abondante et judicieusement placée. Elle s'adresse à tous les publics.



    · Elle se base d'abord sur les écrits de Théodore Duret et Gustave Geffroy, amis et contemporains de l'artiste, qui sont des témoignages irremplaçables sur la vie et l'oeuvre d'Alfred Sisley. Théodore Duret est l'auteur de l'Histoire des peintres impressionnistes.
    Écrivain, critique d'art, collectionneur, mécène, ami des peintres, qui mieux que lui peut nous décrire de l'intérieur la vie d'Alfred Sisley ? Gustave Geffroy, co-fondateur de l'académie Goncourt, écrivain et critique d'art, ami de Sisley, a une vision érudite, fine et précise sur l'oeuvre de son ami.


    · Sur ces bases solides, un important travail de recherche bibliographique a permis d'ajouter de nombreux témoignages de contemporains ainsi que des articles de presse de cette époque. Les travaux plus récents ont été également pris en compte ainsi que les évolutions du marché de l'art.


    · Contrairement aux éditions classiques qui présentaient 30 à 60 oeuvres pour illustrer le propos, cette édition numérique nous a permis d'enrichir la monographie de plus de 200 photos de tableaux, insérées dans l'ouvrage au moment où les auteurs les évoquent dans le texte. Pour chacune, les dimensions, la localisation (musée, collection) sont précisées. Le lecteur voit apparaître les différents tableaux au fur et à mesure de sa lecture, peut les consulter en plein écran, et les agrandir plus encore pour regarder un détail.


    Cette édition est donc à la fois un livre de la catégorie « Beaux-Arts » et une monographie qui, avec l'équivalent de 423 pages (dont 209 de planches), est une référence pour l'artiste. C'est aussi la première monographie sur Sisley publiée depuis plus de 10 ans en France.


    En replaçant les tableaux dans la vie du peintre, VisiMuZ permet au lecteur de mieux comprendre son évolution artistique, et rend la lecture plus attrayante et pédagogique.


    Pour un livre d'art, voici au moins 5 bonnes raisons de préférer un livre numérique au papier :


    - disponibilité permanente où que vous soyez, avec un encombrement minimal,
    - adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun,
    - agrandissement des photos pour mise en valeur des détails, et tableaux mis en valeur, encadrés par la tablette,
    - création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook,
    - constitution d'une bibliothèque « Beaux-Arts » pour un budget très raisonnable.




  • Toulouse-Lautrec

    Theodore Duret

    Cette nouvelle monographie consacrée à Toulouse-Lautrec est à la fois une biographie (la vie) et une étude de l'oeuvre d'Henri de Toulouse-Lautrec. L'édition VisiMuZ est une réalisation originale et innovante, alliant textes, informations pointues, et une iconographie très abondante et judicieusement placée. Elle s'adresse à tous les publics.


    Elle se base d'abord sur la biographie écrite par Théodore Duret, contemporain et proche de l'artiste, témoignage irremplaçable sur la vie et l'oeuvre d'Henri de Toulouse-Lautrec. Théodore Duret est aussi l'auteur de l'Histoire des peintres impressionnistes, et de monographies sur Manet, Van Gogh, Sisley, également parues chez VisiMuZ. Écrivain, critique d'art, collectionneur, mécène, ami des peintres, il a écrit une biographie vivante, complète, resituant de nombreuses oeuvres au sein de la vie de l'artiste.
    Sur ces bases solides, VisiMuZ a réalisé un important travail de recherche bibliographique qui a permis de retrouver les tableaux, dessins, estampes et affiches évoqués par l'auteur, et d'ajouter leur reproduction.
    Contrairement aux éditions classiques qui présentaient 30 à 60 oeuvres pour illustrer le propos, cette édition numérique nous a permis d'enrichir la monographie de plus de 200 photos de tableaux, insérées dans l'ouvrage au moment où les auteurs les évoquent dans le texte. Pour chacune, les dimensions, la localisation (musée, collection) sont précisées. Le lecteur voit apparaître les différents tableaux au fur et à mesure de sa lecture, peut les consulter en plein écran, et les agrandir plus encore pour regarder un détail.
    Cette édition est donc à la fois un livre de la catégorie « Beaux-Arts » et une monographie qui, avec l'équivalent de 454 pages (dont 216 de planches), est une référence pour l'artiste.
    En replaçant les tableaux dans la vie du peintre, VisiMuZ permet au lecteur de mieux comprendre son évolution artistique, et rend la lecture plus attrayante et pédagogique.
    Pour un livre d'art, voici au moins 5 bonnes raisons de préférer un livre numérique au papier :

    disponibilité permanente où que vous soyez, avec un encombrement minimal,
    adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun,
    agrandissement des photos pour mise en valeur des détails, et tableaux mis en valeur, encadrés par la tablette,
    création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook,
    constitution d'une bibliothèque « Beaux-Arts » pour un budget très raisonnable.

  • Paul Guigou (1834-1871), peintre marseillais mort trop jeune, étail-il un peintre provençal, comme il y eut des écoles normandes, bretonnes ou lyonnaises. N'était-il point plutôt tout simplement un grand peintre, dont la mort a interrompu brutalement la carrière prometteuse. Il est présent dans les collections du musée d'Orsay, de la Natioal Gallery of Art à Washington, du Boston Museum of Fine Arts, de l'Art Institute à Chicago, et dans la plupart des musées français, et reste néanmoins méconnu. La dernière exposition lui rendant hommage a eu lieu en 2004-2005. Depuis rien, sinon une activité soutenue sur le marché de l'Art, parfois spéculative.
    Cet ouvrage remet en lumière les sources historiques sur Guigou entre 1900 et 1927, puis après quelques compléments, montre une exposition thématique des peintures de Guigou. Elle permet d'apprécier ses différentes visions de la lumière du Midi. Ses thèmes de prédilection sont tous abordés : les arbres, les rochers, les routes, la Durance, la Crau et la Camargue, la mer, l'Estaque, Marseille, ainsi que ses points communs avec Monet, Renoir, Sisley, Cézanne, Hodler.
    Cette édition numérique nous a permis d'enrichir la monographie de plus de 100 photos de tableaux insérées dans l'ouvrage. En replaçant les tableaux, sculptures et dessins au coeur de la vie du peintre, VisiMuZ permet au lecteur de mieux comprendre son évolution artistique, et rend la lecture plus attrayante et pédagogique. VisiMuZ vous fait partager la vie dans l'oeuvre et les oeuvres dans la vie de l'artiste. Le lecteur voit apparaître les différents tableaux au fur et à mesure de sa lecture, peut les consulter en plein écran, et les agrandir plus encore pour regarder un détail.
    Cette édition est donc à la fois un livre de la catégorie « Beaux-Arts » et une monographie de référence pour l'artiste.
    Pour un livre d'art, voici au moins 5 bonnes raisons de préférer un livre numérique au papier :
    . disponibilité permanente où que vous soyez, avec un encombrement minimal,
    . adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun,
    . agrandissement des photos pour mise en valeur des détails,
    . création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook,
    . constitution d'une bibliothèque « Beaux-Arts » pour un budget très raisonnable.

  • Les Impressionnistes ne se sont pas faits tout seuls, ils n'ont pas poussé comme des champignons. Ils sont le produit d'une évolution régulière de l'école moderne française. Natura non fecit saltum pas plus en peinture qu'en autre chose. Les Impressionnistes descendent des peintres naturalistes, ils ont pour pères Corot, Courbet et Manet. C'est à ces trois maîtres que l'art de peindre doit les procédés de facture les plus simples et cette touche prime sautière, procédant par grands traits et par masse, qui seule brave le temps.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Courbet, c'est d'abord l'histoire d'un artiste exceptionnel et sans équivalent. Était-il le dernier des classiques ou le premier des modernes. Ainsi Pierre Rosenberg se demande : « Clôt-il une tradition ou ouvre-t-il les portes à la révolution impressionniste ? »
    L'auteur nous raconte ici l'artiste, son évolution, celle de sa palette, ainsi que les grands thèmes qu'il a traités (Ornans et sa région, les fleurs, les nus féminins, les paysages de mer, les vagues, la chasse, les natures mortes, la Suisse). Mais il fait aussi revivre l'homme qui a été son ami pendant plus de quinze ans. Courbet le fort-en-gueule, le réaliste, le campagnard, l'orgueilleux, le séducteur, l'homme plein de contradictions, et puis l'opposant à l'Empire et «Bonaparte», le socialiste, le proscrit, l'exilé.
    Gustave Courbet et Théodore Duret, c'est l'histoire d'un livre qui nous replace au coeur de la vie artistique et politique du Second empire. L'édition de VisiMuZ est illustrée de 210 tableaux agrandissables sur votre tablette en plein écran, qui enrichissent le texte et nous font entrer de plein pied dans l'univers du peintre.

    Les tableaux sont insérés au sein du texte, à l'endroit où l'auteur les évoque. De plus, un diaporama en fin d'ouvrage permet de contempler facilement toutes les facettes du talent de l'artiste. Enfin la localisation s'adresse aux voyageurs, avec plus de 300 tableaux identifiés dans les musées du monde entier.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Au niveau théorique, cet ouvrage s'efforce de produire une synthèse entre les avancées de la sociologie de l'action et celles de l'anthropologie des moeurs de nos sociétés démocratiques contemporaines. On découvrira aussi le rôle tenu par les figures héroïques dans les processus de socialisation de l'enfant.

  • Arrivée à Naples. - Aperçu de cette ville. - Départ pour la Calabre.Naples, 20 novembre 1807.MES précédentes lettres n'ont pu que vous exprimer bien faiblement les sensations qui naissent en foule en traversant l'Italie, et je puis encore moins vous peindre tout ce que j'éprouve dans cette grande et belle ville de Naples où nous sommes arrivés il y a quatre jours. Sa situation, son climat, ce Vésuve qui domine le plus beau golfe du monde ; ces grandes rues bien pavées, ces maisons couvertes en terrasses, ces points de vue variés et superbes, ces aspects alternativement rians et terribles, tout charme les sens, et exalte l'imagination ; enfin, Naples me parait être la ville la plus délicieuse que j'ai connue.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Militaire ou civil, le nucléaire effraie et fascine. Cette peur tient autant à la trace douloureuse laissée par Hiroshima, qu'aux secrets qui entourent le nucléaire. Si, depuis trente-cinq ans, le désarmement a été lentement engagé, les dangers actuels, plus multiformes, sont bien réels. L'éclatement de l'URSS, l'accession de nouveaux pays au nucléaire, les formes sournoises de la prolifération sont autant de manifestations d'une nouvelle menace.

empty