Éditions Novalis

  • Dans les années 1960, le Québec s'est largement émancipé de la tutelle de l'Église catholique et s'est modernisé à plusieurs égards. Cette phase de développement était nécessaire. Néanmoins, plusieurs décennies plus tard, le Québec est aux prises avec des enjeux identitaires, sociaux et spirituels qu'il peine à bien gérer. Pour affronter les défis contemporains, il est peut-être temps d'en finir avec la défiance envers notre héritage chrétien et de puiser de nouveau à la source vive de l'Évangile. Dans un essai court, accessible et respectueux de toutes les postures philosophiques, Dominique Boisvert s'adresse à ses compatriotes, tant croyants que non-croyants, afin de leur témoigner sa conviction que la société québécoise gagnerait à renouer, avec les adaptations qui s'imposent, à ce qu'il y a de plus fort et décapant dans son héritage chrétien : l'Évangile.

  • Un homme d'action inspiré par sa foi
    Dans cette autobiographie spirituelle, Dominique Boisvert retrace les moments marquants de sa vie orientée depuis toujours vers la militance et l'engagement social. Animé d'une foi bien ancrée dans sa société et son époque, son parcours exceptionnel est une démonstration exemplaire qu'il est encore possible d'être chrétien et radicalement engagé au Québec.

    À travers les grandes étapes de sa vie, l'auteur nous révèle les principaux moteurs de son engagement dans des causes comme que la simplicité volontaire, la justice sociale et la foi. Son ouvrage est un véritable plaidoyer en faveur de l'ouverture au monde, de l'implication auprès des démunis et de l'importance d'établir des rapports sociaux basés sur la gratuité. Son approche, inspirée par sa foi, réconcilie la militance et la spiritualité en démontrant la force de leur alliance féconde.

  • Qui désire, véritablement, être pauvre ? Si pauvreté rime avec misère, alors personne, sans doute... Pourtant, à y regarder de plus près, la pauvreté bien comprise suscite une plus grande liberté, à la fois matérielle et spirituelle, chez la personne qui la choisit en toute conscience. Dans un essai court et percutant, rédigé dans le souci de rejoindre tant les chrétiens que les non-croyants, Dominique Boisvert démontre de manière magistrale que tant la simplicité volontaire que l'idéal de pauvreté évangélique constituent, paradoxalement, des ressources incomparables d'enrichissement personnel et de bonheur.

empty