• L'histoire de la soeur de Louis-Philippe, dont elle fut toute sa vie la conseillère privilégiée sur de nombreux plans. Fille de Philippe Egalité et de Louise-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre, la princesse Adélaïde d'Orléans apparaît aujourd'hui comme l'un des grands esprits politiques de son temps. Née en 1777 dans les ors du Palais-Royal, élevée dans les idées nouvelles par Mme de Genlis, elle voit à douze ans sa destinée bouleversée par la Révolution. Jetée sur les routes de l'exil pendant un quart de siècle, elle doit affronter l'opprobre des émigrés, qui ne lui pardonnent pas d'être la fille du régicide, et fuir constamment, de couvent en couvent, devant l'avancée des armées françaises. Confrontée à une mère " éternelle pleureuse ", qui voulait régenter sa vie, elle sut s'en dégager et trouver l'âme soeur en son frère Louis-Philippe. Réunis en 1808, le duc d'Orléans et sa soeur ne se quitteront plus et formeront avec Marie-Amélie de Bourbon-Siciles, duchesse d'Orléans, un trio inséparable. Le rôle de la princesse dans l'acceptation du trône en 1830 par Louis-Philippe sera primordial. Son journal intime et son étroite correspondance avec son frère révèlent une tête politique et une conseillère privilégiée, mais aussi une femme que sa piété et sa force de caractère ont aidée à dominer sa grande sensibilité. Fondé sur des archives inédites, ce livre met en scène l'existence à certains égards tragique de celle que Talleyrand qualifiait d'" être supérieur ".

  • Récit historique passionnant pour tous, basé sur des sources d´information souvent inédites.
    Souffrances de l'exil, spoliations, amours légitimes et passions amoureuses, goût des armes, aventures lointaines, tous les ingrédients d'une grande saga historique sont réunis dans ce récit de la vie des Orléans, depuis leur bannissement de février 1848 jusqu'aux lendemains de la Grande Guerre.
    Entièrement basé sur des documents d'archives, dont certains encore inédits, il fait revivre quatre générations d'une famille marquée par le vote de la mort de Louis XVI par Philippe Égalité, qu´effacera son attachement viscéral au service de la Patrie.
    L'accueil chaleureux de la reine Victoria et la cohésion familiale adouciront les deux décennies passées en Angleterre, mais, après un répit de quinze ans sur le sol national, la plaie se rouvrira avec la loi de 1886 chassant de France le comte de Paris, prétendant au trône, et son fils aîné.
    Du roi Louis-Philippe au duc d´Orléans, c'est tout un pan de l'histoire agitée du XIXe siècle qui revit à travers eux...
    Dominique PAOLI, après des études d´histoire à la Sorbonne, s´est orientée vers le journalisme. Elle a assuré la direction historique de Point de Vue pendant de nombreuses années et collaboré à Historia et à la Revue de la Dynastie Royale à Bruxelles. Elle a publié, chez Flammarion et aux Éditions Racine : Nicolas II et sa famille - L´Album du souvenir ; Clémentine princesse Napoléon ; La Duchesse d´Alençon Sophie-Charlotte, soeur de Sissi ; Henriette Duchesse de Vendôme ; et Maxime ou le secret Weygand.

  • L'haptonomie est la « science de l'affectivité » et du contact ; elle se fonde sur des faits et des découvertes élaborés à partir de l'expérience humaine sensible. Cette science transdisciplinaire, créée au décours de la Seconde Guerre mondiale par Frans Veldman, « chercheur en science de la vie » aux Pays-Bas, est une approche globale de l'être humain, dont la représentation réunit psyché, soma et sentiment (le thymos). Science phénoméno-empirique et art de vivre à l'origine d'une nouvelle clinique, elle s'applique à tous les âges de la vie, dans les domaines de la prévention, du soin, de la santé publique et de l'éducation.

empty