• Après Double je et Aligot con carne, Pascal Di Meo est heureux de vous présenter La Séparation. Un pays même grand est une petite chose fragile. Ses habitants, sidérés, s'en aperçoivent à leurs dépens alors que quelques uns, les yeux rivés sur leur intérêt particulier, entreprennent de déconstruire les anciennes solidarités. Si par malheur survient un évènement imprévu - ou tardivement pris en compte - la catastrophe n'est pas loin. Heureusement, ça ne se passe que dans les romans ! La France, par chance, est bien plus grande et bien plus solide. À moins que... Chacun ensuite suit son propre chemin. Certains en trouvent un très atypique, surtout quand ils font tout pour le rendre périlleux.

  • Le présent ouvrage analyse les formes sociales de l'espace. Il propose une méthode globale et fournit des outils pour comprendre les liens des individus avec leurs lieux de vie. L'univers de ces formes se ramène ici à des notions (espaces, lieu, territoires, territoralité, réseau) et à des modèles d'investigation reflets de choix théoriques : espace de vie, espace vécu, matrice historique et spatiale, combinaisons et formations socio-spatiales, systèmes d'acteurs localisés...Pour l'interprétation de ces configurations spatiales, et quel que soit le mode d'interprétation retenu, on constate qu'elles résultent toujours de l'action de groupes humains, historiquement structurés pour se perpétuer. Ainsi, ils produisent autant des biens tangibles que des éléments symboliques, des valeurs collectives, du pouvoir, de la puissance, de la différenciation...Les sociétés ne sont pas mues par une mécanique fonctionnelle. Au contraire, elles façonnent pour toute chose des représentations à la fois complexes et multiples ; elles font naître des idéologies et créent des cultures originales. Elles forgent des identités collectives qui leur servent ensuite d'argument de légitimité géographique.Au gré d'une lecture géographique, l'étude des formes de l'espace révèle ainsi les structures, les contradictions et les enjeux de la société.Cet ouvrage, codirigé par Guy Di Méo et Pascal Buléon, présente en première partie les concepts et les notions d'une nouvelle géographie sociale. La seconde partie les illustre d'exemples régionaux présentés par Florence Boyer, David Giband, Jean-Claude Hinnewinkel, Frédérique Loew-Pellen, Joël Pailhé, Hélène Seren et Mamady Sidibé.Guy Di Méo est professeur de géographie à l'université Bordeaux 3-Michel de Montaigne et directeur de l'UMR ADES du CNRS et des universités de Bordeaux 2 et 3.Pascal Buléon, directeur de recherche au CNRS, est membre de l'UMR ESO de l'université de Caen.Éléments pour une géographie de l'espace social (concepts et méthodes). Espaces, temporalités, acteurs. Marqueurs identitaires et qualification sociale de l'espace. Des modèles théoriques pour une analyse de l'espace social. Des modèles théoriques aux outils conceptuels pratiques. La double réalité (matérielle et idéelle) de l'espace social. Des concepts aux terrains. Analyses d'espaces sociaux à l'aide d'outils conceptuels pratiques. Analyses d'espaces sociaux à l'aide de modèles théoriques : matrice, combinaison, formation socio-spatiales.

  • Aligot con carne

    Pascal Di Meo

    « Le ronflement assourdissant de l'eau sur les rochers se fait déjà moins violent. La jeune femme pense être arrivée à mi-hauteur. Prenant fermement en main quelques jeunes pousses de frêne, Anne-Sophie tente de retrouver l'équilibre avant de poursuivre la montée vers le chemin. Le sol est jonché de feuilles mortes, le gel de l'hiver les a rendues cassantes comme du verre, sous leur épais manteau se cache une terre aérée et souple, glissante par endroit, ce que la jeune femme vient d'expérimenter à ses dépens. À l'instant, elle a su se retourner à temps avant de s'accrocher à un tronc noueux. Elle reprend sa respiration, regardant en contrebas le bord de la rivière, repérant l'endroit qu'elle a fouillé en vain lors de sa recherche d'une vie aquatique intéressante. Malgré une glissade qui lui laissera des bleus aux genoux, elle poursuit la montée vers ce replat à partir duquel elle suppose pouvoir rejoindre la voiture, plusieurs centaines de mètres en aval. » Pascal Di Meo nous offre ici un récit aux accents de thriller écologique prenant pour cadre la belle vallée du Tarn. Ennemis du nucléaire, ce roman est pour vous !

empty