Editions Zeraq

  • Je me suis dit que puisque j'avais été capable de faire soixante-quinze violons et cinquante violoncelles je pouvais peut être faire un bateau. Voilà un manuel sous forme de reportages de construction. Des navigations racontées, toutes intérieures. Très souvent d'ailleurs littéralement puisqu'elles se déroulent pour l'essentiel à l'intérieur d'un hangar loué ou construit pour l'occasion. Les tempêtes sont sous un crâne, aux moments cruciaux de la construction.
    Et l'on assiste à cette curieuse gestation pendant laquelle architectes et constructeurs vont se retirer quelque peu du monde pour donner vie à un rêve. Rêve qui peut être un canot voile-aviron ou un catamaran de quinze mètres, peu importe. L'essentiel est que pour eux le faire l'emporte sur l'avoir. Enseignant et ensuite inspecteur dans le primaire, David Lefebvre s'installe en Bretagne en 1992. Personnage éclectique, il fait partie du peuple qui passe autant de temps à bricoler sur ses bateaux qu'à naviguer avec.

empty