Littérature générale

  • L'année du phénix Tout ce qu'on ne vous a jamais dit sur la première année de la retraite.  Cette année encore, environ 600 000 personnes quitteront le monde du travail sans savoir ce qui les attend. Heureux de cette liberté retrouvée, ils tombent parfois de haut. Danièle Laufer, auteur et journaliste spécialisée des questions de psychologie et de société depuis trente ans, a rencontré des dizaines de jeunes retraités issus de milieux sociaux différents et lui ont confié leurs joies, leurs espoirs et leurs désarrois.
    A travers leurs confidences, se dessine une crise aussi nécessaire que la crise d'adolescence. De l'espérance du départ à sa réalité, nous assistons aux sentiments contradictoires du pot de départ, à l'ambivalence face aux remplaçants à venir, sans compter les difficultés à signer sa propre fin. Puis le départ acté, c'est l'appréhension du temps libre qu'il faut occuper tout en surmontant des sentiments personnels d'inutilité, de perte de confiance, de mal être. Bousculée dans ses repères, le jeune retraité doit réinventer son couple, apprivoiser sa liberté, reprendre confiance en lui pour construire le reste de sa vie.
    Loin d'être un énième livre pratique, cet essai basé sur des témoignages réconfortera les nouveaux retraités. Un ouvrage nécessaire pour se rendre compte que nombreux sont ceux qui traversent la complexité de ce grand chamboulement.
    Danièle Laufer est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrage dont 40 ans, la fin d'une adolescence ? chez Plon, 50 ans ? Vous ne les faites pas, Hachette Littératures et co-auteur avec Serge Hefez de La danse du couple chez Hachette Littératures.

  • « Je suis entrée dans la minorité invisible des ménagères de plus de cinquante ans, des seniors, des bonnes femmes, des bobonnes, des mémères, des vieilles jeunes, des liftées, des frustrées. On ne me dira peut-être pas longtemps «Tu ne fais pas ton âge», mais s'il faut mettre les gens dans des cases, je vais tout faire pour contribuer à créer une nouvelle catégorie de femmes à l'image de mes copines, magnifiques, intelligentes et pleines d'humour. » Cinquante ans, impertinente, drôle, tendre, lucide aussi, Danièle Laufer brosse le portrait d'une génération de femmes qui n'ont plus envie qu'on leur parle de leur âge, parce qu'elles ont d'autres sujets de conversation et de préoccupations. Et plus de projets que de regrets !

empty