• Grâce au goût certain pour les cités maudites de ce digne cicérone canadien, on fait étape à Oïmiakon, le «jardin de la Sibérie», on savoure la poésie de Kunduz l'Afghane, avec son joli «musée des membres amputés»; à Nyala, au Soudan, les lits sont équipés de poignées à orgasme; passant par Snuol, vous pourrez rencontrer le meilleur sosie cambodgien d'Elvis. Quant à Pyongyang, cité à la Chirico, le communisme d'État y devient la dernière forme moderne du fantastique. Un tour du monde pour empêcher de voyager en rond.

empty