• Né à Lyon en 1955, l'auteur rencontre Michèle Reverbel, écrivain public, en 1988, lors de la mise en place de l'atelier Tache d'encre, qu'elle anime à l'hôpital Saint-Jean-de-Dieu. Encouragé par Michèle, il commence à écrire et entreprend une correspondance régulière avec elle.

  • La traversée

    Clément Paurd

    • 2024
    • 18 Janvier 2019

    " La Guerre fait de la pâtée des héros et des justiciers." Le soldat
    Firmin et son Capitaine arpentent une ligne d'horizon sans fin.
    Tandis que le Capitaine, sentencieux et sûr de lui, soliloque sur
    l'Ennemi à pourfendre, Firmin ironise sur leur situation de soldats
    en errance : séparés de leur régiment, ils cherchent à retrouver le
    front. Mais le chemin n'est pas tracé, et la bataille semble se jouer
    toujours un peu plus loin... Faute de fracas et de combats, nos soldats
    traversent une nature silencieuse ; pourtant, si la Guerre semble se
    dérober, ses stigmates sont tout aussi assourdissants... Un vieillard
    qui sombre dans la folie, une mère près d'un bûcher, une auberge
    pillée : les notes se font dissonantes et viennent ébranler la foi et
    la raison de nos deux compères. Firmin, tantôt candide, tantôt
    piquant, et le Capitaine, que son amour de la Patrie aveugle souvent,
    déambulent d'une rencontre à l'autre, comme menés par un invisible
    joueur de flûte et leur voyage devient initiation. Nourri par Beckett
    et Buzatti, Clément Paurd nous parle ici de patriotisme,
    d'aveuglement et d'absurdité. Sans jamais quitter ses deux
    personnages ni changer de cadrage - à la façon d'une pièce de
    théâtre - il s'appuie sur un vocabulaire formel limpide et concentré,
    qui donne toute sa force à son récit. Il traite ces thématiques
    intemporelles avec délicatesse et intelligence, nous offrant ainsi un
    livre d'une grande finesse et d'une lucidité implacable.

empty