• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Claude Jamet est né en 1910, à Paris. Il est Normalien. Son oeuvre littéraire - qu'il a menée de pair avec une carrière journalistique bien remplie - se divise jusqu'ici en essais littéraires, comme Images de la littérature, Images mêlées, Engagements, et en « journaux », comme Carnets de déroute, Fifi-Roi (qui lui a valu le Prix Silvio-Pellico), et Journal très intime. L'Homme égaré est son premier roman. Il emprunte d'ailleurs, lui-même, la forme du journal intime imaginaire. Michel, veuf à trente ans, devient - pendant la guerre - l'amant de Mona, dont le mari est prisonnier. Elle s'installe chez lui mais, très vite, il apparaît à Michel que leur attachement est purement sensuel, ce qui l'incite à renouer avec une de ses anciennes élèves. Après avoir rompu avec Mona, il épouse Madeleine. Mais l'amour fervent, un peu humble, un peu « popotte » de Madeleine, le pousse à rechercher - auprès de Mona - des joies plus ardentes. Comment Michel se délivrera-t-il de cet imbroglio ? Ce qui fait l'originalité de ce roman psychologique, c'est que l'analyse des « mouvements du coeur » de son héros, partagé entre le souvenir d'une morte et l'amour antagoniste qui l'attache à deux femmes profondément différentes, est menée de façon toujours attachante, sous la forme de notations justes, sensibles, profondes et, ce qui ne gâte rien, empreintes de l'humour le plus subtil, que soulignent à merveille une langue nerveuse, pleine de trouvailles, et un style tout à la fois familier et brillant.

  • Claude Jamet est né en 1910, à Paris. Il est Normalien. Son oeuvre littéraire - qu'il a menée de pair avec une carrière journalistique bien remplie - se divise jusqu'ici en essais littéraires, comme Images de la littérature, Images mêlées, Engagements, et en « journaux », comme Carnets de déroute, Fifi-Roi (qui lui a valu le Prix Silvio-Pellico), et Journal très intime. L'Homme égaré est son premier roman. Il emprunte d'ailleurs, lui-même, la forme du journal intime imaginaire. Michel, veuf à trente ans, devient - pendant la guerre - l'amant de Mona, dont le mari est prisonnier. Elle s'installe chez lui mais, très vite, il apparaît à Michel que leur attachement est purement sensuel, ce qui l'incite à renouer avec une de ses anciennes élèves. Après avoir rompu avec Mona, il épouse Madeleine. Mais l'amour fervent, un peu humble, un peu « popotte » de Madeleine, le pousse à rechercher - auprès de Mona - des joies plus ardentes. Comment Michel se délivrera-t-il de cet imbroglio ? Ce qui fait l'originalité de ce roman psychologique, c'est que l'analyse des « mouvements du coeur » de son héros, partagé entre le souvenir d'une morte et l'amour antagoniste qui l'attache à deux femmes profondément différentes, est menée de façon toujours attachante, sous la forme de notations justes, sensibles, profondes et, ce qui ne gâte rien, empreintes de l'humour le plus subtil, que soulignent à merveille une langue nerveuse, pleine de trouvailles, et un style tout à la fois familier et brillant.

  • Le discours des médias est-il différent des autres ? Est-il au contraire à ce point ordinaire que l'on puisse lui appliquer les outils théoriques, méthodes et démarches que l'Analyse de discours, à la suite de la sémiologie, a contribué à élaborer ? On trouvera donc une étude systématique, du discours de la presse et de l'information télévisée, sachant que cet ouvrage s'intéresse principalement à l'amont des discours, à ce qui les " formate ".

empty