• Les messages des médias font partie de notre environnement : ils nous assiègent et nous séduisent ; ils modifient nos manières de penser et de sentir. Leur étude systématique dévoile ces stratégies de conditionnement et l'ordre qui régit le foisonnement apparent des discours d'une société. Cet ouvrage comporte deux volets : premièrement, il apporte des informations sur les médias - affichage, presse, radio, télévision -, en décrit le système institutionnel, la situation économique, le rôle social. Deuxièmement, il étudie les messages de ces médias - articles de journaux et de magazines, récits, bandes dessinées, romans-photos, publicités, émissions de radio et de télévision -, propose des méthodes d'analyse, donne des exemples, suggère des enquêtes et des études. C'est un outil de travail concret, qui s'adresse à des utilisateurs sans compétences philosophiques ou linguistiques particulières. C'est aussi une invite à réfléchir sur l'ensemble des langages de la communication et sur l'esprit de notre temps.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans Mythes et rituels de l'écriture, Claude Abastado (1925-1985) portait « un regard d'ethnologue sur l'activité littéraire » du XIXe siècle : il décrivait les représentations fantasmées du Poète et du livre et les interprétait comme des répliques à la crise de l'institution littéraire. Rassemblant des articles parus en revues - de 1972 à 1985 - "Dérives des signes" recherche, dans la même direction, les significations des formes scripturales. Claude Abastado y poursuit la dérive des mythes littéraires dans la poésie symboliste, et révèle l'inscription du sujet depuis le Manifeste Dada 1918, jusqu'à l'autoportrait de Roland Barthes. Enfin, dans une perspective pédagogique qui témoigne de son activité de professeur - à Paris X ou en Afrique francophone - il ébauche une « culturanalyse » des discours médiatiques.

  • Dans Mythes et rituels de l'écriture, Claude Abastado (1925-1985) portait « un regard d'ethnologue sur l'activité littéraire » du XIXe siècle : il décrivait les représentations fantasmées du Poète et du livre et les interprétait comme des répliques à la crise de l'institution littéraire. Rassemblant des articles parus en revues - de 1972 à 1985 - "Dérives des signes" recherche, dans la même direction, les significations des formes scripturales. Claude Abastado y poursuit la dérive des mythes littéraires dans la poésie symboliste, et révèle l'inscription du sujet depuis le Manifeste Dada 1918, jusqu'à l'autoportrait de Roland Barthes. Enfin, dans une perspective pédagogique qui témoigne de son activité de professeur - à Paris X ou en Afrique francophone - il ébauche une « culturanalyse » des discours médiatiques.

empty