• Il s'agit de courtes méditations écrites à l'origine pour les auditeurs de RCF (radio chrétienne en France). Ces méditations concernant divers aspects de la foi chrétienne, elles sont en lien avec une expérience missionnaire longue.

  • Ce livre est d´abord le fruit d´une suite de témoignages venant de prêtres, religieuses et laïcs expatriés ou autochtones. Mis ensemble, souvent «bruts de décoffrage», ces témoignages nous donnent une idée de la naissance de l´Église au Nord-Cameroun. Bien sûr, ils ne sont pas exhaustifs, ce n´est pas une chronique; tel n´est pas leur but, d´ailleurs.
    Au fil des pages, ce qui est rapporté finit par donner visage à une expérience missionnaire dans le droit fil du Concile Vatican II. Expérience passionnante pour ceux et celles qui l´ont vécue, aussi diverse que les ethnies et les cultures rencontrées. Mais expérience modeste aussi, puisqu´il ne s´agit ici que d´une période - cinquante ans environ - de l´Église au Nord-Cameroun.Contient un cahier photos en couleurs de 8 pages.
    Pour la plupart des témoins qui parlent ici, cette expérience est terminée; c´est maintenant le «temps des héritiers» (J.M. Ela). Pour ceux qui l´ont vécue, il en reste comme un éblouissement devant tant d´amitiés partagées, de rencontres étonnées avec la coutume, de souffrances aussi sur lesquelles on reste souvent discret. En fond de tableau, l´énorme joie de voir la découverte de l´Évangile par des adultes et des jeunes, et surtout de le voir vécu dans des communautés qui, fragiles au début, se structurent peu à peu à mesure que jeunes prêtres et responsables laïcs prennent la place de ceux venus de l´extérieur...
    Dans cet ouvrage, on découvre que la Mission, ce n´est pas seulement prêcher et baptiser, loin de là! Cela a aussi été - lentement, difficilement parfois - un effort immense entrepris pour aider un peuple ou plutôt les peuples kirdi du Nord-Cameroun, à recouvrer leur dignité, à se prendre en mains pour sortir de leurs pauvretés, et ceci sans distinction d´appartenance religieuse. Dès lors, ce n´est plus seulement de l´Église dont il s´agit ici, c´est de l´histoire de toute une société se construisant, à travers le développement, la lutte pour la justice, la promotion de la femme etc.
    Christian Duriezw/b>, omi, a passé 37 ans dans le diocèse de Maroua au Nord-Cameroun, en montagne d´abord, puis en plaine et en ville.
    Luc Athimon, omi, a fait 36 ans au Nord-Cameroun, en paroisse à Maroua, puis en pays guiziga, enfin animant des «temps de réveil» dans les paroisses.
    Claude Digonnet a été prêtre Fidei Donum pendant 17 ans au Nord-Cameroun, comme enseignant à N´gaoundéré; il a été ensuite formateur à Golompwi, dans le diocèse de Yagoua. Tous trois sont revenus en France.

  • Dans les années 60-70, les Monts Mandara, au Nord-Cameroun, étaient vivants de leurs ethnies diverses et nombreuses. Parmi elles, les Kapsiki, chez qui l'auteur a séjourné de 1960 à 1980. Ce livre est un retour sur le terrain. Après 25 ans, qu'est-ce qui a changé en pays kapsiki ? Les coutumes ont-elles disparu sous les coups de la modernité que les Kapsiki appellent zamane ? Quels sont les ressorts secrets qui font vivre les habitants de ce pays en début de siècle ? Quels sont leurs rêves, leurs richesses, leurs pauvretés?

empty