• La finance a pris une place démesurée dans nos économies, et ses dérapages pèsent lourdement sur le bien-être des populations. Mais il n'est pas facile pour le simple citoyen de comprendre les ressorts de l'instabilité financière, afin d'apprécier la pertinence des politiques qui prétendent la combattre. D'où l'intérêt de revenir sur les grandes crises du passé.
    Ce livre enlevé fait le récit des plus exemplaires d'entre elles : la fameuse bulle sur les tulipes dans la Hollande du XVIIe siècle ; la première bulle boursière dans la France du Régent ; la crise financière de 1907, qui a conduit à créer la banque centrale des États-Unis. Puis il revient de manière originale sur la crise de 1929, en montrant comment Roosevelt a imposé avec habileté les régulations qui allaient assurer plusieurs décennies de stabilité.
    Se dessine ainsi une " économie politique des bulles ", dans laquelle s'inscrivent parfaitement le dérapage des subprimes et la crise des dettes publiques en Europe. On comprend mieux alors les mécanismes à l'oeuvre, mais aussi le rôle joué par les inégalités, les rapports de forces politiques et les batailles idéologiques.

  • Ce livre retrace des affaires dont les intrigues sont à la mesure de l'imagination la plus audacieuse et la plus cruelle. Vous y rencontrerez des personnages aux destins hors du commun, des charmeurs et des charmeuses totalement dénués de scrupule et d'empathie : Jeanne de la Motte qui a réussi à duper le cardinal de Rohan en lui extorquant une somme considérable pour un collier " destiné " à Marie-Antoinette (l'affaire du collier de la reine, aussi fameuse que méconnue), Sir Gregor McGregor, cacique de Poyais, Thérèse Humbert et son fabuleux héritage, Henri Lemoine, " inventeur " d'un diamant de synthèse, Ivar Kreuger et son siphonnage de l'épargne mondiale, Charles Ponzi et sa célèbre pyramide, Michele Sindona, banquier de la mafia et du Vatican, le terrible Bernard Madoff et quelques autres.
    Christian Chavagneux raconte les trésors de ruse déployés par ces hommes et ces femmes pour tromper des victimes qui étaient loin d'être démunies d'intelligence et d'esprit critique, sur des décennies pour certains d'entre eux. Il décortique dans le détail les mécanismes de leurs fraudes, les raisons pour lesquelles ils sont parvenus à leurs fins, avant de raconter leur chute – aussi spectaculaire que leur succès. Il détermine aussi pour chacune des escroqueries une sorte d'" équation de l'arnaque " qui en donne les déterminants principaux. Car la forme particulière prise par chacune n'est pas un effet du hasard. Elle révèle aussi les rouages de l'économie et de la société d'une époque. L'histoire des arnaques est celle du capitalisme : on n'escroque pas de la même manière à l'heure de la dérégulation financière et des paradis fiscaux qu'au temps où l'héritage était la principale source de richesses !
    Docteur en économie, Christian Chavagneux est actuellement éditorialiste au mensuel Alternatives Économiques. Il est aussi chroniqueur à France Inter et BFM Business. Il est notamment l'auteur de Une brève histoire des crises financières : des tulipes aux subprimes (2013, nouv. éd., 2020) et Les Paradis fiscaux (avec Ronen Palan, 2012, nouv. éd., 2017), tous deux publiés aux éditions de La Découverte, et de Les Aventuriers de la finance perdue (avec James), Casterman, 2016.

  • Rares sont les chefs d'État à avoir pu s'imposer quatre fois à la tête de leur pays. C'est pourtant ce qui est arrivé à Jerry John Rawlings, vainqueur des élections présidentielles ghanéennes du 7 décembre 1996. Un homme qui aura réussi après deux coups d'État et deux élections démocratiques à s'installer aux plus hautes fonctions de son pays pendant près de vingt ans. En dépit de ce parcours peu ordinaire il existe, étonnamment, très peu d'études portant sur I' exiirience ghanéenne. Le premier objectif de ce livre est de tenter de combler un tel manque en proposant une lecture générale des transformations qui ont marqué le Ghana depuis 1981.
    Son second objectif est d'apprécier plus particulièrement le rôle des institutions de Bretton Woods dans le processus « révolutionnaire » que connaît le Ghana et de montrer comment l'ajustement structurel qu'elles mettent en oeuvre ne se suffit pas à lui-même pour tenter de sortir de l'impasse les pays exclus du développement. Même si ces institutions internationales s'avèrent jouer un rôle politique plus complexe que celui qui leur est habituellement assigné, les facteurs politiques internes se sont révélés particulièrement importants dans le cheminement de la révolution ghanéenne.
    Le propos de l'auteur déborde ainsi largement le seul cadre monographique. A travers l'étude du Ghana, il poursuit une réflexion critique sur la notion même d' ajustement structurel, sans omettre de discuter plusieurs ouvrages publiés dans la collection « Les Afriques ».

  • Ce livre est le dernier d'une série de trois volumes qui ont pour ambition de couvrir les principales questions économiques et sociales contemporaines, à l'échelle nationale, européenne et mondiale. Leur particularité est d'avoir été conçus et écrits par des spécialistes de ces questions - universitaires et chercheurs reconnus - pour des lycéens et des étudiants de premier cycle. Les textes ici réunis se distinguent par trois qualités majeures : il s'agit à chaque fois de synthèses de l'état des connaissances scientifiques ; leur clarté et leur lisibilité les rendent accessibles sans compromettre leur rigueur ; leur problématisation donne du sens aux questions traitées et suscite l'intérêt du lecteur.
    Afin de mieux répondre encore aux interrogations sur le monde et notre société, en particulier celles qui se rapportent aux multiples crises auxquelles nous sommes confrontés, l'ouvrage a été actualisé et remanié.

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la finance... sans jamais oser le demander. L'économiste Christian Chavagneux (Alternatives Économiques, France Inter, etc.) et le dessinateur de presse et de bande dessinée James décryptent avec humour les mécanismes sinueux de la finance internationale.

  • Depuis l'éclatement de la crise des années 2007-2008, les efforts de la puissance publique pour reprendre la main sur le monde de la banque et de la finance se heurtent à un phénomène de capture d'une partie des forces politiques et administratives par les intérêts financiers. Ce phénomène rend le processus de réforme long, fragile et incertain. Alors que ce dernier est nécessaire pour remettre la finance au service de la société.
    En six chapitres clairs, incisifs et pédagogiques, les auteurs décryptent les enjeux de fond et les batailles politiques auxquelles donnent lieu les tentatives de régulation de la finance. Les avancées, et les échecs, les incertitudes et les combats à venir. Car ce n'est pas terminé !
    Spéculation, séparation, innovation, protection, organisation et déviation : tels sont les maîtres mots des affrontements en cours. Le livre démêle les mécanismes de la spéculation et précise les moyens de la combattre. Il explique les enjeux liés à la séparation des banques. Il montre en quoi l'innovation n'est pas toujours une bonne idée, pourquoi il faut protéger les dépenses publiques des errements de banques qui devraient payer elles-mêmes pour leurs erreurs. Cela passe notamment par une autre organisation de la façon dont les banques maîtrisent leurs risques. Sans oublier, des paradis fiscaux aux manipulations de marché, de juger des déviations de la finance.
    Avec l'ambition de fournir les clés du débat sur la réglementation financière et d'éviter que celui-ci ne soit capturé par une petite minorité au détriment du plus grand nombre.

empty